1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-55-13_12_14-6-a.jpg
LES HABITANTS DE REIMS SOUS LE BOMBARDEMENT3 views
DE SON GRENIER DÉVASTÉ, UN PRÊTRE CONTEMPLE LES RUINES DE LA CATHÉDRALE

UNE FAMILLE RÉMOISE QUI VIT DANS SA CAVE DEPUIS PLUS DE DEUX MOIS
Miroir-1914-num-55-13_12_14-6-b.jpg
DE SON GRENIER DÉVASTÉ, UN PRÊTRE CONTEMPLE LES RUINES DE LA CATHÉDRALE5 viewsL’acharnement apporté par les Allemands à cribler d’obus la ville de Reims,
en visant plus particulièrement la cathédrale, s’accorde mal avec les protestations qu’ils élevèrent au lendemain de l’incendie accidentel d’après eux.
La résistance opposée à leur mitraille par le sublime colosse de pierre semble les avoir exaspérés.
Pendant des jours et des jours ils ont fait pleuvoir sur la malheureuse ville de véritables averses de fer et de feu.
Beaucoup de maisons ne sont plus que ruines.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-6-c.jpg
UNE FAMILLE RÉMOISE QUI VIT DANS SA CAVE DEPUIS PLUS DE DEUX MOIS9 viewsPour échapper à la perpétuelle menace des obus, les habitants de Reims se sont déterminés à vivre dans les caves.
Fort heureusement, au pays du champagne, le sous-sol des maisons est vaste et protégé par des voûtes solides.
Avec philosophie, la population s’est résignée à attendre la délivrance dans les demi-ténèbres qui accentuent encore sa détresse.
Cette photographie a été prise dans un immeuble de la rue de Vesle.
Depuis plus de deux mois une famille nombreuse a vécu là, dans l’anxiété et l’angoisse.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-7-a.jpg
QUATRE EXPRESSIONS CARACTÉRISTIQUES DU KAISER4 views
LE SOURIRE CONFIANT DU 1ER AOUT

SEPTEMBRE: LA MOUSTACHE SE HÉRISSE, INQUIÈTE

OCTOBRE : LE KAISER DEVIENT SOMBRE

LE GUILLAUME II DE FIN NOVEMBRE
Miroir-1914-num-55-13_12_14-7-b.jpg
LE SOURIRE CONFIANT DU 1ER AOUT10 viewsLes évènements, si impatiemment attendus, se précipitent, la guerre est pour demain et l’empereur déjeunera bientôt à Paris.
Les éperons sonnent, les lames de sabres scintillent, aiguisées.
"Gott mit uns !" Guillaume II, sûr de la victoire a le sourire.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-7-c.jpg
SEPTEMBRE : LA MOUSTACHE SE HÉRISSE, INQUIÈTE7 viewsBrusquement ? la marche sur Paris a dévié et à la promenade en France promise aux armées allemandes,
le général Joffre vient d’ajouter de façon imprévue une excursion trop rapide sur les rives de l’Ourcq et de la Marne.
Guillaume II s’inquiète.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-7-d.jpg
OCTOBRE : LE KAISER DEVIENT SOMBRE7 viewsLa bataille de l’Aisne, devenue la bataille des Flandres, n’a pas précisément rapproché les forces allemandes de Paris et, l’Yser barre la route de Calais de ses eaux sanglantes.
Dans l’est, les Russes avancent.
Guillaume II fronce les sourcils.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-7-e.jpg
LE GUILLAUME II DE FIN NOVEMBRE7 viewsMalgré l’entrée en scène des Turcs, le monde musulman n’a pas bougé.
Les alliés tiennent toujours sur l’Yser, les armées austro-allemandes sont battues sur le front oriental.
Le kaiser vieilli a fait couper ses moustaches conquérantes et symboliques.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-8-a.jpg
LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE S’APPRÊTE À DÉCORER LE GÉNÉRAL JOFFRE8 viewsRaymond Poincaré a déclaré au général:
[quote]"Depuis le jour où s’est si remarquablement réalisée, sous votre direction, la concentration des forces françaises,
vous avez montré, dans la conduite de nos armées, des qualités qui ne se sont pas un instant démenties".
[/quote]
Miroir-1914-num-55-13_12_14-8-b.jpg
LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE S’APPRÊTE À DÉCORER LE GÉNÉRAL JOFFRE3 viewsRaymond Poincaré a déclaré au général:
[quote]"Depuis le jour où s’est si remarquablement réalisée, sous votre direction, la concentration des forces françaises,
vous avez montré, dans la conduite de nos armées, des qualités qui ne se sont pas un instant démenties".
[/quote]
Miroir-1914-num-55-13_12_14-8-c.jpg
LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE S’APPRÊTE À DÉCORER LE GÉNÉRAL JOFFRE6 viewsRaymond Poincaré a déclaré au général:
[quote]"Depuis le jour où s’est si remarquablement réalisée, sous votre direction, la concentration des forces françaises,
vous avez montré, dans la conduite de nos armées, des qualités qui ne se sont pas un instant démenties".
[/quote]
Miroir-1914-num-55-13_12_14-8~0.jpg
LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE S’APPRÊTE À DÉCORER LE GÉNÉRAL JOFFRE0 viewsRaymond Poincaré a déclaré au général:
[quote]"Depuis le jour où s’est si remarquablement réalisée, sous votre direction, la concentration des forces françaises,
vous avez montré, dans la conduite de nos armées, des qualités qui ne se sont pas un instant démenties".
[/quote]
243 files on 21 page(s) 10