1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-54-06_12_14-3-c.jpg
TRANCHÉE EN VOIE D’ACHÈVEMENT DANS L’AISNE11 viewsRapidement, nos pioupious sont devenus d’habiles terrassiers et ils construisent des tranchées non seulement bonnes pour soutenir les attaques, mais presque confortables.
L’emploi des mottes de gazon est excellent pour la construction de ces abris.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-3-d.jpg
PRÈS DE SOISSONS, NOS SOLDATS HABITENT DES CAVERNES DANS D’ANCIENNES CARRIÈRES14 viewsComme des troglodytes, les troupiers qui se trouvent dans l’Aisne, ont, utilisé pour se loger des carrières de pierre blanche aujourd’hui inexploitées.
Ils possèdent là des appartements spacieux qu’ils ont aménagés avec cette ingéniosité qui est la caractéristique du soldat français en campagne.
A la plupart de leur grotte ils ont donné, en manière de plaisanterie, des noms d’hôtels réputés pour leur luxe et leur confort.
Et les murailles de ces "homes" étranges ne craignent pas les obus de l'ennemi.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-4-a.jpg
LES CROISEURS CORSAIRES EN CHASSE SUR L’OCÉAN4 views
MARIN ALLEMAND COUPANT LE CÂBLE DE FANNING

LE "KŒNIGSBERG"QUI EST HORS DE COMBAT

LES ÉQUIPAGES DES NAVIRES COULÉS PAR LE "KARLSRUHE" SONT DEBARQUÉS À TÉNÉRIFFE
Miroir-1914-num-54-06_12_14-4-b.jpg
MARIN ALLEMAND COUPANT LE CÂBLE DE FANNING12 viewsLes croiseurs allemands qui s’adonnèrent à la course tentèrent de couper les câbles qui relient les colonies anglaises à la mère-patrie.
Plusieurs y réussirent.
L’un de nos correspondants a pu photographier les hommes du "Nurnberg" au travail à Fanning island
Miroir-1914-num-54-06_12_14-4-c.jpg
LE "KŒNIGSBERG"QUI EST HORS DE COMBAT13 viewsAu moment même où un croiseur australien, le "Sydney", incendiait, dans l’océan Indien, le trop fameux "Emden", le "Kœnigsberg", était découvert ensablé et réduit à l’impuissance derrière l’Ile Mafia, à l’embouchure d’une rivière près de Zanzibar.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-4-d.jpg
LES ÉQUIPAGES DES NAVIRES COULÉS PAR LE "KARLSRUHE" SONT DEBARQUÉS À TÉNÉRIFFE12 viewsMalgré les procédés employés par les commandants des croiseurs allemands pour dissimuler leur nationalité,
on leur a reconnu ce caractère chevaleresque qui manque aux officiers des armées de terre.
Il faut remarquer qu’avant de couler les navires de commerce attaqués par eux, les croiseurs ont accordé la vie sauve aux équipages.
C’est ainsi que, dernièrement, à Ténériffe, un paquebot a débarqué les marins de plusieurs bateaux anglais, français et russes, coulés dans l’Atlantique par le "Karlsruhe".
Miroir-1914-num-54-06_12_14-5-a.jpg
DERRIÈRE LE "ROULEAU À VAPEUR" DES RUSSES4 views
LES ADIEUX DE DEUX FRÈRES D’ARMES

SOLDATS D’INFANTERIE TIRANT D’UNE TRANCHÉE

COMBATTANTS REVENANT BLESSÉS DE LEMBERG

UN CONVOI DE PRISONNIERS AUTRICHIENS

PAYSANS GALICIENS MONTRANT UN ÉCLAT D’OBUS

FEMMES AU MARCHÉ DANS UN BOURG EN GALICIE
Miroir-1914-num-54-06_12_14-5-b.jpg
LES ADIEUX DE DEUX FRÈRES D’ARMES14 viewsSelon la coutume slave, les amis qui se quittent échangent un baiser.
Nulle tristesse, d’ailleurs, dans les adieux, tous ont confiance.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-5-c.jpg
SOLDATS D’INFANTERIE TIRANT D’UNE TRANCHÉE18 viewsLa vie dans les tranchées, même sous la neige, n’est pas faite pour effrayer nos alliés qui supportent bien les rigueurs de l’hiver.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-5-d.jpg
COMBATTANTS REVENANT BLESSÉS DE LEMBERG12 viewsAu cours de la bataille livrée sous Lemberg
, les Autrichiens subirent d’énormes pertes.
Les Russes eurent surtout des blessés.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-5-e.jpg
UN CONVOI DE PRISONNIERS AUTRICHIENS9 viewsOn ne compte plus les prisonniers faits par les Russes dans les rangs des Austro-Hongrois.
Ceux-ci se rendent très facilement.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-5-f.jpg
PAYSANS GALICIENS MONTRANT UN ÉCLAT D’OBUS12 viewsCe vieillard garde précieusement, comme une relique, un éclat de l’obus qui a complètement anéanti sa misérable chaumière.
243 files on 21 page(s) 4