1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "ambuscade"
guerre-1914-1918-annee-1915-035.jpg
LE 45 DE MONTAGNE EN ACTION DANS LES VOSGES8 views
guerre-1914-1918-annee-1915-036-d.jpg
SPAHIS ALGÉRIENS TIRANT EN EMBUSCADE7 viewsDans ces sables de la côte, nos spahis se sont retrouvés un peu chez eux, le soleil en moins.
Bien mieux que l’immobilité des tranchées, cette guerre d’embuscade était faite pour leur plaire et ils l’ont prouvé.
Le premier que l’on apperçoit ici à gauche, est le lieutenant Ferhat Aïssa qui a formé, en Algérie, un contingent de volontaires.

guerre-1914-1918-annee-1915-039-c-1.jpg
LES ALPINS APPRENNET LA MANŒUVRE DES PIÈCES DE 906 viewsSur le versant alsacien des Vosges où, chaque jour, nos troupes gagnent du terrain, les alpins
, chaussés de skis, ont effectué d’irrésistibles charges à la baïonnette. Ceux-là ne se plaignent pas de l’hiver, car la neige les favorise.
Pour assurer la défense du pays conquis, ils apprennent à manœuvrer les canons de 90.
guerre-1914-1918-annee-1915-039-c.jpg
LES ALPINS APPRENNET LA MANŒUVRE DES PIÈCES DE 907 viewsSur le versant alsacien des Vosges où, chaque jour, nos troupes gagnent du terrain, les alpins
, chaussés de skis, ont effectué d’irrésistibles charges à la baïonnette. Ceux-là ne se plaignent pas de l’hiver, car la neige les favorise.
Pour assurer la défense du pays conquis, ils apprennent à manœuvrer les canons de 90.
guerre-1914-1918-annee-1915-039-d.jpg
UNE MITRAILLEUSE DE FORTERESSE ABRITÉE DANS UNE TRANCHÉE EN ALSACE6 viewsAux pièces de 90, qui précédèrent immédiatement dans notre artillerie le canon de 75, ont été adjointes, en Alsace, pour assurer la défense du territoire repris à l’ennemi, des mitrailleuses dites de forteresse, et qui comportent, à l’avant, une épaisse plaque blindée sur laquelle les projectiles dévient.
Les alpins, irrésistibles dans l’offensive, ne se montrent pas moins bons soldats dans le nouveau rôle qui leur a été assigné.
Les attaques des Allemands se heurtent à une ligne de défense inébranlables.
guerre-1914-1918-annee-1915-039.jpg
LES ALPINS À LA CONQUÊTE DE L’ALSACE12 views
M.BARTHOU CHEZ LES ALPINS

LES ALPINS APPRENNET LA MANŒUVRE DES PIÈCES DE 90

UNE MITRAILLEUSE DE FORTERESSE ABRITÉE DANS UNE TRANCHÉE EN ALSACE
guerre-1914-1918-annee-1915-066-a.jpg
LES AMUSANTES RUSES DE NOS ARTILLEURS0 views
DEUX FAUX CANONS DE 155 SUR LESQUELS LES "MARMITES" SE SONT ACHARNÉES

UNE BATTERIR DE 75 POUR RIRE, DONT LA DESTRUCTION A COUTE CHER À L’ENNEMI
guerre-1914-1918-annee-1915-066-b.jpg
DEUX FAUX CANONS DE 155 SUR LESQUELS LES "MARMITES" SE SONT ACHARNÉES0 viewsIl n’est pas de jours où nos soldats ne jouent un bon tour à l’ennemi.
L’un des plus classiques consiste à leur faire dépenser ses projectiles en pure perte.
Ils excellent à construire de faux canons, dissimulés juste assez pour attirer l’attention des aviateurs allemands.
Sur cet appât, vite repéré, les batteries crachent leurs obus sans compter.
C’est ainsi que sur ces deux 155 inoffensifs, les marmites sont tombées comme grêle, pendant que des pièces françaises, faisaient de la bonne besogne.
guerre-1914-1918-annee-1915-066-c-1.jpg
UNE BATTERIR DE 75 POUR RIRE, DONT LA DESTRUCTION A COUTE CHER À L’ENNEMI0 viewsIci, l’ingéniosité et la "blague" légendaires de nos troupiers se sont exercées plus heureuse encore.
Rien ne manque à ce trucage pour lui donner, de loin, l’apparence d’une véritable batterie, ni les terribles petits canons redoutés de l’ennemi, ni les caissons, ni même la silhouette d’un guetteur dont rien ne saurait altérer le sang-froid.
Bien que cette batterie fut d’avance, et pour cause, réduite au silence, les Allemands l’ont copieusement arrosée.
guerre-1914-1918-annee-1915-066-c.jpg
UNE BATTERIR DE 75 POUR RIRE, DONT LA DESTRUCTION A COUTE CHER À L’ENNEMI0 viewsIci, l’ingéniosité et la "blague" légendaires de nos troupiers se sont exercées plus heureuse encore.
Rien ne manque à ce trucage pour lui donner, de loin, l’apparence d’une véritable batterie, ni les terribles petits canons redoutés de l’ennemi, ni les caissons, ni même la silhouette d’un guetteur dont rien ne saurait altérer le sang-froid.
Bien que cette batterie fut d’avance, et pour cause, réduite au silence, les Allemands l’ont copieusement arrosée.
guerre-1914-1918-annee-1915-066.jpg
LES AMUSANTES RUSES DE NOS ARTILLEURS0 views
DEUX FAUX CANONS DE 155 SUR LESQUELS LES "MARMITES" SE SONT ACHARNÉES

UNE BATTERIR DE 75 POUR RIRE, DONT LA DESTRUCTION A COUTE CHER À L’ENNEMI
guerre-1914-1918-annee-1915-094-a.jpg
TRANCHÉES ALLEMANDES ET BELGES SUR L’YSER0 views
UNE TRANCHÉE ALLEMANDE DE PREMIÈRE LIGNE DEVANT LOMBAERTZYDE EN RUINES

UNE TRANCHÉE DANS LAQUELLE LES BELGES SE SONT HÉROÏQUEMENT MAINTENUS
93 files on 8 page(s) 1