1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


guerre-1914-1918-annee-1915-235-d.jpg
FUNÉRAILLES DES VICTIMES DU "LÉON GAMBETTA"0 views
Cercueils des officiers, groupe de survivants et cortège se rendant au cimetière

Les obsèques des marins du croiseur "Léon-Gambetta"ont revêtu, dans leur simplicité, un caractère d'imposante solennité.
Les cercueils disparaissaient sous les fleurs apportées par la population.
Voici les bières de douze officiers avant la cérémonie dans une rue de Castrignano-del-Capo ; un groupe de survivants vêtus d'uniformes de marins italiens et le cortège se rendant au cimetière, précédé par un peloton des matelots.
guerre-1914-1918-annee-1915-235-e.jpg
FUNÉRAILLES DES VICTIMES DU "LÉON GAMBETTA"0 views
Cercueils des officiers, groupe de survivants et cortège se rendant au cimetière

Les obsèques des marins du croiseur "Léon-Gambetta"ont revêtu, dans leur simplicité, un caractère d'imposante solennité.
Les cercueils disparaissaient sous les fleurs apportées par la population.
Voici les bières de douze officiers avant la cérémonie dans une rue de Castrignano-del-Capo ; un groupe de survivants vêtus d'uniformes de marins italiens et le cortège se rendant au cimetière, précédé par un peloton des matelots.
guerre-1914-1918-annee-1915-235.jpg
FUNÉRAILLES DES VICTIMES DU "LÉON GAMBETTA"0 views
Cercueils des officiers, groupe de survivants et cortège se rendant au cimetière

Les obsèques des marins du croiseur "Léon-Gambetta"ont revêtu, dans leur simplicité, un caractère d'imposante solennité.
Les cercueils disparaissaient sous les fleurs apportées par la population.
Voici les bières de douze officiers avant la cérémonie dans une rue de Castrignano-del-Capo ; un groupe de survivants vêtus d'uniformes de marins italiens et le cortège se rendant au cimetière, précédé par un peloton des matelots.
guerre-1914-1918-annee-1915-236-a.jpg
NOS GÉNÉRAUX DANS LES TRANCHÉES AVANCÉES - Un général de cavalerie inspecte les ouvrages de première ligne en Alsace 0 views
le général R…, commandant une division de cavalerie, visitant des cuirassiers dans une tranchée située à 200 mètres de l'ennemi

Un général de cavalerie inspecte les ouvrages de première ligne en Alsace
guerre-1914-1918-annee-1915-236-b~0.jpg
NOS GÉNÉRAUX DANS LES TRANCHÉES AVANCÉES - Un général de cavalerie inspecte les ouvrages de première ligne en Alsace 0 viewsC'est à U., en avant de Dannemarie, que le général R…,
commandant une division de cavalerie est représenté ici, visitant des cuirassiers dans une tranchée située à 200 mètres de l'ennemi.
En attendant que la guerre de mouvement reprenne, tous nos soldats, cavaliers ou fantassins, se battent de la même façon.
Chasseurs, hussards, dragons, cuirassiers, font d'ailleurs excellente figure dans les tranchées. En bas, dans une grange, le général étudie une carte avec un capitaine d'état-major.
guerre-1914-1918-annee-1915-236-c~0.jpg
NOS GÉNÉRAUX DANS LES TRANCHÉES AVANCÉES - Un général de cavalerie inspecte les ouvrages de première ligne en Alsace 0 viewsC'est à U., en avant de Dannemarie, que le général R…,
commandant une division de cavalerie est représenté ici, visitant des cuirassiers dans une tranchée située à 200 mètres de l'ennemi.
En attendant que la guerre de mouvement reprenne, tous nos soldats, cavaliers ou fantassins, se battent de la même façon.
Chasseurs, hussards, dragons, cuirassiers, font d'ailleurs excellente figure dans les tranchées. En bas, dans une grange, le général étudie une carte avec un capitaine d'état-major.
guerre-1914-1918-annee-1915-236-d~0.jpg
NOS GÉNÉRAUX DANS LES TRANCHÉES AVANCÉES - Un général de cavalerie inspecte les ouvrages de première ligne en Alsace 0 views Un général de cavalerie inspecte les ouvrages de première ligne en Alsace
C'est à U., en avant de Dannemarie, que le général R…,
commandant une division de cavalerie est représenté ici, visitant des cuirassiers dans une tranchée située à 200 mètres de l'ennemi.
En attendant que la guerre de mouvement reprenne, tous nos soldats, cavaliers ou fantassins, se battent de la même façon.
Chasseurs, hussards, dragons, cuirassiers, font d'ailleurs excellente figure dans les tranchées. En bas, dans une grange,
guerre-1914-1918-annee-1915-236.jpg
NOS GÉNÉRAUX DANS LES TRANCHÉES AVANCÉES 0 views
le général R…, commandant une division de cavalerie, visitant des cuirassiers dans une tranchée située à 200 mètres de l'ennemi

