1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "école"
guerre-1914-1918-annee-1915-148-c-1.jpg
LES PETITS BRUXELLOIS À L’ÉCOLE0 viewsParce qu'il occupe la Belgique, l'ennemi croit l'avoir conquise et il veut la germaniser.
Dans les écoles la classe est faite par des maîtres allemands en uniforme. Mais les élèves reverront leurs professeurs belges.
guerre-1914-1918-annee-1915-148-c.jpg
LES PETITS BRUXELLOIS À L’ÉCOLE0 viewsParce qu'il occupe la Belgique, l'ennemi croit l'avoir conquise et il veut la germaniser.
Dans les écoles la classe est faite par des maîtres allemands en uniforme. Mais les élèves reverront leurs professeurs belges.
guerre-1914-1918-annee-1915-148.jpg
COMMENT ILS ESSAYENT DE GERMANISER BRUXELLES0 viewsLES KIOSQUES À JOURNAUX PLACE CHARLES ROGIER

LES PETITS BRUXELLOIS A L’ÉCOLE

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-161-b.jpg
UN CAPTIF DE MARQUE: LE GOUVERNEUR DU TOGO 0 viewsDès le début de la guerre, des forces anglo-françaises ont enlevé à l’Allemagne sa colonie du Togo.
Prisonnier, le gouverneur von Dehring a été amené au Dahomey.
Le voici arrivant à Porto-Novo, suivi de M. Sasias, gouverneur intérimaire du Dahomey.
guerre-1914-1918-annee-1915-161-c.jpg
ALLEMANDS TRAVAILLANT À L'ÉCOLE LAÏQUE D'ABOMEY0 viewsTous les fonctionnaires et tous les colons du Togo sont prisonniers.
Ceux que nous gardons au Dahomey fournissent une main d'œuvre employée utilement.
Cette photo en montre quelques-uns construisant une terrasse à l'école laïque d'Abomey.
guerre-1914-1918-annee-1915-161-d.jpg
PRISONNIERS CONSTRUISANT LA ROUTE D'ABOMEY À CANDY, SOUS LA GARDE DE DAHOMÉENS 0 viewsTrès bien traités et ne cachant du reste pas la satisfaction qu'ils éprouvent d'éviter les horreurs de la guerre, les Allemands du Togo travaillent sans rechigner.
Pourtant leur orgueil s'accommode mal de la surveillance qu'exercent sur eux nos tirailleurs dahoméens, d'autant plus mal que si l'Allemagne avait triomphé, ces braves noirs fussent devenus des sujets du kaiser, le Dahomey devant être rattaché au Togoland.
Non seulement ce rêve ne sera pas réalisé, mais le Cameroun, sera conquis lui aussi.
guerre-1914-1918-annee-1915-161.jpg
NOUS AVONS DES PRISONNIERS JUSQU'AU DAHOMEY 0 viewsUN CAPTIF DE MARQUE: LE GOUVERNEUR DU TOGO

ALLEMANDS TRAVAILLANT À L'ÉCOLE LAÏQUE D'ABOMEY

PRISONNIERS CONSTRUISANT LA ROUTE D'ABOMEY À CANDY, SOUS LA GARDE DE DAHOMÉENS
guerre-1914-1918-annee-1915-178-d.jpg
UNE AMBULANCE DANS UNE SALLE D'ÉCOLE 0 viewsPrès du front, les locaux les plus divers sont transformés en ambulances et les écoles aménagées comme celle-ci ne sont pas rares.
guerre-1914-1918-annee-1915-384-a.jpg
CHAQUE CLASSE OFFRE AUX PETITS ALSACIENS L'OCCASION DE MANIFESTER LEUR ATTACHEMENT À LA FRANCE 0 viewsCombien elle eût ému Alphonse Daudet, dont "La dernière classe" reste l'une des pages les plus belles et les plus fortes, cette simple photographie prise il y a un mois dans une école d'Alsace. Sur le tableau noir où le vieux maître, la gorge serrée et les larmes aux yeux, traçait de sa plus belle écriture : "Vive la France".

TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-384-b-1.jpg
CHAQUE CLASSE OFFRE AUX PETITS ALSACIENS L'OCCASION DE MANIFESTER LEUR ATTACHEMENT À LA FRANCE 0 viewsCombien elle eût ému Alphonse Daudet, dont "La dernière classe" reste l'une des pages les plus belles et les plus fortes, cette simple photographie prise il y a un mois dans une école d'Alsace. Sur le tableau noir où le vieux maître, la gorge serrée et les larmes aux yeux, traçait de sa plus belle écriture : "Vive la France".

TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-384-b.jpg
CHAQUE CLASSE OFFRE AUX PETITS ALSACIENS L'OCCASION DE MANIFESTER LEUR ATTACHEMENT À LA FRANCE 0 viewsCombien elle eût ému Alphonse Daudet, dont "La dernière classe" reste l'une des pages les plus belles et les plus fortes, cette simple photographie prise il y a un mois dans une école d'Alsace. Sur le tableau noir où le vieux maître, la gorge serrée et les larmes aux yeux, traçait de sa plus belle écriture : "Vive la France".

TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-384-c.jpg
CHAQUE CLASSE OFFRE AUX PETITS ALSACIENS L'OCCASION DE MANIFESTER LEUR ATTACHEMENT À LA FRANCE 0 viewsCombien elle eût ému Alphonse Daudet, dont "La dernière classe" reste l'une des pages les plus belles et les plus fortes, cette simple photographie prise il y a un mois dans une école d'Alsace. Sur le tableau noir où le vieux maître, la gorge serrée et les larmes aux yeux, traçait de sa plus belle écriture : "Vive la France".

TEXTE COMPLET EN PDF
18 files on 2 page(s) 1