1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-54-06_12_14-5-g.jpg
FEMMES AU MARCHÉ DANS UN BOURG EN GALICIE15 viewsDans les villages ravagés par la guerre, la vie continue morne et douloureuse, tandis qu’au loin retentit le grondement des canons.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-7-a.jpg
LE COURAGE ET L’HEROÏSME N’ONT PAS D’ÂGE5 views
UN GOUMIER DE 14 ANS

UN BRAVE DE 16 ANS

UN TERRITORIAL DE 14 ANS

UN HÉROS BELGE DE 16 ANS

L’ENFANT DU RÉGIMENT

UN MEDAILLÉ DE 16 ANS

LE VOLONTAIRE GRILLY
Miroir-1914-num-54-06_12_14-7-b.jpg
UN GOUMIER DE 14 ANS7 viewsLe jeune Christian du Jonchay, petit-fils du général de Sonis, l’un des héros de 1870,
s’est engagé à quatorze ans et demi dans un corps de goumiers, ne pouvant, vu son âge, le faire dans un régiment français.
Il s’est bravement comporté au feu.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-7-c.jpg
UN BRAVE DE 16 ANS9 viewsCelui-là, robuste comme un conscrit, malgré son jeune âge, a voulu, lui aussi, suivre les soldats.
Il s’est battu avec une bravoure, un entrain qui ont fait l’admiration de ses camarades et de ses chefs.
Sa gaîté est proverbiale au régiment.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-7-d.jpg
UN TERRITORIAL DE 14 ANS9 viewsChassé de Badonviller par les Allemands, le petit Fernand Colin dont le père se trouve dans un fort de Toul,
fut recueilli à Rambervillers par des officiers du 92è territorial.
Adopté par ce régiment, il mène la vie des soldats et veut aller au feu.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-7-e.jpg
UN SPAHI DE 13 ANS11 viewsUn petit marocain dont le père est ordonnance d’un capitaine, n’a pas voulu se séparer de son papa et
suit les spahis depuis trois mois sur les champs de bataille.
Il exhibe fièrement une carabine de uhlans
ramassée pendant l’action dans le Nord.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-7-f.jpg
UN HÉROS BELGE DE 16 ANS8 viewsÉlève à l’école des pupilles de l’armée belge, Carlos Schouteten s’est, comme beaucoup de ses condisciples,
engagé au moment de l’ouverture des hostilités.
Nommé bientôt sergent-fourrier, il est le plus jeune sous-officier de l’armée belge.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-7-g.jpg
L’ENFANT DU RÉGIMENT11 viewsLe petit Jean a été séparé de ses parents par la guerre.
Tout en larmes, il a été rencontré par nos troupiers et ce petit garçon
qui n’avait plus de mère e de père est entré dans la grande famille du régiment.
Il est l’idole des soldats.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-7-h.jpg
UN MÉDAILLÉ DE 16 ANS9 viewsEncore un courageux qui n’a pas attendu d’être homme pour accomplir son devoir.
En raison des services qu’il a rendus comme éclaireur, on lui a décerné la médaille militaire.
Ce gosse dont rien n’altère la bonne humeur, se rit superbement du danger.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-7-i.jpg
LE VOLONTAIRE GRILLY9 viewsLouis Grilly est un brave petit.
Français qui, durant les premiers combats dans le Nord, a rendu d’éminents services aux alliés.
Blessé, il achève de se remettre, en Angleterre, des fatigues de la campagne.
Son ambition est de retourner se battre.
Miroir-1914-num-54-06_12_14-8-a.jpg
8 views
Miroir-1914-num-54-06_12_14-8-b.jpg
À PAPEETE LES DÉGATS S’ÉLÈVENT AU MOINS À DEUX MILLIONS11 viewsLa petite île de Tahiti, perdue de l’autre côté de la terre dans sa sereine solitude, semblait protégée plus que tout autre pays contre les horreurs de la guerre.
On sait que le 22 septembre, les croiseurs allemands "Gneisenau" et "Sharnhorst" lui ont rendu visite, bombardent la ville de Papeete sans oser opérer un débarquement.
Deux hommes seulement, un Chinois et un Maori,furent tués, mis les dégâts matériels étaient importants, surtout au centre de la localité.
Ils sont évalués à deux millions de francs.
243 files on 21 page(s) 5