1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


guerre-1914-1918-annee-1915-440.jpg
LES AUTRICHIENS TIRENT SUR LES BLESSÉS - Aviateurs mitraillant un convoi de blessés italiens près de l'Isonzo 0 viewsLa barbarie autrichienne qui s'était manifestée si atrocement en Serbie, vient de s'exercer d'une façon nouvelle contre les Italiens.
Une colonne de blessés descendait d'une hauteur pour prendre place dans des camions sanitaires,
quand un avion ennemi planant à 300 mètres ouvrit sur elle un violent feu de mitrailleuse.
Les dommages furent heureusement peu importants. Les Autrichiens savaient qu'il s'agissait de blessés, les brancards et les insignes de la Croix-Rouge étant parfaitement visibles.
guerre-1914-1918-annee-1915-441-a.jpg
LE MARÉCHAL FRENCH CHEZ LE GÉNÉRAL FOCH0 viewsLe maréchal French se tient en union étroite avec le général Foch, commandant en chef des armées du Nord. Ces instantanés ont été pris au quartier général de celui-ci.
Le premier représente les deux chefs suivis du colonel Wiggand, chef d'état-major du général Foch; du général Huguet, chef de la mission française près du quartier général britannique, et du général Wilson, bras droit du maréchal French.
Sur la seconde photo: les généraux Foch et Wilson; sur la troisième: le maréchal French et le Gal Foch.
guerre-1914-1918-annee-1915-441-b.jpg
LE MARÉCHAL FRENCH CHEZ LE GÉNÉRAL FOCH0 viewsLe maréchal French se tient en union étroite avec le général Foch, commandant en chef des armées du Nord. Ces instantanés ont été pris au quartier général de celui-ci.
Le premier représente les deux chefs suivis du colonel Wiggand, chef d'état-major du général Foch; du général Huguet, chef de la mission française près du quartier général britannique, et du général Wilson, bras droit du maréchal French.
Sur la seconde photo: les généraux Foch et Wilson; sur la troisième: le maréchal French et le Gal Foch.
guerre-1914-1918-annee-1915-441-c.jpg
LE MARÉCHAL FRENCH CHEZ LE GÉNÉRAL FOCH0 viewsLe maréchal French se tient en union étroite avec le général Foch, commandant en chef des armées du Nord. Ces instantanés ont été pris au quartier général de celui-ci.
Le premier représente les deux chefs suivis du colonel Wiggand, chef d'état-major du général Foch; du général Huguet, chef de la mission française près du quartier général britannique, et du général Wilson, bras droit du maréchal French.
Sur la seconde photo: les généraux Foch et Wilson; sur la troisième: le maréchal French et le Gal Foch.
guerre-1914-1918-annee-1915-441-d.jpg
LE MARÉCHAL FRENCH CHEZ LE GÉNÉRAL FOCH0 viewsLe maréchal French se tient en union étroite avec le général Foch, commandant en chef des armées du Nord. Ces instantanés ont été pris au quartier général de celui-ci.
Le premier représente les deux chefs suivis du colonel Wiggand, chef d'état-major du général Foch; du général Huguet, chef de la mission française près du quartier général britannique, et du général Wilson, bras droit du maréchal French.
Sur la seconde photo: les généraux Foch et Wilson; sur la troisième: le maréchal French et le Gal Foch.
guerre-1914-1918-annee-1915-441-e.jpg
LE MARÉCHAL FRENCH CHEZ LE GÉNÉRAL FOCH0 viewsLe maréchal French se tient en union étroite avec le général Foch, commandant en chef des armées du Nord. Ces instantanés ont été pris au quartier général de celui-ci.
Le premier représente les deux chefs suivis du colonel Wiggand, chef d'état-major du général Foch; du général Huguet, chef de la mission française près du quartier général britannique, et du général Wilson, bras droit du maréchal French.
Sur la seconde photo: les généraux Foch et Wilson; sur la troisième: le maréchal French et le Gal Foch.
guerre-1914-1918-annee-1915-441.jpg
LE MARÉCHAL FRENCH CHEZ LE GÉNÉRAL FOCH 0 viewsLe maréchal French se tient en union étroite avec le général Foch, commandant en chef des armées du Nord. Ces instantanés ont été pris au quartier général de celui-ci.
