1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


guerre-1914-1918-annee-1915-418-b.jpg
Les Alsaciens-Lorrains 0 viewsUne entente conclue entre la Russie et la France assure aux prisonniers alsaciens-lorrains ou polonais de naissance un traitement spécial dans les deux pays.
Cette photo montre comment les Alsaciens décorent leurs chambrées.
guerre-1914-1918-annee-1915-418-c.jpg
les Polonais avec leur drapeau à Belle-Ile 0 viewsUne entente conclue entre la Russie et la France assure aux prisonniers alsaciens-lorrains ou polonais de naissance un traitement spécial dans les deux pays.
Ceux de Belle-Ile portent un insigne rouge sur la poitrine pour se distinguer des Allemands.
Cette photo représente le drapeau offert par le colonel commandant Belle-Ile aux Polonais.
Ceux-ci, transférés ailleurs, ont quitté la Bretagne en chantant la Marseillaise.
guerre-1914-1918-annee-1915-418-d.jpg
PRISONNIERS ALLEMANDS QUI AIMENT LA FRANCE 0 viewsUne entente conclue entre la Russie et la France assure aux prisonniers alsaciens-lorrains ou polonais de naissance un traitement spécial dans les deux pays.
Ceux de Belle-Ile portent un insigne rouge sur la poitrine pour se distinguer des Allemands.

Notre première photo montre comment les Alsaciens décorent leurs chambrées. L'autre représente le drapeau offert par le
colonel commandant Belle-Ile aux Polonais. Ceux-ci, transférés ailleurs, ont quitté la Bretagne en chantant la Marseillaise.
guerre-1914-1918-annee-1915-418~0.jpg
PRISONNIERS ALLEMANDS QUI AIMENT LA FRANCE 0 viewsUne entente conclue entre la Russie et la France assure aux prisonniers alsaciens-lorrains ou polonais de naissance un traitement spécial dans les deux pays.
guerre-1914-1918-annee-1915-420-a.jpg
LE CONTINGENT AUSTRALIEN AUX DARDANELLES 0 viewsLe contingent d'Australiens et de Néo-Zélandais, débarqué à K.. T.., sur la côte ouest de la presqu'île de Gallipoli,
attaque les forces turques à revers. Nous sommes heureux d'offrir à nos lecteurs la primeur des photographies prises à cet endroit :

1° Éclatement d'un shrapnell turc au-dessus de la mer près du camp. On voit, à droite, la traînée de la fusée, tombant à l'eau ;

2° Un campement sur le rivage. Les Australiens, nageurs infatigables, se baignent plusieurs fois par jour malgré les obus.
guerre-1914-1918-annee-1915-420-b.jpg
LE CONTINGENT AUSTRALIEN AUX DARDANELLES 0 viewsÉclatement d'un shrapnell turc au-dessus de la mer près du camp. On voit, à droite, la traînée de la fusée, tombant à l'eau.
guerre-1914-1918-annee-1915-420-c.jpg
LE CONTINGENT AUSTRALIEN AUX DARDANELLES 0 viewsUn campement sur le rivage. Les Australiens, nageurs infatigables, se baignent plusieurs fois par jour malgré les obus.
guerre-1914-1918-annee-1915-420-d.jpg
AU FLANC DE LA PRESQU'ILE DE GALLIPOLI - Le ravitaillement0 viewsVoici, sur un point du rivage, le transfert des vivres et des munitions.
guerre-1914-1918-annee-1915-420-e.jpg
AU FLANC DE LA PRESQU'ILE DE GALLIPOLI - un poste d'ambulance 0 viewsUn poste d'ambulance indiqué seulement par un drapeau. Un Australien blessé y est apporté par ses camarades.
guerre-1914-1918-annee-1915-420-f.jpg
AU FLANC DE LA PRESQU'ILE DE GALLIPOLI - l'évacuation des prisonniers 0 viewsSe rendant à l’embarcadère, un convoi de deux cents prisonniers turcs que des chalands vont conduire à bord des transports, hors de portée des canons ennemis.
guerre-1914-1918-annee-1915-420-g.jpg
LE CONTINGENT AUSTRALIEN AUX DARDANELLES0 viewsLe contingent d'Australiens et de Néo-Zélandais, débarqué à K.- T ., sur la côte ouest de la presqu'île de Gallipoli, attaque les forces turques à revers.
Nous sommes heureux d'offrir à nos lecteurs la primeur des photographies prises à cet endroit :
1° Eclatement d'un shrapnell turc au-dessus de la mer près du camp. On voit, à droite, la traînée de la fusée, tombant à l'eau ;
2° Un campement sur le rivage. Les Australiens, nageurs infatigables, se baignent plusieurs fois par jour malgré les obus.
guerre-1914-1918-annee-1915-420-h.jpg
AU FLANC DE LA PRESQU'ILE DE GALLIPOLI 0 viewsPour se protéger contre les obus, les Australiens ont creusé de véritables terriers dans la falaise, et tous les services sont échelonnés le long de la mer.
Voici, sur un point du rivage, le transfert des vivres et des munitions, puis un poste d'ambulanceindiqué seulement par un drapeau.
Un Australien blessé y est apporté par ses camarades.
Enfin, se rendant a l’embarcadère, un convoi de deux cents prisonniers turcs que des chalands vont conduire à bord des transports, hors de portée des canons ennemis.
239 files on 20 page(s) 2