Un général de cavalerie inspecte les ouvrages de première ligne en Alsace
guerre-1914-1918-annee-1915-238-a.jpg
SIX ALLEMANDS PRÉTENDENT FAIRE KAMERAD - De la ligne française on aperçoit les Allemands dans leur tranchée0 viewsncée située au-dessus du village de V., dans l'Aisne, et si rapprochée des lignes ennemies qu'on y entend parler les Allemands.
Ce jour-là, les cris répétés de "kamerad... kamerad…" attirèrent l'attention de nos soldats et bientôt, avec de grandes précautions, six têtes se montrèrent.
Notre correspondant prit alors la photo ci-dessus.
L'un des Allemands s'enhardit sortit de la tranchée.
guerre-1914-1918-annee-1915-238.jpg
SIX ALLEMANDS PRÉTENDENT FAIRE KAMERAD - De la ligne française on aperçoit les Allemands dans leur tranchée 0 viewsLes deux curieuses photographies que nous publions ici ont été prises le 15 mars, à 15 heures,
d'une tranchée avancée située au-dessus du village de V., dans l'Aisne, et si rapprochée des lignes ennemies qu'on y entend parler les Allemands.
Ce jour-là, les cris répétés de "kamerad... kamerad…" attirèrent l'attention de nos soldats et bientôt, avec de grandes précautions, six têtes se montrèrent.
Notre correspondant prit alors la photo ci-dessus.
L'un des Allemands s'enhardit sortit de la tranchée.
guerre-1914-1918-annee-1915-239-a.jpg
CE N'EST QU'UNE RUSE POUR SE RENSEIGNER - Un Allemand s'approche prudemment de nos réseaux de fil de fer0 viewsCet Allemand avait parlementé longtemps pour s'assurer qu'on ne tirerait pas sur lui.
Sur la promesse qui lui en fut faite, il s approcha de la tranchée française,
ainsi que le montre notre document, et annonça que durant la nuit, ses camarades et lui se rendraient.
Il n'en fut rien pourtant, et le lendemain, le même Allemand revint,
soi-disant pour parlementer, en réalité pour observer nos ouvrages.
On lui intima l'ordre de se rendre et comme il reculait, plusieurs balles l'étendirent sur le sol.
guerre-1914-1918-annee-1915-239.jpg
CE N'EST QU'UNE RUSE POUR SE RENSEIGNER - Un Allemand s'approche prudemment de nos réseaux de fil de fer 0 viewsCet Allemand avait parlementé longtemps pour s'assurer qu'on ne tirerait pas sur lui.
Sur la promesse qui lui en fut faite, il s approcha de la tranchée française,
ainsi que le montre notre document, et annonça que durant la nuit, ses camarades et lui se rendraient.
Il n'en fut rien pourtant, et le lendemain, le même Allemand revint,
soi-disant pour parlementer, en réalité pour observer nos ouvrages.
On lui intima l'ordre de se rendre et comme il reculait, plusieurs balles l'étendirent sur le sol.
279 files on 24 page(s) 6