1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "baïonnette"
guerre-1914-1918-annee-1915-006-a-1.jpg
FRANÇAIS ET ALLEMANDS, FACE À FACE À 6 MÈTRES LES UNS DES AUTRES, DANS LA MÊME TRANCHÉE18 viewsUne tranchée mixte dans laquelle les Français ne sont séparés des Allemands que par un mur de sacs qui figure la frontière

Il y a tranchées et tranchées. Certaines sont considérées – relativement certes ! – comme des "postes de tout repos" par leurs occupants eux-mêmes qui gardent une admirable gaîté.
D’autres, comme celle-ci, sont vraiment tragiques, la mitraille y siffle, les grenades y pleuvent,
les attaques ‘y succèdent quotidiennement et on y entend sans relâche le bruit angoissant de la "rafale".
guerre-1914-1918-annee-1915-006-a.jpg
FRANÇAIS ET ALLEMANDS, FACE À FACE À 6 MÈTRES LES UNS DES AUTRES, DANS LA MÊME TRANCHÉE18 viewsIci les physionomies sont graves.
C’est une ancienne tranchée de première ligne des Allemands.
Nous l’avons occupée par l’est et par l’ouest, jusqu’au point extrême ou "saillant" qui reste aux mains des Allemands.
Nous sommes donc dans la même tranchée qu’eux et nous tentons, comme eux-mêmes, de gagner du terrain en poussant les sacs du mur mobile qui sépare les uns des autres.
Le sapeur, sans armes, que l’on vit au dernier plan, se livre à ce travail terriblement périlleux.
guerre-1914-1918-annee-1915-033-b.jpg
9 viewsSOLDATS D'INFANTERIE EN MARCHE
La Roumanie peut lever 500.000 hommes dont quarante régiments
d'infanterie ("dorobantzi") et quarante bataillons de réserve.
guerre-1914-1918-annee-1915-046-g.jpg
UNE SALLE DU TRIBUNAL DE COMMERCE0 viewsC'est aujourd'hui une chambrée de soudards béatement satisfaits d'être si bien logés.
Qu'ils en profitent….ils redéménageront.
guerre-1914-1918-annee-1915-046-h.jpg
DANS L'AUDITOIRE DE LA COUR DE CASSATION 0 viewsLa plupart des soldats allemands qui se carrent dans les fauteuils des magistrats, feraient certes mieux sur un banc d'accusés.
guerre-1914-1918-annee-1915-046-i.jpg
LA SALLE D'AUDIENCES DE LA COUR D'APPEL0 viewsDans la salle des audiences solennelles s'alignent les lits des soldats bavarois.
Beaucoup de monuments publics sont ainsi occupés.
guerre-1914-1918-annee-1915-046-j.jpg
DEVANT LE MUSÉE DES BEAUX-ARTS0 viewsLa garde qui veille à la porte du monument n'a pas dû empêcher l'exportation des merveilles qui s'y trouvaient accumulées.
guerre-1914-1918-annee-1915-046-k.jpg
L'ENTRÉE DE LA CASERNE DES GRENADIERS 0 viewsCette caserne bruxelloise abrite aujourd'hui de la troupe allemande.
Les soldats appartiennent tous à des régiments de la landsturm.
guerre-1914-1918-annee-1915-049-a.jpg
UN ALLEMAND MORT DE FROID PRES D'ARRAS - Ce cadavre a été trouvé gelé dans la position où il était tombé, à Blangy 0 viewsDurant les derniers jours de janvier, le froid a été particulièrement vif sur le front.
À Blangy, près d'Arras, on a découvert dans une ferme, un Allemand qui, blessé, s'était traîné là pour y mourir.
La bise glaciale l'ayant saisi pendant la nuit il se figea dans cette attitude effroyablement douloureuse, les traits révulsés, les mains crispées par
la souffrance en un geste où il y a à la fois de la supplication et de la malédiction.
Pour le photographier, les soldats l'ont dressé contre une échelle.
guerre-1914-1918-annee-1915-049.jpg
UN ALLEMAND MORT DE FROID PRES D'ARRAS - Ce cadavre a été trouvé gelé dans la position où il était tombé, à Blangy0 viewsDurant les derniers jours de janvier, le froid a été particulièrement vif sur le front.
À Blangy, près d'Arras, on a découvert dans une ferme, un Allemand qui, blessé, s'était traîné là pour y mourir.
La bise glaciale l'ayant saisi pendant la nuit il se figea dans cette attitude effroyablement douloureuse, les traits révulsés, les mains crispées par
la souffrance en un geste où il y a à la fois de la supplication et de la malédiction.
Pour le photographier, les soldats l'ont dressé contre une échelle.
guerre-1914-1918-annee-1915-073-a.jpg
PENDANT SON VOYAGE EN BELGIQUE, LE GÉNÉRAL JOFFRE A DÉCERNÉ DES RÉCOMPENSES AUX TROUPES D’AFRIQUE0 views
LE GÉNÉRALISSIME FÉLICITE LES BRAVES

L’ACCOLADE À UN OFFICIER DE RÉSERVE

LE GÉNÉRAL ACCROCHE UNE MÉDAILLE MILITAIRE

FÉLICITATIONS À UN HÉROS MODESTE

POUR CHACUN LE GÉNÉRAL TROUVE LES MOTS QUI VONT AU CŒUR

LE GÉNÉRAL ET L’ÉTAT-MAJOR DES MAROCAINS

COMME LEURS CHEFS, DE SIMPLES ZOUAVES ET DES TIRALLEURS REÇOIVENT LA CROIX

TEXTE COMPLET EN PDF

guerre-1914-1918-annee-1915-073-b.jpg
PENDANT SON VOYAGE EN BELGIQUE, LE GÉNÉRAL JOFFRE A DÉCERNÉ DES RÉCOMPENSES AUX TROUPES D’AFRIQUE0 views
LE GÉNÉRALISSIME FÉLICITE LES BRAVES

TEXTE COMPLET EN PDF
118 files on 10 page(s) 1