Le premier représente les deux chefs suivis du colonel Wiggand, chef d'état-major du général Foch; du général Huguet, chef de la mission française près du quartier général britannique, et du général Wilson, bras droit du maréchal French.
Sur la seconde photo: les généraux Foch et Wilson; sur la troisième: le maréchal French et le Gal Foch.
guerre-1914-1918-annee-1915-442-a.jpg
UN SOLDAT RUSSE ÉVADÉ ARRIVE DANS NOS LIGNES - Affamé et loqueteux, le prisonnier est conduit au quartier général 0 viewsDéjà, plusieurs des prisonniers russes que les Allemands font travailler près de notre front se sont évadés.
Huit d'entre eux ont été décorés de la médaille militaire. Un autre, ici en photo, vient de réussir le même exploit.
L'ennemi l'employait, la nuit venue, à faucher les hautes herbes devant ses tranchées.
À peine nourri, maltraité, il se glissa un soir dans le bois du T... à B... et put arriver jusqu'à nos tranchées.
Cet instantané fut pris taudis qu'on le conduisait à l'interrogatoire.
guerre-1914-1918-annee-1915-442-b-1.jpg
UN SOLDAT RUSSE ÉVADÉ ARRIVE DANS NOS LIGNES - Affamé et loqueteux, le prisonnier est conduit au quartier général0 viewsDéjà, plusieurs des prisonniers russes que les Allemands font travailler près de notre front se sont évadés.
Huit d'entre eux ont été décorés de la médaille militaire. Un autre, ici en photo, vient de réussir le même exploit.
L'ennemi l'employait, la nuit venue, à faucher les hautes herbes devant ses tranchées.
À peine nourri, maltraité, il se glissa un soir dans le bois du T... à B... et put arriver jusqu'à nos tranchées.
Cet instantané fut pris taudis qu'on le conduisait à l'interrogatoire.
guerre-1914-1918-annee-1915-442-b.jpg
UN SOLDAT RUSSE ÉVADÉ ARRIVE DANS NOS LIGNES - Affamé et loqueteux, le prisonnier est conduit au quartier général 0 viewsDéjà, plusieurs des prisonniers russes que les Allemands font travailler près de notre front se sont évadés.
Huit d'entre eux ont été décorés de la médaille militaire. Un autre, ici en photo, vient de réussir le même exploit.
L'ennemi l'employait, la nuit venue, à faucher les hautes herbes devant ses tranchées.
À peine nourri, maltraité, il se glissa un soir dans le bois du T... à B... et put arriver jusqu'à nos tranchées.
Cet instantané fut pris taudis qu'on le conduisait à l'interrogatoire.
guerre-1914-1918-annee-1915-442-c.jpg
UN SOLDAT RUSSE ÉVADÉ ARRIVE DANS NOS LIGNES - Affamé et loqueteux, le prisonnier est conduit au quartier général 0 viewsDéjà, plusieurs des prisonniers russes que les Allemands font travailler près de notre front se sont évadés.
Huit d'entre eux ont été décorés de la médaille militaire. Un autre, ici en photo, vient de réussir le même exploit.
L'ennemi l'employait, la nuit venue, à faucher les hautes herbes devant ses tranchées.
À peine nourri, maltraité, il se glissa un soir dans le bois du T... à B... et put arriver jusqu'à nos tranchées.
Cet instantané fut pris taudis qu'on le conduisait à l'interrogatoire.
guerre-1914-1918-annee-1915-442.jpg
UN SOLDAT RUSSE ÉVADÉ ARRIVE DANS NOS LIGNES - Affamé et loqueteux, le prisonnier est conduit au quartier général 0 viewsDéjà, plusieurs des prisonniers russes que les Allemands font travailler près de notre front se sont évadés.
Huit d'entre eux ont été décorés de la médaille militaire. Un autre, ici en photo, vient de réussir le même exploit.
L'ennemi l'employait, la nuit venue, à faucher les hautes herbes devant ses tranchées.
À peine nourri, maltraité, il se glissa un soir dans le bois du T... à B... et put arriver jusqu'à nos tranchées.
Cet instantané fut pris taudis qu'on le conduisait à l'interrogatoire.
239 files on 20 page(s) 11