1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "blindage"
guerre-1914-1918-annee-1915-039-c-1.jpg
LES ALPINS APPRENNET LA MANŒUVRE DES PIÈCES DE 906 viewsSur le versant alsacien des Vosges où, chaque jour, nos troupes gagnent du terrain, les alpins
, chaussés de skis, ont effectué d’irrésistibles charges à la baïonnette. Ceux-là ne se plaignent pas de l’hiver, car la neige les favorise.
Pour assurer la défense du pays conquis, ils apprennent à manœuvrer les canons de 90.
guerre-1914-1918-annee-1915-039-c.jpg
LES ALPINS APPRENNET LA MANŒUVRE DES PIÈCES DE 907 viewsSur le versant alsacien des Vosges où, chaque jour, nos troupes gagnent du terrain, les alpins
, chaussés de skis, ont effectué d’irrésistibles charges à la baïonnette. Ceux-là ne se plaignent pas de l’hiver, car la neige les favorise.
Pour assurer la défense du pays conquis, ils apprennent à manœuvrer les canons de 90.
guerre-1914-1918-annee-1915-039-d.jpg
UNE MITRAILLEUSE DE FORTERESSE ABRITÉE DANS UNE TRANCHÉE EN ALSACE6 viewsAux pièces de 90, qui précédèrent immédiatement dans notre artillerie le canon de 75, ont été adjointes, en Alsace, pour assurer la défense du territoire repris à l’ennemi, des mitrailleuses dites de forteresse, et qui comportent, à l’avant, une épaisse plaque blindée sur laquelle les projectiles dévient.
Les alpins, irrésistibles dans l’offensive, ne se montrent pas moins bons soldats dans le nouveau rôle qui leur a été assigné.
Les attaques des Allemands se heurtent à une ligne de défense inébranlables.
guerre-1914-1918-annee-1915-039.jpg
LES ALPINS À LA CONQUÊTE DE L’ALSACE12 views
M.BARTHOU CHEZ LES ALPINS

LES ALPINS APPRENNET LA MANŒUVRE DES PIÈCES DE 90

UNE MITRAILLEUSE DE FORTERESSE ABRITÉE DANS UNE TRANCHÉE EN ALSACE
guerre-1914-1918-annee-1915-063-b.jpg
LA TROUVAILLE D’UN SOLDAT BELGE À PERVYSE0 viewsS’ "il n’est pas vrai", suivant la formule chère aux quatre-vingt-treize intellectuels d’outre-Rhin, que les soldats allemands sont des pillards et voleurs, on est en droit de se demander ce que faisait en pleine campagne, après leur passage ; ce coffre-fort éventré.
guerre-1914-1918-annee-1915-063-d.jpg
UN COFFRE-FORT DEFONCÉ À SUIPPES0 viewsCroyant faire une bonne plaisanterie, les soudards voleurs ont laissé contre le coffre-fort la barre de fer qui leur servit à l’éventrer.
Ils n’avaient pas besoin de signer leur forfait, ayant respecté les lois de la guerre de la même façon partout où ils l’ont pu.
guerre-1914-1918-annee-1915-063-e.jpg
PHOTO PRISE DANS UNE MAISON D’ARRAS0 viewsIci, c’est à l’aide d’un explosif que, pour agir plus vite, les apaches en uniforme ont fait sauter la porte d’un coffre-fort.
Si ces professionnels du pillage n’ont pas usé du chalumeau oxydrique, c’est qu’en guerre ce matériel ultra-moderne était trop fragile.
guerre-1914-1918-annee-1915-125-a.jpg
DANS LES TRANCHÉES CONQUISES EN CHAMPAGNE0 views
UN CANON DE 7.7 ALLEMAND MIS HORS D'USAGE PAR NOTRE ARTILLERIE

UNE TOURELLE BLINDÉE ALLEMANDE PRISE DANS UNE TRANCHÉE. A COTÉ UN CANON
guerre-1914-1918-annee-1915-125-c.jpg
UNE TOURELLE BLINDÉE ALLEMANDE PRISE DANS UNE TRANCHÉE. A COTÉ UN CANON 0 viewsVoici un engin de guerre peu connu et qui montre de quelle formidable façon l'ennemi est retranché dans ses taupinières.
Dans la lourde tourelle blindée, deux hommes peuvent prendre place avec une mitrailleuse.
La carapace d'acier les protège, mais elle est en même temps une prison pour eux et, en cas de retraite de leurs camarades, ils sont à peu près condamnés.
Près de la tourelle on voit un canon réduit au silence par notre artillerie.
Un obus l'a projeté violemment à plusieurs mètres de son affût.
guerre-1914-1918-annee-1915-125.jpg
DANS LES TRANCHÉES CONQUISES EN CHAMPAGNE0 views
UN CANON DE 7.7 ALLEMAND MIS HORS D'USAGE PAR NOTRE ARTILLERIE

UNE TOURELLE BLINDÉE ALLEMANDE PRISE DANS UNE TRANCHÉE. A COTÉ UN CANON
guerre-1914-1918-annee-1915-422-a.jpg
L'ÉTONNANTE SILHOUETTE D'UN SOLDAT MODERNE0 viewsL'attirail étrange de ce combattant rappelle celui des guerriers de jadis
guerre-1914-1918-annee-1915-422-b.jpg
L'ÉTONNANTE SILHOUETTE D'UN SOLDAT MODERNE - L'attirail étrange de ce combattant rappelle celui des guerriers de jadis 0 viewsNous avons déjà publié la curieuse photographie d'un guetteur dont le masque d'acier évoquait singulièrement le heaume d'un chevalier moyenâgeux. Celle-ci, qui nous montre le type accompli d'un soldat français de 1915, n'est pas moins bizarre.
L'homme, coiffé d'un casque dernier modèle, porte les lunettes et le tampon ouaté qui le protègent contre les gaz asphyxiants et
il est armé du fusil à périscope, qui lui permet de faire feu par tir indirect avec le minimum de danger. Fantassin ?. Cavalier ?.
26 files on 3 page(s) 1