1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


guerre-1914-1918-annee-1915-014-f.jpg
LES MEMBRES DE LA MISSION ROUMAINE À PARIS9 viewsEn vue de l’intervention roumaine, la mission s’est arrêtée à Paris.
On voit ici au premier plan et assis MM. Lahovary et Diamandy.
guerre-1914-1918-annee-1915-014-g.jpg
LES EFFETS D’UN SEUL OBUS SUR UNE ÉCURIE10 viewsDans le nord, un obus allemand tombant sur un hangar où étaient abrités des chevaux, les as tous effroyablement mutilés.
guerre-1914-1918-annee-1915-014.jpg
PETITS FAITS D'ACTUALITÉS AUTOUR DE LA GUERRE6 views
UN CAMPEMENT AUSTRALIEN DEVANT LES PYRAMIDES

TROUPES COLONIALES PARTANT POUR LA FRANCE

L’ARMÉE DU SALUT AU CHEVET DES BLESSÉS

UN TURCO ENTERRÉ SUIVANT DES RITES MUSULMANS

LES MEMBRES DE LA MISSION ROUMAINE À PARIS

LES EFFETS D’UN SEUL OBUS SUR UNE ÉCURIE



guerre-1914-1918-annee-1915-015-a.jpg
ANVERS SOUS LA DOMINATION ALLEMANDE4 views
UNE COMPAGNIE D’INFANTERIE ALLEMANDE DÉFILE DANS LES RUES, MUSIQUE EN TÊTE

DOUANIERS ALLEMANDS INSPECTANT, À ANVERS, LES COLIS ADRESSÉS AUX SOLDATS POUR NOËL
guerre-1914-1918-annee-1915-015-b.jpg
UNE COMPAGNIE D’INFANTERIE ALLEMANDE DÉFILE DANS LES RUES, MUSIQUE EN TÊTE6 viewsMalgré tout le mal que se donnent les Allemands pour lui rendre une partie de son activité, Anvers reste une ville morte.
Le gouverneur von Huehne et le commandant général von Bodenhausen n’ont pas réussi à apprivoiser les habitants qui ne dissimulent pas leurs sentiments.
Dernièrement la "Militaire Kappelle" donnait un concert devant la gare.
Pour finir, elle voulut jouer l’hymne national allemand, mais ses accents furent couvert par les sifflets et les huées.
guerre-1914-1918-annee-1915-015-c-1.jpg
DOUANIERS ALLEMANDS INSPECTANT, À ANVERS, LES COLIS ADRESSÉS AUX SOLDATS POUR NOËL 9 viewsLa garnison d’Anvers se compose surtout de Bavarois de l’active et du landsturm et son entretien coûte actuellement 80.000 francs par jour.
Les Allemands ont remis les forts en état et construisent autour de la ville des tranchées profondes renforcées par des réseaux de fils de fer barbelés.
Les hommes désertent à raison de 150 en moyenne par semaine pour passer en Hollande.
Malgré les efforts faits par l’autorité militaire pour célébrer Noël et le nouvel an, ces fêtes ont sombré dans la tristesse.
guerre-1914-1918-annee-1915-015-c.jpg
DOUANIERS ALLEMANDS INSPECTANT, À ANVERS, LES COLIS ADRESSÉS AUX SOLDATS POUR NOËL 7 viewsLa garnison d’Anvers se compose surtout de Bavarois de l’active et du landsturm et son entretien coûte actuellement 80.000 francs par jour.
Les Allemands ont remis les forts en état et construisent autour de la ville des tranchées profondes renforcées par des réseaux de fils de fer barbelés.
Les hommes désertent à raison de 150 en moyenne par semaine pour passer en Hollande.
Malgré les efforts faits par l’autorité militaire pour célébrer Noël et le nouvel an, ces fêtes ont sombré dans la tristesse.
guerre-1914-1918-annee-1915-015.jpg
ANVERS SOUS LA DOMINATION ALLEMANDE6 views
UNE COMPAGNIE D’INFANTERIE ALLEMANDE DÉFILE DANS LES RUES, MUSIQUE EN TÊTE

DOUANIERS ALLEMANDS INSPECTANT, À ANVERS, LES COLIS ADRESSÉS AUX SOLDATS POUR NOËL
guerre-1914-1918-annee-1915-016.jpg
LA GUERRE DU JEUDI 7 AU MERCREDI 13 JANVIER 1915 6 views
LIRE LE TEXTE EN PDF

guerre-1914-1918-annee-1915-017-a.jpg
LES SERBES SUR LE CHEMIN DE LA VICTOIRE4 views
LE GÉNÉRAL BAYOVITCH AU BORD DE LA SAVE

UN CONVOI DE MUNITIONS DANS LA MONTAGNE

UN UNE AMBULANCE POUR LES GRANDS BLESSÉS

DES JEUNES FILLES FLEURISSENT LES TOMBES
guerre-1914-1918-annee-1915-017-b.jpg
LE GÉNÉRAL BAYOVITCH AU BORD DE LA SAVE5 viewsCommandant de la première armée serbe, le général Bayovitch a été grièvement blessé devant Chabatz.
On le voit ici au bord de la Save, assistant, de loin, à la traversée de cette rivière par son armée qui pénètre ainsi sur le territoire autrichien.
guerre-1914-1918-annee-1915-017-c.jpg
UN CONVOI DE MUNITIONS DANS LA MONTAGNE6 viewsC’est par des routes détrempées par les pluies et souvent à peine frayées, que les convois serbes franchissent les montagnes.
On devine quelle énergie, quel courage, a demandé à nos vaillants alliés l’élan magnifique qui leur a permis de repousser l’envahisseur.
100 files on 9 page(s) 4