1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


guerre-1914-1918-annee-1915-369-c.jpg
LE RESPECT DES MORTS: COMMENT NOUS AVONS ENTERRÉ, EN ALSACE, DEUX OFFICIERS AVIATEURS ALLEMANDS 0 viewsPrincipales phases des obsèques depuis la levée des corps jusqu'aux dernières prières devant les tombes. Les cercueils sont portés par des prisonniers allemands.

Dans cette guerre effroyable, où l'ennemi a usé des armes et des procédés les plus déloyaux, tout esprit chevaleresque n'est heureusement pas banni.
Les belles photographies que nous reproduisons ici en sont un réconfortant exemple.

TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-369-d.jpg
LE RESPECT DES MORTS: COMMENT NOUS AVONS ENTERRÉ, EN ALSACE, DEUX OFFICIERS AVIATEURS ALLEMANDS 0 viewsPrincipales phases des obsèques depuis la levée des corps jusqu'aux dernières prières devant les tombes. Les cercueils sont portés par des prisonniers allemands.

Dans cette guerre effroyable, où l'ennemi a usé des armes et des procédés les plus déloyaux, tout esprit chevaleresque n'est heureusement pas banni.
Les belles photographies que nous reproduisons ici en sont un réconfortant exemple.

TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-369-e.jpg
LE RESPECT DES MORTS: COMMENT NOUS AVONS ENTERRÉ, EN ALSACE, DEUX OFFICIERS AVIATEURS ALLEMANDS 0 viewsPrincipales phases des obsèques depuis la levée des corps jusqu'aux dernières prières devant les tombes. Les cercueils sont portés par des prisonniers allemands.

Dans cette guerre effroyable, où l'ennemi a usé des armes et des procédés les plus déloyaux, tout esprit chevaleresque n'est heureusement pas banni.
Les belles photographies que nous reproduisons ici en sont un réconfortant exemple.

TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-369-f.jpg
LE RESPECT DES MORTS: COMMENT NOUS AVONS ENTERRÉ, EN ALSACE, DEUX OFFICIERS AVIATEURS ALLEMANDS 0 viewsPrincipales phases des obsèques depuis la levée des corps jusqu'aux dernières prières devant les tombes. Les cercueils sont portés par des prisonniers allemands.

Dans cette guerre effroyable, où l'ennemi a usé des armes et des procédés les plus déloyaux, tout esprit chevaleresque n'est heureusement pas banni.
Les belles photographies que nous reproduisons ici en sont un réconfortant exemple.

TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-369-g.jpg
LE RESPECT DES MORTS: COMMENT NOUS AVONS ENTERRÉ, EN ALSACE, DEUX OFFICIERS AVIATEURS ALLEMANDS 0 viewsPrincipales phases des obsèques depuis la levée des corps jusqu'aux dernières prières devant les tombes. Les cercueils sont portés par des prisonniers allemands.

Dans cette guerre effroyable, où l'ennemi a usé des armes et des procédés les plus déloyaux, tout esprit chevaleresque n'est heureusement pas banni.
Les belles photographies que nous reproduisons ici en sont un réconfortant exemple.

TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-369-h.jpg
LE RESPECT DES MORTS: COMMENT NOUS AVONS ENTERRÉ, EN ALSACE, DEUX OFFICIERS AVIATEURS ALLEMANDS 0 viewsPrincipales phases des obsèques depuis la levée des corps jusqu'aux dernières prières devant les tombes. Les cercueils sont portés par des prisonniers allemands.

Dans cette guerre effroyable, où l'ennemi a usé des armes et des procédés les plus déloyaux, tout esprit chevaleresque n'est heureusement pas banni.
Les belles photographies que nous reproduisons ici en sont un réconfortant exemple.

TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-369.jpg
LE RESPECT DES MORTS: COMMENT NOUS AVONS ENTERRÉ, EN ALSACE, DEUX OFFICIERS AVIATEURS ALLEMANDS 0 viewsPrincipales phases des obsèques depuis la levée des corps jusqu'aux dernières prières devant les tombes. Les cercueils sont portés par des prisonniers allemands.

Dans cette guerre effroyable, où l'ennemi a usé des armes et des procédés les plus déloyaux, tout esprit chevaleresque n'est heureusement pas banni.
Les belles photographies que nous reproduisons ici en sont un réconfortant exemple.

TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-370.jpg
NOS CHEFS D'ARMÉES : LE GÉNÉRAL DE MAUD'HUYDANS SON CABINET DE TRAVAIL 0 viewsCinquième année. - N° 86. Le Numéro : 25 centimes. DIMANCHE 18 Juillet 1915

LE MIROIR

PUBLICATION HEBDOMADAIRE, 18, Rue d'Enghien, PARIS
Le MIROIR paie n'importe quel prix les documents photographiques relatifs à la guerre, présentant un intérêt particulier.

Le général de Maud'huy fut l'organisateur de l'attaque de Metzeral. Cette photo, prise fin juin à son quartier général, le représente dans son cabinet.
guerre-1914-1918-annee-1915-371-a.jpg
LE DUC DE CONNAUGHTDÉCORE UN OFFICIER FRANÇAIS 0 viewsEn visite sur le front de l'Est, le duc de Connaught a assisté à la remise de décorations à des officiers, sous-officiers et soldats.
S'étant ensuite rendu à Châlons, où il a été reçu à la préfecture, le duc a remis des décorations anglaises à plusieurs officiers.
On voit ici, à gauche, le général de Langle de Carry .
guerre-1914-1918-annee-1915-371-b.jpg
LE DUC DE CONNAUGHT ET LE GÉNÉRAL SARRAIL0 viewsContinuant sa tournée sur notre front, le duc de Connaught s'est rendu au quartier général du général Sarrail.
Notre instantané le montre en compagnie de celui-ci, se rendant à une remise de décorations.
guerre-1914-1918-annee-1915-371-c.jpg
UN TRIO D'AFRICAINS: BARATIER, GOURAUD ET MARCHAND0 viewsBlessé par un obus, le général Gouraud est rentré en France.
Cette photo, prise avant son départ pour les Dardanelles, réunit trois coloniaux illustres :
À gauche, le général Baratier, l'un des héros de la mission Marchand, au fond le général Gouraud, et, de dos, le général Marchand, qui commanda la mission Congo-Nil.

guerre-1914-1918-annee-1915-371-d.jpg
L'APPAREIL DE GILBERT EN SUISSE 0 viewsAprès avoir lancé huit obus sur les hangars à zeppelins de Friedrichshafen, l'aviateur Gilbert dut atterrir en Suisse, son réservoir à essence étant troué.
Le pilote a été interné. Voici son appareil près de Rheinfelden.
321 files on 27 page(s) 10