1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


guerre-1914-1918-annee-1915-232-f.jpg
LES TENUES FANTAISISTES DE LA TRANCHÉE0 views C'EST UN LIEUTENANT DE DRAGONS!
guerre-1914-1918-annee-1915-232-g.jpg
LES TENUES FANTAISISTES DE LA TRANCHÉE0 views POUR LES NUITS TRÈS FROIDES
guerre-1914-1918-annee-1915-232-h.jpg
LES TENUES FANTAISISTES DE LA TRANCHÉE 0 viewsParis, par la diversité des tenues militaires qu'on y aperçoit, offre un coup d'oeil assez déconcertant : le khaki côtoie le garance, le gris bleu, le gris fer, le réséda, le bleu horizon, et les hommes qui portent ces costumes disparates appartiennent cependant, pour la plupart, aux mêmes corps de troupe.

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-232.jpg
LES TENUES FANTAISISTES DE LA TRANCHÉE 0 views
LA CHAUDE PEAU DE MOUTON

C’EST UN LIEUTENANT DE DRAGON !

POUR LES NUITS TRÈS FROIDES

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-233-a.jpg
RÉGION OÙ LES ALLEMANDS ONT JETÉ DES BOMBES ASPHYXIANTES: UNE TRANCHÉE SOUS POELCAPPELLE0 viewsAu petit jour, des Français, installés dans un entonnoir, contemplent les cadavres d'Allemands tombés près des fils de fer, au cours d'une attaque de nuit

Les Allemands ont lancé contre nos troupes un grand nombre d'engins asphyxiants qui répandaient, en nuages lourds, des vapeurs de brome.

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-233-b.jpg
RÉGION OÙ LES ALLEMANDS ONT JETÉ DES BOMBES ASPHYXIANTES: UNE TRANCHÉE SOUS POELCAPPELLE0 viewsAu petit jour, des Français, installés dans un entonnoir, contemplent les cadavres d'Allemands tombés près des fils de fer, au cours d'une attaque de nuit

Les Allemands ont lancé contre nos troupes un grand nombre d'engins asphyxiants qui répandaient, en nuages lourds, des vapeurs de brome.

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-233.jpg
RÉGION OÙ LES ALLEMANDS ONT JETÉ DES BOMBES ASPHYXIANTES: UNE TRANCHÉE SOUS POELCAPPELLE 0 viewsAu petit jour, des Français, installés dans un entonnoir, contemplent les cadavres d'Allemands tombés près des fils de fer, au cours d'une attaque de nuit

Les Allemands ont lancé contre nos troupes un grand nombre d'engins asphyxiants qui répandaient, en nuages lourds, des vapeurs de brome.

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-234-a.jpg
LE CORPS DE L’AMIRAL SENÈS ET LES CERCUEUILS DES VICTIMES DU "LÉON GAMBETTA"0 viewsLes obsèques des victimes du "Léon Gambetta", torpillé et coulé dans l’Adriatique, ont lieu le 28 avril à Castrignano-del-Capo.
Voici les corps de l’amiral Senès et des officiers et matelots retirés des flots, veillés par des Italiens.
guerre-1914-1918-annee-1915-234.jpg
LE CORPS DE L’AMIRAL SENÈS ET LES CERCUEUILS DES VICTIMES DU "LÉON GAMBETTA"0 viewsCinquième année. — N° 77. - Le Numéro : 25 centimes
DIMANCHE 16 Mai 1915

LE MIROIR

Les obsèques des victimes du "Léon Gambetta", torpillé et coulé dans l’Adriatique, ont lieu le 28 avril à Castrignano-del-Capo.
Voici les corps de l’amiral Senès et des officiers & matelots retirés des flots, veillés par des Italiens.
guerre-1914-1918-annee-1915-235-a.jpg
FUNÉRAILLES DES VICTIMES DU "LÉON GAMBETTA"0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-235-b.jpg
FUNÉRAILLES DES VICTIMES DU "LÉON GAMBETTA"0 views
Cercueils des officiers, groupe de survivants et cortège se rendant au cimetière

Les obsèques des marins du croiseur "Léon-Gambetta"ont revêtu, dans leur simplicité, un caractère d'imposante solennité.
Les cercueils disparaissaient sous les fleurs apportées par la population.
Voici les bières de douze officiers avant la cérémonie dans une rue de Castrignano-del-Capo ; un groupe de survivants vêtus d'uniformes de marins italiens et le cortège se rendant au cimetière, précédé par un peloton des matelots.
guerre-1914-1918-annee-1915-235-c.jpg
FUNÉRAILLES DES VICTIMES DU "LÉON GAMBETTA"0 views
Cercueils des officiers, groupe de survivants et cortège se rendant au cimetière

Les obsèques des marins du croiseur "Léon-Gambetta"ont revêtu, dans leur simplicité, un caractère d'imposante solennité.
Les cercueils disparaissaient sous les fleurs apportées par la population.
Voici les bières de douze officiers avant la cérémonie dans une rue de Castrignano-del-Capo ; un groupe de survivants vêtus d'uniformes de marins italiens et le cortège se rendant au cimetière, précédé par un peloton des matelots.
279 files on 24 page(s) 5