1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "fils (barbelés)"
guerre-1914-1918-annee-1915-007-a-1.jpg
LE PLUS IMPORTANT DE NOS CAMPS DE PRISONNIERS - INSTANTANÉ PRIS LE MATIN AU MOMENT DE LA PRIÈRE À COËTQUIDAN14 viewsLe camp de Coëtquidan situé dans le Morbihan, entre Mauron et Ploërmel et où les régiments bretons
viennent séjourner tous les ans en manœuvres, donne asile aujourd’hui à des soldats allemands.
C’est le camp de prisonniers le plus important de France
puisque ses clôtures de ronces artificielles contiennent plus de 15.000 individus.
On en voit ici un groupe réuni, le matin, pour la prière.
Tous les prisonniers, tête nue, écoutent respectueusement celui de leurs camarades qui fait office de récitant.
guerre-1914-1918-annee-1915-007-a.jpg
LE PLUS IMPORTANT DE NOS CAMPS DE PRISONNIERS - INSTANTANÉ PRIS LE MATIN AU MOMENT DE LA PRIÈRE À COËTQUIDAN11 viewsLe camp de Coëtquidan situé dans le Morbihan, entre Mauron et Ploërmel et où les régiments bretons
viennent séjourner tous les ans en manœuvres, donne asile aujourd’hui à des soldats allemands.
C’est le camp de prisonniers le plus important de France
puisque ses clôtures de ronces artificielles contiennent plus de 15.000 individus.
On en voit ici un groupe réuni, le matin, pour la prière.
Tous les prisonniers, tête nue, écoutent respectueusement celui de leurs camarades qui fait office de récitant.
guerre-1914-1918-annee-1915-007-b-1.jpg
LE PLUS IMPORTANT DE NOS CAMPS DE PRISONNIERS - CHAQUE JOUR LES PRISONNIERS PEUVENT AMÉLIORER LEU ORDINAIRE11 viewsTous les jours, entre onze heures et midi, les prisonniers peuvent, à travers le grillage, acheter à la cantine des vivres supplémentaires qui leur permettent d’améliorer l’ordinaire.
Et pourtant, leur nourriture est autrement substantielle que celle réservée en Allemagne à nos malheureux soldats !
On sait du reste que, désormais, les prisonniers allemands seront traités chez nous suivant le sort réservé aux Français en Allemagne.
guerre-1914-1918-annee-1915-007-b-2.jpg
LE PLUS IMPORTANT DE NOS CAMPS DE PRISONNIERS - CHAQUE JOUR LES PRISONNIERS PEUVENT AMÉLIORER LEU ORDINAIRE10 viewsTous les jours, entre onze heures et midi, les prisonniers peuvent, à travers le grillage, acheter à la cantine des vivres supplémentaires qui leur permettent d’améliorer l’ordinaire.
On sait du reste que, désormais, les prisonniers allemands seront traités chez nous suivant le sort réservé aux Français en Allemagne.
Déjà, les officiers prisonniers sur parole qui pouvaient circuler librement se sont vus retirer ce droit.
guerre-1914-1918-annee-1915-007-b.jpg
LE PLUS IMPORTANT DE NOS CAMPS DE PRISONNIERS - CHAQUE JOUR LES PRISONNIERS PEUVENT AMÉLIORER LEU ORDINAIRE11 viewsTous les jours, entre 11 heures & 12, les prisonniers peuvent, à travers le grillage, acheter à la cantine des vivres supplémentaires qui leur permettent d’améliorer l’ordinaire.
Et pourtant, leur nourriture est autrement substantielle que celle réservée en Allemagne à nos malheureux soldats !
On sait du reste que, désormais, les prisonniers allemands seront traités chez nous suivant le sort réservé aux Français en Allemagne.
guerre-1914-1918-annee-1915-040-a.jpg
LA VALLÉE DE L’AIRE PAR LAQUELLE NOS SOLDATS SE SONT AVANCÉS À LA CONQUÊTE DE BOUREUILLES5 views
ENTRE BOUREUILLES ET LA FORÊT D'ARGONNE

BOUREUILLES SOUS LA NEIGE

CLERMONT EN ARGONNE: UN DÉSOLANT AMAS DE RUINES

UN OFFICIER PRÈS DU FOUR-DE-PARIS
guerre-1914-1918-annee-1915-040-e-1.jpg
UN OFFICIER EXAMINE LES POSITIONS ENNEMIES PRÈS DU FOUR-DE-PARIS21 viewsL'ennemi a très habilement tiré parti de la nature du terrain en Argonne, pour s'y retrancher
solidement. Nous avons, de notre côté, profité des mêmes avantages, mais nos progrès sont forcément lents. La position des pièces d'artillerie est très difficile à repérer et les réseaux de fils de fer ne se voient que de très près. Cette photo a été prise devant le Four-de-Paris
guerre-1914-1918-annee-1915-040-e.jpg
UN OFFICIER EXAMINE LES POSITIONS ENNEMIES PRÈS DU FOUR-DE-PARIS27 viewsL'ennemi a très habilement tiré parti de la nature du terrain en Argonne, pour s'y retrancher solidement.
Nous avons, de notre côté, profité des mêmes avantages, mais nos progrès sont forcément lents.
La position des pièces d'artillerie est très difficile à repérer et les réseaux de fils de fer ne se voient que de très près. Cette photo a été prise devant le le Four-de-Paris.
guerre-1914-1918-annee-1915-040.jpg
LA VALLÉE DE L’AIRE PAR LAQUELLE NOS SOLDATS SE SONT AVANCÉS À LA CONQUÊTE DE BOUREUILLES14 views
ENTRE BOUREUILLES ET LA FORÊT D'ARGONNE

BOUREUILLES SOUS LA NEIGE

CLERMONT EN ARGONNE: UN DÉSOLANT AMAS DE RUINES

UN OFFICIER PRÈS DU FOUR-DE-PARIS
guerre-1914-1918-annee-1915-118-a.jpg
SCÈNES VUES DANS UN PETIT VILLAGE DU FRONT REPRIS ET FORTIFIÉ PAR NOS TROUPES0 views
DES BARRICADES PROTÈGENT LES ROUTES

MAISONS DEVENUES DES FORTERESSES

LES RUES SONT BARRÉES DE RÉSEAUX DE FILS DE FER BARBELÉS

RUES BARRÉES DE BARBELÉS
guerre-1914-1918-annee-1915-118-b.jpg
Des barricades protègent les routes0 viewsCombien de localités paisibles et prospères, comme celle-ci, la guerre n’aura-t-elle pas doublement ravagées…
On s’y est battu une première fois quand les Allemands y passèrent, marchant sur Paris.
De nouveaux combats s’y livrent à mesure que les alliés les refoulent vers la frontière.
Dans ce village de l’Aisne, reconquis par nos troupes, des tranchées et des barricades coupent les rues;
des meurtrières sont percées dans les portes et les murs des maisons reprises une à une après de furieux assauts.
guerre-1914-1918-annee-1915-118-c.jpg
Les maisons sont devenues des forteresses0 viewsCombien de localités paisibles et prospères, comme celle-ci, la guerre n’aura-t-elle pas doublement ravagées…
On s’y est battu une première fois quand les Allemands y passèrent, marchant sur Paris.
De nouveaux combats s’y livrent à mesure que les alliés les refoulent vers la frontière.
Dans ce village de l’Aisne, reconquis par nos troupes, des tranchées et des barricades coupent les rues;
des meurtrières sont percées dans les portes et les murs des maisons reprises une à une après de furieux assauts.
34 files on 3 page(s) 1