1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-42-20_09_14-13.jpg
LES ANGLAIS SONT SÉVÈRES POUR LEURS PRISONNIERS40 viewsPlusieurs milliers de prisonniers sont arrivés à Dorchester où des mesures sévères ont été prises à leur égard.
La Grande-Bretagne s'honore de beaucoup trop de civilisation pour ne pas les traiter avec humanité mais les autorités ne s'attardent pas à de vaines considérations de sensibilité.
Sur un observatoire de fortune, des sentinelles veillent, l'arme chargée, prêtes à faire feu.
Les Allemands sont traités comme des prisonniers de droit commun et astreints à travailler sous peine de jeûne.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-14-a.jpg
LES NÔTRES SONT TRAITÉS AVEC MOINS DE RIGUEUR16 views
LA SIESTE SE PROLONGE TOUT L'APRÉS-MIDI


DES VAINCUS QUI NE SONT PAS MALHEUREUX


UN ALSACIEN VOISINE AVEC DES OFFICIERS


COMMENT TOURNERONT LES EVENEMENTS ?


Miroir-1914-num-42-20_09_14-14-b.jpg
LA SIESTE SE PROLONGE TOUT L'APRÉS-MIDI43 viewsLes prisonniers allemands sont loin de se plaindre de la façon dont nous les traitons.
Bien nourris, ils ne sont contraints à aucun travail. Ils fument, causent et se reposent d'une campagne que la plupart ont vu se terminer prématurément avec un vif plaisir.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-14-c.jpg
DES VAINCUS QUI NE SONT PAS MALHEUREUX37 viewsLe doux"farniente", qui constitue la principale occupation des prisonniers n'est interrompu que par "les appels" et les repas auxquels ils font honneur avec un appétit tout germanique.
Ils reconnaissent tous que nous les traitons avec une grande humanité.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-14-d.jpg
UN ALSACIEN VOISINE AVEC DES OFFICIERS43 viewsVoici des officiers de la fameuse garde impérial prussienne, mise à mal sur la Meuse et sur l'Oise.
Ils affectent, en général, une grande arrogance.
Le civil que l'on aperçoit près d'eux est un prisonnier alsacien qui n'a pas voulu conserver son uniforme allemand.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-14-e.jpg
COMMENT TOURNERONT LES ÉVENÉMENTS ?39 viewsLe moral des prisonniers n'est nullement affecté et c'est avec désinvolture que tout le long du jour ils discutent entre eux les chances des alliés et celles de leur pays.
Ils se montrent d'une ignorance stupéfiante sur les causes de la guerre et les phases de celle-ci.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-15-a.jpg
LE NOUVEAU PAPE QUI A PRIS LE NOM DE BENOIT XV28 viewsMgr Jacques della Chiesa élu pape après deux jours de conclave

Ordonné prêtre en 1878, il est camérier secret en 1883, secrétaire de nonciature de Madrid de 1883 à 1887.
Il cumulait ces fonctions avec celles de secrétaire du cardinal Rampolla qui le fit nommer prélat du pape.
Il prit le chapeau de cardinal le 28 mai 1914.
Son intelligence est vaste et fine.
C'est un grand politique digne de Léon XIII.

Miroir-1914-num-42-20_09_14-15.jpg
LE NOUVEAU PAPE QUI A PRIS LE NOM DE BENOIT XV26 viewsMgr Jacques della Chiesa élu pape après deux jours de conclave.
Le nouveau pape est né à Pegli, dans le diocèse de Gênes, le 21 novembre 1854, d'une famille noble.
Comme Léon XIII il a reçu une très forte éducation.
Ordonné prêtre en 1878, il est camérier secret en 1883, secrétaire de nonciature de Madrid de 1883 à 1887.
Il cumulait ces fonctions avec celles de secrétaire du cardinal Rampolla qui le fit nommer prélat du pape.
Il prit le chapeau de cardinal le 28 mai 1914.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-16-a.jpg
PARIS SE PRÉPARE À TENIR ET À DURER24 viewsDU FOURRAGE A PARIS

DES PÂTURAGES IMPROVISÉS

DES BŒUFS A LONGCHAMP

PARIS FERME SES PORTES

Miroir-1914-num-42-20_09_14-16-b.jpg
PARIS S'APPROVISIONNE LARGEMENT DE FOURRAGE39 viewsLe bois de Boulogne offrait, ces jours-ci, un curieux spectacle.
Les voitures de paille y remplaçaient les brillants équipages.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-16-c.jpg
ON A IMPROVISÉ DE NOMBREUX PÂTURAGES38 viewsLes champs de courses ont été transformés en pâturages destinés aux bestiaux qui doivent servir de nourriture à la capitale.
Miroir-1914-num-42-20_09_14-16-d.jpg
LONGCHAMP REÇOIT DES HÔTES INACCOUTUMÉS28 viewsLe vaste hippodrome n'est plus foulé par les purs sangs, mais par des vaches et des boeufs, que Paris tient en réserve.
266 files on 23 page(s) 8