1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-42-20_09_14-6-b.jpg
BLESSÉS ÉCOSSAIS À BORD DU BATEAU QUI LES RAMÈNE EN ANGLETERRE35 viewsBien que blessés aux bras et aux jambes, les braves Scots Grey ont conservé cette belle gaieté dont ils ne se départissent jamais, même sous la mitraille.
Sur les bateaux qui les ramènent vers la vieille Angleterre ils sont particulièrement choyés.
C'est à qui leur apportera à manger et à boire, on se dispute l'honneur de les servir.
Ils échangent des sandwichs, des fruits, des mille petits cadeaux qu'on leur fait journellement.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-6-c.jpg
SOLDATS ANGLAIS ARRIVANT AU HAVRE26 viewsLe Havre a fait une belle réception aux blessés anglais évacués du champ de bataille.
Ces vaillants soldats ne sont que légèrement atteints, aux mains et aux pieds pour la plupart.
Beaucoup peuvent marcher en s'appuyant sur l'épaule d'un camarade.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-6-d.jpg
MARINS DE DOUVRES PORTANT UN BLESSÉ29 viewsComme les nôtres, les soldats blessés du Royaume-Uni rentrent en Angleterre avec la volonté impérieuse de retourner le plus tôt possible sur le front.
Au débarquement, à Douvres, les marins aident ceux que leurs blessures empêchent de marcher.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-7-a.jpg
CE QUE LES ALLEMANDS ONT OSÉ DÉTRUIRE9 viewsLA CATHÉDRALE DE MALINES

L'HÔTEL DE VILLE DE LOUVAIN

LA HALLE AUX DRAPS DE MALINES

UNE VIEILLE ET TRÈS BELLE MAISON DE MALINES, DONT LE TOIT A ÉTÉ DÉFONCÉ PAR UN OBUS
Miroir-1914-num-42-20_09_14-7-b.jpg
LA CATHÉDRALE DE MALINES20 viewsCommencée au treizième siècle et terminée en 1312, la cathédrale avait été restaurée au quatorzième et au quinzième siècle.
Sa nef grandiose abritait des trésors d'art.




Miroir-1914-num-42-20_09_14-7-c.jpg
L'HÔTEL DE VILLE DE LOUVAIN12 viewsL'hôtel de ville de Louvain, le plus bel édifice de style ogival flamboyant, avait été construit en 1447, par Mathieu de Layens.
Les Allemands l'ont incendié.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-7-d.jpg
LA HALLE AUX DRAPS DE MALINES19 viewsLa halle aux draps fut commencée en 1320.
Son adorable beffroi datait du seizième siècle.
Elle s'élevait sur la Grand'Place, où se dresse la statue de Marguerite d'Autriche.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-7-e.jpg
UNE VIEILLE ET TRÈS BELLE MAISON DE MALINES, DONT LE TOIT A ÉTÉ DÉFONCÉ PAR UN OBUS 22 viewsLes actes de vandalisme commis par les Allemands, à Malines et Louvain, ces foyers de haute science et de culture, demeureront dans l'histoire comme une tâche indélébile. L'anéantissement de ces édifices uniques, de ces admirables bibliothèques, de ces musées, qui étaient une des gloires de l'Europe, a soulevé dans le monde entier une indignation unanime. La destruction de Louvain n'a pas été une inévitable conséquence de la guerre, mais un crime prémédité et exécuté par ordre avec un abominable sang-froid.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-8-a.jpg
LA FUITE DES POPULATIONS DEVANT L'ENNEMI5 views
Miroir-1914-num-42-20_09_14-8-b.jpg
UNE SCÈNE ÉMOUVANTE DE L'EXODE DE LA POPULATION CIVILE SUR LES GRANDES ROUTES EN BELGIQUE35 viewsFuyant devant les hordes teutonnes dont les atrocités dépassent l'imagination, tout un peuple angoissé émigre en longues théories sur les grandes routes vers les centres français et les villes du Nord, où la charité recueille les épaves de la guerre.
Quel douloureux spectacle que celui de ces populations entières qui s'en vont, n'emportant que quelques hardes, sans savoir ce qu'elles trouveront au retour de tout ce qui reste derrière elles...Il faudra bien des années de labeur pour réparer le mal.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-8-c.jpg
UN CONVOI D'EMIGRÉS QUITTE EN CHARETTE LA GARE DE L'EST34 viewsDe nombreux réfugiés belges et français sont arrivés à Paris où ils ont reçu la plus large hospitalité.
Ces pauvres gens ont encore dans le regard la vision atroce des horreurs auxquelles ils ont assistés.
Beaucoup ont été dirigés par convois spéciaux sur les provinces de l'Ouest et du Centre.
Ils sont accueillis partout avec une grande charité.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-8-d.jpg
TOUT LES VÉHICULES SONT UTILISÉS44 viewsVoici, arrivant à Lille, un laitier belge qui, dans sa charrette à chiens, a pu transporter sa petite famille et quelques provisions.
Il voyageait ainsi depuis six jours.
266 files on 23 page(s) 10