1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "espion"
guerre-1914-1918-annee-1915-105-a.jpg
UN ESPION ARRÊTÉ DANS LES HAUTS-DE-MEUSE 0 views
LE SUSPECT, SURPRIS PAR UNE PATROUILLE, EST EMMENÉ AU CANTONNEMENT, À TRAVERS LES BOIS

AMENÉ DEVANT UN OFFICIER D'ÉTAT-MAJOR, L'HOMME EST SOUMIS À UN INTERROGATOIRE SERRÉ
guerre-1914-1918-annee-1915-105-b.jpg
LE SUSPECT, SURPRIS PAR UNE PATROUILLE, EST EMMENÉ AU CANTONNEMENT, À TRAVERS LES BOIS 0 viewsL'appât du gain exerce un si puissant attrait sur certains misérables, qu'à l'heure actuelle encore, ils n'hésitent pas à faire le dangereux métier de traîtres dans nos lignes.
On sait quelle ingéniosité, quelle méthode les Allemands ont déployées pour l'organisation de leur service d'espionnage.
Les uns après les autres, cependant, tous leurs trucs sont dévoilés et les espions exercent bien rarement leur triste besogne avec profit.
Celui-ci aperçu tandis qu'il surveillait nos positions a été arrêté.
guerre-1914-1918-annee-1915-105-c.jpg
AMENÉ DEVANT UN OFFICIER D'ÉTAT-MAJOR, L'HOMME EST SOUMIS À UN INTERROGATOIRE SERRÉ 0 viewsLes suspects soupçonnés d'espionnage ignorent les longues angoisses de la prison préventive.
Soumis immédiatement à un interrogatoire et confrontés avec les témoins, ils sont, quand leur culpabilité ne souffre pas la discussion, passés immédiatement par les armes.
Nos photos ont été prises dans les Hauts-de-Meuse, près des Eparges où nos troupiers viennent de se distinguer tout particulièrement dans une très brillante affaire.
L'espion qui y figure a été arrêté avant d'avoir fournit des renseignements.
guerre-1914-1918-annee-1915-105.jpg
UN ESPION ARRÊTÉ DANS LES HAUTS-DE-MEUSE 0 views

LE SUSPECT, SURPRIS PAR UNE PATROUILLE, EST EMMENÉ AU CANTONNEMENT, À TRAVERS LES BOIS

AMENÉ DEVANT UN OFFICIER D'ÉTAT-MAJOR, L'HOMME EST SOUMIS À UN INTERROGATOIRE SERRÉ
guerre-1914-1918-annee-1915-122-a.jpg
UNE PARADE D' EXÉCUTION SUR LE FRONT AUX ENVIRONS DE NANCY : UN ESPION EST PASSÉ PAR LES ARMES 0 views
EN MARCHE VERS LE POTEAU D'EXÉCUTION, LE CONDAMNÉ FAIT HALTE POUR ENTENDRE LA LECTURE DU JUGEMENT

LA DERNIÈRE MINUTE: UN PRÊTRE SOLDAT VIENT SERRER LA MAIN DU CONDAMNÉ

12 BALLES DU PELOTON D'EXÉCUTION ET LE COUP DE GRÂCE, LES TROUPES DÉFILENT
guerre-1914-1918-annee-1915-122-b.jpg
EN MARCHE VERS LE POTEAU D'EXÉCUTION, LE CONDAMNÉ FAIT HALTE POUR ENTENDRE LA LECTURE DU JUGEMENT 0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-122-c.jpg
LA DERNIÈRE MINUTE : UN PRÊTRE SOLDAT VIENT SERRER LA MAIN DU MISÉRABLE QUI VA MOURIR 0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-122-d.jpg
LE DRAME EST TERMINÉ : ATTEINT PAR LES DOUZE BALLES DU PELOTON D'EXÉCUTION ET LE COUP DE GRÂCE, L'HOMME S'EST ÉCROULÉ AU PIED DU POTEAU. LES TROUPES DÉFILENT DEVANT LE CADAVRE 0 viewsNous avons publié dans notre dernier numéro deux photographies relatives à l'arrestation d'un espion.
Voici trois documents provenant d'une autre région du front, mais qui complètent bien la série.
Ils sont singulièrement tragiques, ces trois instantanés, pris à quelques minutes de distance, et qui résument les phases émouvantes d'une exécution.


LIRE LE TEXTE EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-122.jpg
UNE PARADE D' EXÉCUTION SUR LE FRONT AUX ENVIRONS DE NANCY : UN ESPION EST PASSÉ PAR LES ARMES 0 views
EN MARCHE VERS LE POTEAU D'EXÉCUTION, LE CONDAMNÉ FAIT HALTE POUR ENTENDRE LA LECTURE DU JUGEMENT

LA DERNIÈRE MINUTE: UN PRÊTRE SOLDAT VIENT SERRER LA MAIN DU CONDAMNÉ

12 BALLES DU PELOTON D'EXÉCUTION ET LE COUP DE GRÂCE, LES TROUPES DÉFILENT
Miroir-1914-num-43-20_09_14-7-e.jpg
UNE PERQUISITION CHEZ UN ESPION À ANVERS19 viewsLes espions allemands sont encore nombreux en Belgique.
On en a arrêté plusieurs ces jours derniers à Anvers.
Miroir-1914-num-49-01_11_14-1-a.jpg
SUSPECTS ARRÊTÉS DANS UN VILLAGE ET CHEMINANT VERS LA GARE LA PLUS PROCHE2 viewsDepuis le début de la guerre, les suspects ont été traqués sévèrement chez nous, comme en Angleterre et en Belgique.
Partout ils ont été mis à temps dans l’impossibilité de nuire.
Miroir-1914-num-49-01_11_14-1-b.jpg
SUSPECTS ARRÊTÉS DANS UN VILLAGE ET CHEMINANT VERS LA GARE LA PLUS PROCHE4 viewsDepuis le début de la guerre, les suspects ont été traqués sévèrement chez nous, comme en Angleterre et en Belgique.
Partout ils ont été mis à temps dans l’impossibilité de nuire.
20 files on 2 page(s) 1