1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-55-13_12_14-10-c.jpg
AVANT-POSTE ALLEMAND PRIS PAR LES FUSILIERS MARINS9 viewsAuto-mitrailleuse française conduite par nos glorieux fusiliers marins faisant une incursion réussie et dévastatrice dans un avant-poste allemand.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-10-d.jpg
AVANT-POSTE ALLEMAND PRIS PAR LES FUSILIERS MARINS10 viewsAuto-mitrailleuse française conduite par nos glorieux fusiliers marins faisant une incursion réussie et dévastatrice dans un avant-poste allemand.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-10-e.jpg
AVANT-POSTE ALLEMAND PRIS PAR LES FUSILIERS MARINS13 viewsAuto-mitrailleuse française conduite par nos glorieux fusiliers marins faisant une incursion réussie et dévastatrice dans un avant-poste allemand.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-10-f.jpg
AVANT-POSTE ALLEMAND PRIS PAR LES FUSILIERS MARINS12 viewsAuto-mitrailleuse française conduite par nos glorieux fusiliers marins faisant une incursion réussie et dévastatrice dans un avant-poste allemand.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-10.jpg
AVANT-POSTE ALLEMAND PRIS PAR LES FUSILIERS MARINS12 viewsAuto-mitrailleuse française conduite par nos glorieux fusiliers marins faisant une incursion réussie et dévastatrice dans un avant-poste allemand.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-11-a.jpg
LES GOUMIERS FONT DES PRISONNIERS DANS LE NORD2 views SPAHIS MAROCAINS ESCORTANT UN CONVOI D’ALLEMANDS À FURNES

LE DÉBARQUEMENT À CASABLANCA D’UN CONTINGENT DE PRISONNIERS
Miroir-1914-num-55-13_12_14-11-b.jpg
SPAHIS MAROCAINS ESCORTANT UN CONVOI D’ALLEMANDS À FURNES8 viewsDans cette lutte gigantesque où ils ont vu se dresser devant eux des soldats de races différentes, les Allemands ne savent ceux qu’ils doivent haïr le plus, de tous ces hommes noirs ou bronzés qui sèment la terreur dans leurs rangs, mais ils redoutent particulièrement nos splendides goumiers marocains dont la bravoure restera légendaire.
Les fiers enfants du "bled" ont fait de nombreux prisonniers depuis leur arrivée sur le front et c’est avec un légitime orgueil qu’ils les conduisent en arrière du front.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-11-c.jpg
LE DÉBARQUEMENT À CASABLANCA D’UN CONTINGENT DE PRISONNIERS8 viewsLes prisonniers allemands ont, en général, grand peur d’être envoyés au Maroc car on leur a, chez eux, représenté ce pays comme un enfer.
Ceux que nous y avons expédiés ont immédiatement changé d’avis en voyant le ciel serein sous lequel ils allaient vivre,
en constatant la générosité avec laquelle ils étaient traités.
Plusieurs convois sont arrivés à Casablanca.
Voici un instantané pris au moment du débarquement tandis que les hommes étaient amenés à quai par petits paquets dans des barcasses.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-12-a.jpg
LA PREMIÈRE CLASSE DE FRANÇAIS EN ALSACE - Le nouvel instituteur d’Uberkumen faisant sa classe en uniforme9 viewsPersonne ne saurait relire sans être profondément remué ce petit chef-d’œuvre d’Alphonse Daudet qui porte pour titre : "La dernière classe",
mais quelle émotion plus forte, plus vivante, nous a procuré la nouvelle que des soldats français remplacent les instituteurs allemands dans plusieurs écoles d’Alsace.
Voici, devant son jeune auditoire attentif, celui d’Uberkumen.
Gageons que derrière la porte il y a des vieillards qui écoutent, les larmes aux yeux, cette voix qu’ils ont tant attendue !
Miroir-1914-num-55-13_12_14-12.jpg
LA PREMIÈRE CLASSE DE FRANÇAIS EN ALSACE - Le nouvel instituteur d’Uberkumen faisant sa classe en uniforme8 viewsPersonne ne saurait relire sans être profondément remué ce petit chef-d’œuvre d’Alphonse Daudet qui porte pour titre : "La dernière classe",
mais quelle émotion plus forte, plus vivante, nous a procuré la nouvelle que des soldats français remplacent les instituteurs allemands dans plusieurs écoles d’Alsace.
Voici, devant son jeune auditoire attentif, celui d’Uberkumen.
Gageons que derrière la porte il y a des vieillards qui écoutent, les larmes aux yeux, cette voix qu’ils ont tant attendue !
Miroir-1914-num-55-13_12_14-13-a.jpg
PÊCHER EST LA DISTRACTION FAVORITE DES BELGES - Soldats belges pêchant dans l’Yser en amont de Poperinghe7 viewsÉloignés des tranchées où ils ont mené une existence fiévreuse, coupée d’alertes incessantes et de combats,
les soldats que l’on ramène en arrière pour se reposer sont vite aux prises avec l’ennui.
La lecture des journaux qui leur parviennent de loin en loin, les parties de cartes, les longues causeries,
ne suffisent pas à les occuper, aussi la proximité d’une rivière poissonneuse est-elle une aubaine pour eux.
Outre la distraction que la pêche leur procure, elle présente l’avantage de changer l’ordinaire.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-13-b.jpg
PÊCHER EST LA DISTRACTION FAVORITE DES BELGES - Soldats belges pêchant dans l’Yser en amont de Poperinghe5 viewsÉloignés des tranchées où ils ont mené une existence fiévreuse, coupée d’alertes incessantes et de combats,
les soldats que l’on ramène en arrière pour se reposer sont vite aux prises avec l’ennui.
La lecture des journaux qui leur parviennent de loin en loin, les parties de cartes, les longues causeries,
ne suffisent pas à les occuper, aussi la proximité d’une rivière poissonneuse est-elle une aubaine pour eux.
Outre la distraction que la pêche leur procure, elle présente l’avantage de changer l’ordinaire.
243 files on 21 page(s) 7