1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-50-08_11_14-5-e.jpg
OFFICIERS DEVANT LE MINISTÈRE DE LA GUERRE3 viewsJamais ministère de la guerre n’a mieux justifié son nom que celui-ci.
Il met d’avantage en valeur l’héroïsme de l’armée alliée.
Miroir-1914-num-50-08_11_14-5-f.jpg
OFFICIERS SUPÉRIEURS SORTANT D’UN MINISTÈRE2 viewsCette simple scène en dit plus qu’un long article et des documents comme ceux-ci auront plus tard un grand intérêt historique.
Miroir-1914-num-50-08_11_14-5-g.jpg
LA RELÈVE DE LA GARDE BELGE À SAINTE-ADRESSE2 viewsLa Belgique jouit, au Havre, de l’exterritorialité.
Elle est chez elle, garde tous ses services, sa poste, ses timbres et ses soldats.
Miroir-1914-num-50-08_11_14-6-a.jpg
LES PRINCIPAUX GÉNÉRAUX ALLEMANDS5 views
GÉNÉRAL VON GLUCK

GÉNÉRAL VON BULOW

GÉNÉRAL VON VOIGTS-RHETZ

GÉNÉRAL VON STEIN

GÉNÉRAL VON HINDENBURG

GÉNÉRAL VON EINEM

GÉNÉRAL VON BESELER

GÉNÉRAL VON HEERINGEN
Miroir-1914-num-50-08_11_14-6-b.jpg
GÉNÉRAL VON GLUCK2 viewsVon Gluck, qui est devenu pour nous le plus fameux des généraux allemands, a commandé la marche sur paris, puis la retraite de la marne, la bataille de l’Aisne et les opérations entre l’Oise et la Somme.
Roturier, il fut anobli par le kaiser.
Miroir-1914-num-50-08_11_14-6-c.jpg
GÉNÉRAL VON BULOW4 viewsVon Bulow, colonel général, commandait avant la guerre la 3e inspection d’armée allemande, comprenant les7e, 9e et 10e corps.
Il a joué un rôle fort important dans la grande bataille de la Marne.
Miroir-1914-num-50-08_11_14-6-d.jpg
GÉNÉRAL VON VOIGTS-RHETZ2 viewsVon Voigts-Rhetz était avant la guerre le chef d’état-major du corps de la garde.
Il a remplacé, au milieu d’octobre, le général Von Stein, quartier-maître général de la suite impériale.
C’est par erreur qu’on a annoncé alors sa substitution à Von Moltke.
Miroir-1914-num-50-08_11_14-6-e.jpg
GÉNÉRAL VON STEIN3 viewsVon Stein a signé jusqu’au 1er octobre tous les bulletins de l’état-major général allemand.
Mais on a trouvé sans doute u’il leur accordait une allure trop triomphale et trop en désaccord avec les réalités, car on lui a donné un remplaçant.
Miroir-1914-num-50-08_11_14-6-f.jpg
GÉNÉRAL VON HINDENBURG3 viewsVon Hindenburg a été appelé mais il a cessé de mériter ce titre le libérateur de la Prusse orientale.
En effet, il avait gagné sur les Russes la bataille de Tannenberg, qui les avait forcés à reculer, mais, depuis lors, il a accumulé les défaites.
Miroir-1914-num-50-08_11_14-6-g.jpg
GÉNÉRAL VON EINEM3 viewsVon Einem, dit Rothmaler, a été jadis ministre de la Guerre et a prononcé à cette occasion, au Reichstag, des discours d’une brutalité qui fit sensation.
Il commandait, lors de la déclaration de guerre, le 7e corps d’armée, celui de Westphalie.
Miroir-1914-num-50-08_11_14-6-h.jpg
GÉNÉRAL VON BESELER6 viewsVon Beseler a dirigé le siège d’Anvers et a réussi à prendre cette ville.
Il passe pour être un bon officier du génie.
Mais nul n’ignore que la prise du grand port belge de l’Escaut a coûté très cher à nos ennemis, et qu’ils y ont semé leurs cadavres.
Miroir-1914-num-50-08_11_14-6-i.jpg
GÉNÉRAL VON HEERINGEN4 viewsVon Heeringen, ancien ministre de la Guerre, a largement contribué, avec Von Falkenhayn qui lui succéda, à assurer l’augmentation des effectifs allemands.
Il eut, lui aussi, de grosses difficultés avec le Reichstag.
Il a rang de colonel général.
503 files on 42 page(s) 24