1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "explosion"
guerre-1914-1918-annee-1915-038-c.jpg
PÉRONÉ FRACTURÉ PAR UNE BALLE DE SHRAPNELL8 viewsSur cette photographie qui représente le pied d’un soldat blessé à la bataille de la Meuse, le 30août, on aperçoit nettement plusieurs petits éclats d’obus et une balle de shrapnell qui est venue se loger entre l’extrémité inférieure du tibia et celle du péroné.
guerre-1914-1918-annee-1915-038-d.jpg
FRACTURE ORDINAIRE DU BRAS PAR UNE BALLE 7 viewsVoici l’épreuve obtenue, par la radiographie, du bras d’un soldat blessé à Château-salins.
La balle de fusil qui a déterminé une fracture ordinaire a traversé le membre de part en pat.
La réduction de la fracture n’offrait pas de difficulté.
guerre-1914-1918-annee-1915-038.jpg
LA RADIOGRAPHIE SAUVE DE NOMBREUX BLESSÉS8 viewsLA RADIOGRAPHIE DE LA MAIN D’UN BLESSÉS DANS UN HÔPITAL D’ARCACHON

PÉRONÉ FRACTURÉ PAR UNE BALLE DE SHRAPNELL

FRACTURE ORDINAIRE DU BRAS PAR UNE BALLE
guerre-1914-1918-annee-1915-060-b.jpg
LE NAVIRE-HÔPITAL ANGLAIS "ASTURIAS" QU’UN SOUS-MARIN TENTA DE TORPILLER EN RADE DU HAVRE0 viewsL’un des plus lâches attentats commis par les sou-marins allemands est celui dont faillit être victime le navire-hôpital n°2 "Asturias" devant le Havre.
Ce vapeur de 12.00 tonnes transportait, en effet, des blessés, et il était impossible de se méprendre sur son rôle.
guerre-1914-1918-annee-1915-060-d.jpg
UNE AUTOMOBILE DE LA CROIX ROUGE ANGLAISE SUR LAQUELLE ILS ONT FAIT FEU À FURNES0 viewsPendant le bombardement de Furnes, les Allemands n’ont pas hésité à tirer sur cette automobile, tuant le conducteur et achevant les blessés qu’elle transportait.
Bien d’autres faits analogues ont été cités, et on pourrait, d’ailleurs, multiplier les exemples à l’infini.
guerre-1914-1918-annee-1915-079.jpg
CURIEUX EFFET D'UN OBUS DANS L'ÉGLISE D'OOSKERKE - Tombant de son piédestal écroulé la statue est restée debout dans les ruines 0 viewsLa liste des édifices artistiques et historiques détruits par les Allemands s'allonge sans cesse et,
l'on ne saurait estimer, même approximativement, la valeur totale des chefs-d'œuvre qu'ils ont anéantis a jamais.
La très belle église d'Ooskerke, dans les Flandres, a subi, elle aussi, les effets du bombardement.
Un hasard étrange a voulu que, jetée à bas de son piédestal par l'explosion d'un obus, cette statue soit tombée debout, au milieu des ruines, telle qu'on la voit sur cette photographie.
guerre-1914-1918-annee-1915-112-a.jpg
LES DESTRUCTEURS DE CATHÉDRALE S’ACHARNENT SAUVAGEMENT SUR LES MONUMENTS DE FRANCE0 views
LA NEF VUE DU MAITRE-AUTEL

UN DEs GROS PILIERS ÉCROULÉ

VITRAUX D'UNE CHAPELLE BRISÉS

TROU D'OBUS SOUS LA VOÛTE

UNE TOUR DÉJÀ ATTEINTE
guerre-1914-1918-annee-1915-112-b.jpg
LA NEF VUE DU MAITRE-AUTEL 0 viewsPendant plusieurs semaines, la cathédrale n'a été mutilée qu'extérieurement, puis, de la voûte
atteinte par un obus, de lourdes pierres se sont abattues sur les dalles, devant l'orgue.
guerre-1914-1918-annee-1915-112-c.jpg
UN DES GROS PILIERS DU TRANSEPT S'EST COMPLÈTEMENT ÉCROULÉ 0 viewsÀ force de s'acharner sur la malheureuse cathédrale de Soissons, les artilleurs allemands ont réussi à l'atteindre cruellement.
L'un des gros piliers qui soutiennent ses admirables voûtes s'est écroulé à gauche, et ses pierres rondes ont glissé les unes sur les autres comme les pions
d'un jeu de dames géant, dans un fracas formidable.
guerre-1914-1918-annee-1915-112-d.jpg
LES VITRAUX D'UNE CHAPELLE LATÉRALE BRISÉS PAR UN OBUS 0 views Le premier obus qui frappa la cathédrale, tomba sur l'une des chapelles latérales. Depuis, d'autres sont venus aggraver systématiquement
l'œuvre de destruction des barbares, et de magnifiques vitraux, d'une inestimable valeur, sont en grande partie brisés.
Les fines colonnettes des baies sont atteintes et des statues décapitées jonchent le sol.
guerre-1914-1918-annee-1915-112-e.jpg
TROU D'OBUS SOUS LA VOÛTE0 viewsC'est à cet endroit qu'est venu éclater le projectile qui a déterminé la chute d'un pilier.
Le mur a été profondément ravagé, et la solidité de la voûte semble gravement compromise.
guerre-1914-1918-annee-1915-112-f.jpg
Un obus éclate contre une tour atteinte déjà superficiellement 0 viewsÀ différentes reprises, l'ennemi a fait pleuvoir de véritables grêles d'obus sur cette magnifique basilique.
Sur le parvis, les débris de sculptures s'entassent, et les hautes tours, que les corneilles ont quittées, portent de nombreuses blessures dont beaucoup sont visibles sur cet instantané.
Si le coq gaulois se dresse encore fièrement au-dessus du monument, la galerie de l'une des tours a été à demi emportée.
On aperçoit aussi une bâche qui masque, dans la toiture, un large trou d'obus.
90 files on 8 page(s) 1