1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


guerre-1914-1918-annee-1915-374-e.jpg
NOTRE AVANCE DANS LA VALLÉE DE LA FECHT 0 viewsL'énergie avec laquelle fut préparée l'attaque des tranchées ennemies sur les deux rives de la Fecht, a déconcerté l'adversaire.
Nos alpins ont enlevé Altenhof, Metzeral incendié par les Allemands, puis Steinbruck, dans un élan irrésistible.
Ces photos ont été prises après nos succès du 17 juin et des jours suivants sur le terrain conquis.

TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-374.jpg
NOTRE AVANCE DANS LA VALLÉE DE LA FECHT 0 views
Le poste d'un commandant allemand dans une tranchée de Metzeral

L'entrée des tranchées ennemies bouleversées

Les hommes se rendant à la relève sous bois
guerre-1914-1918-annee-1915-375-a.jpg
LE MINENWERFERET LES PRISONNIERS DE METZERAL ET LES PRISONNIERS DE METZERAL 0 viewsLE MINENWERFER

LES PRISONNIERS DE METZERAL
guerre-1914-1918-annee-1915-375-b.jpg
LE MINENWERFERET LES PRISONNIERS DE METZERAL 0 viewsParmi l'important butin tombé dans nos mains et qui comprend, outre de nombreux fusils, des
lance-bombes, des mitrailleuses, des téléphones de campagne, etc., se trouve un gros Minenwerferque nous reproduisons ci-dessus.
guerre-1914-1918-annee-1915-375-c.jpg
LE MINENWERFERET LES PRISONNIERS DE METZERAL0 viewsAvant même d'avoir enlevé le village de Metzeral, le nombre de nos prisonniers atteignait cinq cents, dont dix officiers et vingt-huit sous-officiers.
Il devait le lendemain s'augmenter de deux cents hommes qui défilèrent devant le général de Maud'huyau quartier général de celui-ci.
guerre-1914-1918-annee-1915-375-d.jpg
LE MINENWERFERET LES PRISONNIERS DE METZERAL0 viewsAvant même d'avoir enlevé le village de Metzeral, le nombre de nos prisonniers atteignait cinq cents, dont dix officiers et vingt-huit sous-officiers.
Il devait le lendemain s'augmenter de deux cents hommes qui défilèrent devant le général de Maud'huy au quartier général de celui-ci.
Parmi l'important butin tombé dans nos mains et qui comprend, outre de nombreux fusils, des lance-bombes, des mitrailleuses, des téléphones de campagne, etc.,
se trouve un gros Minenwerfer que nous reproduisons ci-dessus.
guerre-1914-1918-annee-1915-375.jpg
LE MINENWERFERET LES PRISONNIERS DE METZERAL0 viewsLE MINENWERFER

LES PRISONNIERS DE METZERAL
guerre-1914-1918-annee-1915-376-a.jpg
LE Gal FRANCHET D'ESPEREYVISITE LES TRANCHÉES0 viewsLe général Franchet d'Esperey, commandant d'armée, a visité récemment les tranchées de première ligne d'un secteur du front de l'Est.
Nos photos ont été prises devant un poste d'écoute ennemi distant de quinze mètres de la ligne française, et dont on aperçoit les travaux de défense.
Pour examiner ce poste, le général a pris la place du guetteur.
Tournant le dos à la ligne allemande, il en regarde l'image reflétée dans un petit miroir placé à l'extrémité d'une perche que l'on voit sur la première photo.
guerre-1914-1918-annee-1915-376-b.jpg
LE Gal FRANCHET D'ESPEREYVISITE LES TRANCHÉES0 viewsLe général Franchet d'Esperey, commandant d'armée, a visité récemment les tranchées de première ligne d'un secteur du front de l'Est.
Nos photos ont été prises devant un poste d'écoute ennemi distant de quinze mètres de la ligne française, et dont on aperçoit les travaux de défense.
Pour examiner ce poste, le général a pris la place du guetteur.
Tournant le dos à la ligne allemande, il en regarde l'image reflétée dans un petit miroir placé à l'extrémité d'une perche que l'on voit sur la première photo.
guerre-1914-1918-annee-1915-376-c.jpg
LE Gal FRANCHET D'ESPEREYVISITE LES TRANCHÉES0 viewsLe général Franchet d'Esperey, commandant d'armée, a visité récemment les tranchées de première ligne d'un secteur du front de l'Est.
Nos photos ont été prises devant un poste d'écoute ennemi distant de quinze mètres de la ligne française, et dont on aperçoit les travaux de défense.
Pour examiner ce poste, le général a pris la place du guetteur.
Tournant le dos à la ligne allemande, il en regarde l'image reflétée dans un petit miroir placé à l'extrémité d'une perche que l'on voit sur la première photo.
guerre-1914-1918-annee-1915-376-d.jpg
LE Gal FRANCHET D'ESPEREYVISITE LES TRANCHÉES0 viewsLe général Franchet d'Esperey, commandant d'armée, a visité récemment les tranchées de première ligne d'un secteur du front de l'Est.
Nos photos ont été prises devant un poste d'écoute ennemi distant de quinze mètres de la ligne française, et dont on aperçoit les travaux de défense.
Pour examiner ce poste, le général a pris la place du guetteur.
Tournant le dos à la ligne allemande, il en regarde l'image reflétée dans un petit miroir placé à l'extrémité d'une perche que l'on voit sur la première photo.
guerre-1914-1918-annee-1915-376.jpg
LE Gal FRANCHET D'ESPEREYVISITE LES TRANCHÉES 0 viewsLe général Franchet d'Esperey, commandant d'armée, a visité récemment les tranchées de première ligne d'un secteur du front de l'Est.
Nos photos ont été prises devant un poste d'écoute ennemi distant de quinze mètres de la ligne française, et dont on aperçoit les travaux de défense.
Pour examiner ce poste, le général a pris la place du guetteur.
Tournant le dos à la ligne allemande, il en regarde l'image reflétée dans un petit miroir placé à l'extrémité d'une perche que l'on voit sur la première photo.
321 files on 27 page(s) 12