1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Click to view full size image

SUR LES LIGNES DE VAUQUOIS: L'ÉPOUVANTAIL - Les Allemands n'ont jamais pu reprendre le corps de cet officier observateur

Aux approches du petit village, riant naguère, seuls quelques arbres dressent des bras de catastrophe sur la campagne désolée.
L'un d'eux, dans ses branches déchiquetées par les balles et les éclats d'obus, tend vers le ciel un épouvantail sinistre :
c'est le cadavre d'un officier observateur allemand qui fut tué là, à son poste.
Pendant trois semaines, les soldats ennemis, en dépit d'efforts répétés,
et qui leur valurent des pertes sérieuses, ne purent jamais reprendre le corps de leur chef.

guerre-1914-1918-annee-1915-223-d.jpg guerre-1914-1918-annee-1915-223.jpg guerre-1914-1918-annee-1915-224-a.jpg guerre-1914-1918-annee-1915-224-b.jpg guerre-1914-1918-annee-1915-224.jpg
Rate this file (No vote yet)