1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "colonel"
guerre-1914-1918-annee-1915-058-a.jpg
LES ALLEMANDS SONT RESTES GRANDS AMATEURS DE PENDULES0 viewsLes pillard demeurent surtout fidèles à nos pendules dont ils avaient fait une rafle si importante en 1870.
Ce portrait d’un colonel d’artillerie dans sa tranchée devant Soissons, montre bien que l’exemple vient de haut.
guerre-1914-1918-annee-1915-058.jpg
LES ALLEMANDS SONT RESTES GRANDS AMATEURS DE PENDULES0 viewsCinquième année. — N° 66. Le Numéro: 25 centimes. DIMANCHE 28 février 1915.

LE MIROIR

PUBLICATION HEBDOMADAIRE, 18, Rue d'Enghien, PARIS
LE MIROIR paie n'importe quel prix les documents photographiques relatifs à la guerre, présentant un intérêt particulier.

Les pillard demeurent surtout fidèles à nos pendules dont ils avaient fait une rafle si importante en 1870.
Ce portrait d’un colonel d’artillerie dans sa tranchée devant Soissons, montre bien que l’exemple vient de haut.
guerre-1914-1918-annee-1915-093-e.jpg
LE COLONEL DEPORT ET SES QUATRE ENFANTS0 viewsLes deux fils de l’inventeur du canon de 75 sont dans le service armé, sa fille aînée soigne les blessés dans un hôpital temporaire.
guerre-1914-1918-annee-1915-129-a.jpg
LE MINISTRE DE LA GUERRE REND VISITE AUX DEUX GÉNÉRAUX BLESSÉS 0 viewsGrièvement atteints par la même balle, alors que d'une tranchée ils observaient les lignes ennemies par une meurtrière,
les généraux Maunoury et Étienne de Villaret ont reçu la visite de M. Millerand.

LIRE LE TEXTE EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-129-b.jpg
LE GÉNÉRAL DE VILLARET0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-129-c.jpg
M. MILLERAND VIENT DE DÉCORER LE GÉNÉRAL DE VILLARET 0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-129-d.jpg
LE GÉNÉRAL MAUNOURY0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-129-e.jpg
LE MINISTRE DE LA GUERRE REND VISITE AUX DEUX GÉNÉRAUX BLESSÉS 0 viewsGrièvement atteints par la même balle, alors que d'une tranchée ils observaient les lignes ennemies par une meurtrière,
les généraux Maunoury et Étienne de Villaret ont reçu la visite de M. Millerand.

LIRE LE TEXTE EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-129.jpg
LE MINISTRE DE LA GUERRE REND VISITE AUX DEUX GÉNÉRAUX BLESSÉS 0 viewsGrièvement atteints par la même balle, alors que d'une tranchée ils observaient les lignes ennemies par une meurtrière,
les généraux Maunoury et Étienne de Villaret ont reçu la visite de M. Millerand.

LIRE LE TEXTE EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-168-a.jpg
LE RETOUR D'UN DRAPEAU AU CANTONNEMENT - À Vienne-le-Château, dans la Marne, un drapeau est ramené chez le colonel 0 viewsNos régiments emportent toujours leurs drapeaux sur les champs de bataille
et ces glorieux emblèmes sont au péril comme à l'honneur.
Dans les camps, ils sont posés horizontalement sur des fusils en faisceaux et gardés jalousement.
Quand le régiment cantonne dans un village, le drapeau, après chaque sortie, est ramené chez le colonel.
À cette occasion on procède à une courte cérémonie qui, à proximité du front, revêt une singulière grandeur.
guerre-1914-1918-annee-1915-168-b.jpg
LE RETOUR D'UN DRAPEAU AU CANTONNEMENT - À Vienne-le-Château, dans la Marne, un drapeau est ramené chez le colonel 0 viewsNos régiments emportent toujours leurs drapeaux sur les champs de bataille
et ces glorieux emblèmes sont au péril comme à l'honneur.
Dans les camps, ils sont posés horizontalement sur des fusils en faisceaux et gardés jalousement.
Quand le régiment cantonne dans un village, le drapeau, après chaque sortie, est ramené chez le colonel.
À cette occasion on procède à une courte cérémonie qui, à proximité du front, revêt une singulière grandeur.
guerre-1914-1918-annee-1915-168-c.jpg
LE RETOUR D'UN DRAPEAU AU CANTONNEMENT - À Vienne-le-Château, dans la Marne, un drapeau est ramené chez le colonel 0 viewsNos régiments emportent toujours leurs drapeaux sur les champs de bataille
et ces glorieux emblèmes sont au péril comme à l'honneur.
Dans les camps, ils sont posés horizontalement sur des fusils en faisceaux et gardés jalousement.
Quand le régiment cantonne dans un village, le drapeau, après chaque sortie, est ramené chez le colonel.
À cette occasion on procède à une courte cérémonie qui, à proximité du front, revêt une singulière grandeur.
16 files on 2 page(s) 1