1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "destruction"
guerre-1914-1918-annee-1915-003-a.jpg
DUNKERQUE BOMBARDÉ PAR LES AVIATIK - SUR LES QUAIS, LES MARINS OBSERVENT LE VOL DES AÉROPLANES ENNEMIS11 viewsÀ plusieurs reprises, des aéroplanes allemands sont venus survoler Dunkerque, lançant des bombes, suivant leur habitude,
sur une paisible population parmi laquelle ils ont malheureusement fait de nombreuses victimes.
Ils sont même venus une fois, en compagnie d’un Zeppelin qui tenta en vain de s’élancer vers la côte anglaise et,
dut rebrousser chemin vers Calais et la Belgique à cause du mauvais temps.
Les Dunkerquois, gardant tout leur sang-froid, sortaient de chez eux pour regarder ces oiseaux sinistres
guerre-1914-1918-annee-1915-014-g.jpg
LES EFFETS D’UN SEUL OBUS SUR UNE ÉCURIE10 viewsDans le nord, un obus allemand tombant sur un hangar où étaient abrités des chevaux, les as tous effroyablement mutilés.
guerre-1914-1918-annee-1915-038-c.jpg
PÉRONÉ FRACTURÉ PAR UNE BALLE DE SHRAPNELL8 viewsSur cette photographie qui représente le pied d’un soldat blessé à la bataille de la Meuse, le 30août, on aperçoit nettement plusieurs petits éclats d’obus et une balle de shrapnell qui est venue se loger entre l’extrémité inférieure du tibia et celle du péroné.
guerre-1914-1918-annee-1915-038-d.jpg
FRACTURE ORDINAIRE DU BRAS PAR UNE BALLE 7 viewsVoici l’épreuve obtenue, par la radiographie, du bras d’un soldat blessé à Château-salins.
La balle de fusil qui a déterminé une fracture ordinaire a traversé le membre de part en pat.
La réduction de la fracture n’offrait pas de difficulté.
guerre-1914-1918-annee-1915-038.jpg
LA RADIOGRAPHIE SAUVE DE NOMBREUX BLESSÉS8 viewsLA RADIOGRAPHIE DE LA MAIN D’UN BLESSÉS DANS UN HÔPITAL D’ARCACHON

PÉRONÉ FRACTURÉ PAR UNE BALLE DE SHRAPNELL

FRACTURE ORDINAIRE DU BRAS PAR UNE BALLE
guerre-1914-1918-annee-1915-050-a.jpg
LES HABITANTS DE LILLE ONT VECU, SOUS LE BOMBARDEMENT, DES HEURES PARTICULIÈREMENT TRAGIQUES0 views
LA RUE FAIDHERBE. AU FOND LA GARE, À DROITE LE CAFÉ JEAN, À GAUCHE UNE PHARMACIE DÉTRUITE

CHEVAUX TUÉS PAR DES BOMBES

LE QUARTIER DE LA GARE

LE THÉÂTRE ÉPARGNÉ
guerre-1914-1918-annee-1915-050-b.jpg
LA RUE FAIDHERBE. AU FOND LA GARE, À DROITE LE CAFÉ JEAN, À GAUCHE UNE PHARMACIE DÉTRUITE0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-050-c-1.jpg
CHEVAUX TUÉS PAR DES BOMBES À L'ANGLE DE LA PLACE DE REIGNEAUX ET DE LA RUE DES PONTS-DE-COMINES0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-050-c.jpg
CHEVAUX TUÉS PAR DES BOMBES À L'ANGLE DE LA PLACE DE REIGNEAUX ET DE LA RUE DES PONTS-DE-COMINES0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-050-d.jpg
PHOTOGRAPHIE PRISE PRÈS DE LA GARE DANS LE QUARTIER QUI A ÉTÉ LE PLUS ÉPROUVÉ PAR LES OBUS0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-050-e.jpg
LE THÉATRE QUI A ÉTÉ ÉPARGNÉ. DERRIÈRE, ON APERÇOIT UNE TOUR INTACTE QUI EST CELLE DE LA BOURSE0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-050.jpg
LES HABITANTS DE LILLE ONT VECU, SOUS LE BOMBARDEMENT, DES HEURES PARTICULIÈREMENT TRAGIQUES0 viewsC’est le vendredi 8 octobre, à 11 heures, que les Allemands firent leur apparition à Lille.
Une vingtaine de uhlans commandés par un officier entrèrent dans la ville, venant de Roubaix. Des otages furent désignés, ...

LIRE LE TEXTE EN PDF
472 files on 40 page(s) 1