1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "belgique"
guerre-1914-1918-annee-1915-015-b.jpg
UNE COMPAGNIE D’INFANTERIE ALLEMANDE DÉFILE DANS LES RUES, MUSIQUE EN TÊTE6 viewsMalgré tout le mal que se donnent les Allemands pour lui rendre une partie de son activité, Anvers reste une ville morte.
Le gouverneur von Huehne et le commandant général von Bodenhausen n’ont pas réussi à apprivoiser les habitants qui ne dissimulent pas leurs sentiments.
Dernièrement la "Militaire Kappelle" donnait un concert devant la gare.
Pour finir, elle voulut jouer l’hymne national allemand, mais ses accents furent couvert par les sifflets et les huées.
guerre-1914-1918-annee-1915-015-c-1.jpg
DOUANIERS ALLEMANDS INSPECTANT, À ANVERS, LES COLIS ADRESSÉS AUX SOLDATS POUR NOËL 9 viewsLa garnison d’Anvers se compose surtout de Bavarois de l’active et du landsturm et son entretien coûte actuellement 80.000 francs par jour.
Les Allemands ont remis les forts en état et construisent autour de la ville des tranchées profondes renforcées par des réseaux de fils de fer barbelés.
Les hommes désertent à raison de 150 en moyenne par semaine pour passer en Hollande.
Malgré les efforts faits par l’autorité militaire pour célébrer Noël et le nouvel an, ces fêtes ont sombré dans la tristesse.
guerre-1914-1918-annee-1915-015-c.jpg
DOUANIERS ALLEMANDS INSPECTANT, À ANVERS, LES COLIS ADRESSÉS AUX SOLDATS POUR NOËL 7 viewsLa garnison d’Anvers se compose surtout de Bavarois de l’active et du landsturm et son entretien coûte actuellement 80.000 francs par jour.
Les Allemands ont remis les forts en état et construisent autour de la ville des tranchées profondes renforcées par des réseaux de fils de fer barbelés.
Les hommes désertent à raison de 150 en moyenne par semaine pour passer en Hollande.
Malgré les efforts faits par l’autorité militaire pour célébrer Noël et le nouvel an, ces fêtes ont sombré dans la tristesse.
guerre-1914-1918-annee-1915-019-a.jpg
UN "MINENWERFER" PRIS PAR LES BELGES - C’est dans une tranchée enlevée près de Dixmude que se trouvait ce mortier 5 viewsIl est souvent question, dans les rapports officiels, du "Minenwerfer" utilisé par les Allemands dans les tranchées. Cet engin, destiné au tir courbe à distance rapprochée, est peu connu. C'est un mortier de 18 c/m qui comporte deux freins hydropneumatiques, l'un en dessus, l'autre en dessous. Dans le pointage vertical il s'incline à 90°; le pointage horizontal se fait sur la plate-forme au moyen d'une manivelle. Les roues, qui s'enlèvent pour le tir, permettent d'atteler la pièce à un avant-train.
guerre-1914-1918-annee-1915-019.jpg
UN "MINENWERFER" PRIS PAR LES BELGES - C’est dans une tranchée enlevée près de Dixmude que se trouvait ce mortier 4 viewsIl est souvent question, dans les rapports officiels, du "Minenwerfer" utilisé par les Allemands dans les tranchées. Cet engin, destiné au tir courbe à distance rapprochée, est peu connu. C'est un mortier de 18 c/m qui comporte deux freins hydropneumatiques, l'un en dessus, l'autre en dessous. Dans le pointage vertical il s'incline à 90°; le pointage horizontal se fait sur la plate-forme au moyen d'une manivelle. Les roues, qui s'enlèvent pour le tir, permettent d'atteler la pièce à un avant-train.
guerre-1914-1918-annee-1915-036-a.jpg
LES TROUPES ALLIÉES PROGRESSENT DANS LES DUNES3 views
CAVALIERS BELGES EN PATROUILLE SUR LA CÔTE À L’OUEST DE NIEUPORT

OFFICIERS BELGES EN RECONNAISSANCE

SPAHIS ALGÉRIENS TIRANT EN EMBUSCADE
guerre-1914-1918-annee-1915-036-b.jpg
CAVALIERS BELGES EN PATROUILLE SUR LA CÔTE À L’OUEST DE NIEUPORT6 viewsIl est souvent question dans les communiqués officiels des dunes qui s'étendent tout le long du littoral belge, et dans lesquelles les troupes alliées ont,
au cours de ces dernières semaines, accompli de très sensibles progrès.
Nous publions ici quelques photographies qui donnent une idée exacte de cette région où les accidents du terrain favorisent la guerre d’embuscade.
La nature du sol permet e s’y retrancher rapidement et les hommes n’y souffrent jamais de l’humidité.
guerre-1914-1918-annee-1915-036-c.jpg
OFFICIERS BELGES EN RECONNAISSANCE4 viewsRécemment, l’armée belge a pris plusieurs fois l’offensive avec succès dans les dunes.
Des raids de cavalerie très audacieux ont été accomplis à l’ouest de Nieuport vers Ostende.
guerre-1914-1918-annee-1915-036.jpg
LES TROUPES ALLIÉES PROGRESSENT DANS LES DUNES6 views
CAVALIERS BELGES EN PATROUILLE SUR LA CÔTE À L’OUEST DE NIEUPORT

OFFICIERS BELGES EN RECONNAISSANCE

SPAHIS ALGÉRIENS TIRANT EN EMBUSCADE
guerre-1914-1918-annee-1915-037-b.jpg
TERRIER FERMÉ PAR UN PANNEAU RÉCLAME PRIS SUR LES DUNES5 viewsLes Allemands croyaient pouvoir installer une base maritime et aérienne à Zeebrugge, sur la côte, pour s’élancer de là vers l’Angleterre.
Les canons de la flotte britannique ont fait échouer ce beau projet.
C’est aussi à la protection très efficace des navires de guerre que nos troupes doivent de progresser méthodiquement dans les dunes.
Les spahis ont construit des abris très pittoresques pour se mettre à l’abri des pluies et du vent du large.
C’est là qu’ils viennent se reposer en arrière de la ligne.
guerre-1914-1918-annee-1915-037-c-1.jpg
LES INSCRIPTIONS LISIBLES SUR CETTE BARAQUE NE VONT PAS SANS QUELQUE IRONIE7 viewsSur la plage de Bray-Dunes, en Belgique, les spahis algériens ont utilisé, pour édifier leurs cabanes, les grands panneaux de bois qui, il y a quelques mois encore, invitaient les touristes à passer leurs vacances dans le pays ou à y acquérir des terrains.
À côté des inscriptions arabes qu’ils ont tracés, celles qui vantent encore le confort des hôtels et promettent la prochaine installation de l’éclairage électrique apportent dans le paysage une note inattendue car elles semblent s’appliquer aux cabanes.
guerre-1914-1918-annee-1915-037-c.jpg
LES INSCRIPTIONS LISIBLES SUR CETTE BARAQUE NE VONT PAS SANS QUELQUE IRONIE5 viewsSur la plage de Bray-Dunes, en Belgique, les spahis algériens ont utilisé, pour édifier leurs cabanes, les grands panneaux de bois qui, il y a quelques mois encore,
invitaient les touristes à passer leurs vacances dans le pays ou à y acquérir des terrains.
À côté des inscriptions arabes qu’ils ont tracés, celles qui vantent encore le confort des hôtels et promettent la prochaine installation de l’éclairage électrique apportent dans le paysage une note inattendue car elles semblent s’appliquer aux cabanes.
308 files on 26 page(s) 1