1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents


Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-4-f.jpg
OFFICIERS AUTRICHIENS FÊTANT LE PRINCE HÉRITIER5 viewsCette photo montre l’archiduc Charles-François-Joseph entouré d’officiers.
L’enthousiasme était grand alors. Il a diminué depuis.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-4-g.jpg
HONGROISES AU DÉPART D’UN CONVOI DE MOBILISÉS8 viewsEn Hongrie, la guerre n’était pas désirée.
Ces femmes en pleurs sur le quai d’une gare, symbolisent l’état d’esprit général.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-5-a.jpg
LA VILLE DE REIMS AU DÉBUT DU BOMBARDEMENT4 views
LA CATHÉDRALE AVEC SES ÉCHAFAUDAGES

LA RUE DE LILLE BARRÉE PAR LES DÉCOMBRES

LA PREMIÈRE MAISON TOUCHÉE PAR UN OBUS BOULEVARD DE LUNDY
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-5-b.jpg
LA CATHÉDRALE AVEC SES ÉCHAFAUDAGES8 viewsPeu de temps avant la guerre, on procédait encore à d’importantes réparations de la cathédrale de Reims.
Peu à peu, les échafaudages disparaissaient, mais ils s’élevaient jusqu’à la galerie des rois quand les obus allemands, y mettant le feu, provoquèrent l’incendie.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-5-c.jpg
LA RUE DE LILLE BARRÉE PAR LES DÉCOMBRES6 viewsDans leur rage d’avoir à évacuer la riche cité rémoise, les Allemands la criblèrent d‘obus.
Voici la rue de Lille, l’une des premières éprouvées.
Le faubourg de Fléchambault, la rue Cérès et le quartier de la Verrerie sont parmi les plus gravement atteint.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-5-d.jpg
LA PREMIÈRE MAISON TOUCHÉE PAR UN OBUS BOULEVARD DE LUNDY6 viewsLes Allemands ont cherché à atteindre la ville dans la splendeur de ses monuments artistiques et dans la richesse commerciale; les fabriques ont été visées manifestement.
Mais les obus tombèrent au hasard et beaucoup de maisons ont été fort éprouvées.
Nous donnons ici une photographie de celle qui fut touchée la première et dont un incendie violent acheva de carboniser les décombres.
Elle est singulièrement tragique dans son délabrement silencieux avec sa fenêtre encadrant un sinistre tableau de ruines.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-6-a.jpg
QUELQUES EFFETS DES OBUS ALLEMANDS À REIMS 5 views
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-6-b.jpg
UNE MAISON EVENTRÉE DANS LA RUE D’AY8 viewsUn seul projectile, lancé par une grosse pièce a suffi à produire dans le flanc d’une maison, située à l’angle de la rue d’Ay, une brèche formidable qui a la hauteur de deux étages.
On croirait plutôt aux effets d’un tremblement de terre qu’à ceux d’un bombardement.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-6-c.jpg
UN PATÉ DE MAISON ABATTU RUE DU RUISSELET4 viewsCertaines habitations ont été nettement sectionnées, suivant la verticale, laissant voir des intérieurs navrants.
Ici une cuisine avec ses casseroles encore accrochées au mur, là une chambre dont le mobilier reste suspendu dans le vide.
Certains tableaux n’ont pas bougé.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-6-d.jpg
LA GALERIE VASNIER AU MUSÉE A REÇU ELLE AUSSI LA VISITE DES OBUS 5 viewsDans le nouveau musée, inauguré il y a peu de temps par M. Poincaré, la Galerie Vasnier, qui porte le nom d’un généreux donateur rémois, contient de fort belles collections de toiles modernes.
Un obus allemand y a fait quelques ravages.
Par une curieuse coïncidence, une statuette de Jeanne d’Arc, qui aurait dû, logiquement, être brisée, est restée intacte tout comme la statue de l’héroïne lorraine qui se dresse devant la cathédrale et qui, durant le bombardement, n’a pas même été effleurée une seule fois.
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-7-a.jpg
LA CATHÉDRALE INCENDIÉE N’EST PAS IRRÉPARABLE4 views
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-7-b.jpg
Vue prise du haut d’une tour4 views
503 files on 42 page(s) 5