1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "cimetière"
guerre-1914-1918-annee-1915-004-a.jpg
SUR LA LIGNE DE FEU DEVANT PERTHES-LES-HURLUS - LA "MAISON FORESTIÈRE" QUI FUT L’OBJET DE FURIEUX COMBATS292 viewsCette "maison forestière", qui se trouve sur le passage des projectiles,
à deux cents mètres des sapes qui mènent aux tranchées de première ligne, est presque aussi célèbre que la fameuse Maison du Passeur.
Elle fut prise et reprise plusieurs fois au prix de sanglants engagements.
Les obus laissent journellement leurs traces tout autour et jusque sur ses murs.
Au fond, un cimetière, les nôtres, se dresse à l’ombre des sapins.
Au premier plan, on distingue les excavations creusées par des marmites.
guerre-1914-1918-annee-1915-017-e.jpg
DES JEUNES FILLES FLEURISSENT LES TOMBES5 viewsSur un plateau où la lutte fut particulièrement acharnée et meurtrière, de modestes tombes, anonymes pour la plupart, se dressent côte à côte.
Les jeunes filles revêtent leurs costumes de fêtes pour aller, pieusement, les orner de fleurs et de couronnes.
guerre-1914-1918-annee-1915-072-a.jpg
UNE TRANCHÉE ALLEMANDE DANS UN CIMETIÈRE- Sans respect pour les morts, ils ont creusé une tranchée à travers les tombes 0 viewsLes Allemands ne se contentent pas de violer quotidiennement les lois les plus élémentaires d’humanité, ils s’en prennent encore aux morts, ils profanent les tombes…
On se rappelle que, dans la Meuse, ils déposèrent dans le caveau de la famille Poincaré quelques-uns de leurs tués.
Dans un petit cimetière de village, que nous ne pouvons désigner, ils ont, pour se retrancher, dévasté complètement l’humble champ de repos
où s’alignaient des tombes moussues, renversant croix et pierres funéraires.
guerre-1914-1918-annee-1915-072.jpg
UNE TRANCHÉE ALLEMANDE DANS UN CIMETIÈRE- Sans respect pour les morts, ils ont creusé une tranchée à travers les tombes0 viewsLes Allemands ne se contentent pas de violer quotidiennement les lois les plus élémentaires d’humanité, ils s’en prennent encore aux morts, ils profanent les tombes…
On se rappelle que, dans la Meuse, ils déposèrent dans le caveau de la famille Poincaré quelques-uns de leurs tués.
Dans un petit cimetière de village, que nous ne pouvons désigner, ils ont, pour se retrancher, dévasté complètement l’humble champ de repos
où s’alignaient des tombes moussues, renversant croix et pierres funéraires.


guerre-1914-1918-annee-1915-078-b.jpg
ALLEMANDS RESTÉS SUR LE TERRAIN À PINTHEVILLE0 viewsÀ l'heure actuelle, l'armée allemande a perdu environ deux millions d'hommes.
Sur les deux fronts, chacune de ses furieuses attaques, en rangs serrés, lui a coûté de lourds sacrifices.
Sur certains champs de bataille les cadavres sont si nombreux qu'ils se touchent.
guerre-1914-1918-annee-1915-078-c.jpg
UNE COMPAGNIE DÉCIMÉE PAR NOTRE ARTILLERIE 0 viewsDe leur propre aveu, les Allemands ne peuvent tenir sous le feu de notre artillerie.
Voici, entre tant d'autres, un exemple des résultats obtenus par nos obus. Une compagnie a été presque entièrement décimée par le tir des 75.
Les morts sont tombés côte à côte.
guerre-1914-1918-annee-1915-078-d.jpg
CADAVRES ABANDONNÉS PAR LES ALLEMANDS DANS UNE TRANCHÉE INONDÉE 0 viewsBien souvent l'ennemi a négligé d'ensevelir ses morts; fréquemment aussi il n'a pu y parvenir et nous avons dû nous charger de cette funèbre besogne.
La plupart des régiments ont dû renouveler tout leur effectif.
On cite surtout le 15e bavarois qui, en août et septembre, perdit 3,250 hommes, le 99e où, en trois mois, sont tombée 3,000 hommes, le 171e qui,
dans la même période, a laissé 60 officiers et 2,560 hommes sur le terrain.
Dans la seule bataille de l'Yser, le 205e a eu 2,400 hommes blessés ou morts.
guerre-1914-1918-annee-1915-078.jpg
LES PERTES DE L’ARMÉE ALLEMANDE SONT ÉNORMES0 views
ALLEMANDS RESTÉS SUR LE TERRAIN À PINTHEVILLE

UNE COMPAGNIE DÉCIMÉE PAR NOTRE ARTILLERIE

CADAVRES ABANDONNÉS PAR LES ALLEMANDS DANS UNE TRANCHÉE INONDÉE
guerre-1914-1918-annee-1915-109-a.jpg
PETITS FAITS D’ACTUALITÉ AUTOUR DE LA GUERRE0 views
LES DÉBRIS DU ZEPPELIN L-3 APRÈS SON ACCIDENT SUR LA CÔTE DANOISE

LE CONVOI FUNÈBRE ET LA TOMBE DE M.NORTIER , À BŒSINGHE, EN BELGIQUE

SOLDATS TURCS FAITS PRISONNIERS AU COURS DE L’ATTAQUE DU CANAL DE SUEZ ET AMENÉS AU CAIRE
guerre-1914-1918-annee-1915-109-c.jpg
LE CONVOI FUNÈBRE ET LA TOMBE DE M.NORTIER , DÉPUTÉ DE BOULOGNE À BŒSINGHE, EN BELGIQUE0 viewsMortellement blessé au cours d’un engagement très vif, en novembre dernier, M.Nortier, maire de Neuilly et député de Boulogne-sur-Seine,
qui était parti au feu comme capitaine au 73ème territorial, repose dans le modeste cimetière de Bœsinghe, en Belgique.
guerre-1914-1918-annee-1915-109.jpg
PETITS FAITS D’ACTUALITÉ AUTOUR DE LA GUERRE0 views
LES DÉBRIS DU ZEPPELIN L-3 APRÈS SON ACCIDENT SUR LA CÔTE DANOISE

LE CONVOI FUNÈBRE ET LA TOMBE DE M.NORTIER , À BŒSINGHE, EN BELGIQUE

SOLDATS TURCS FAITS PRISONNIERS AU COURS DE L’ATTAQUE DU CANAL DE SUEZ ET AMENÉS AU CAIRE
guerre-1914-1918-annee-1915-130-a.jpg
LA VILLE QUI FUT LE PLUS SOUVENT BOMBARDÉE - L'hospice St-François en ruines et la tombe du maréchal Duroc au cimetière 0 views
De toutes les villes qui ont eu à subir plusieurs bombardements depuis le début de la guerre, aucune probablement n'a reçu plus d'obus que Pont-à-Mousson.

L'HOSPICE ST-FRANÇOIS EN RUINES

LA TOMBE DU MARÉCHAL DUROC AU CIMETIÈRE
86 files on 8 page(s) 1