1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "gaz"
guerre-1914-1918-annee-1915-233-a.jpg
RÉGION OÙ LES ALLEMANDS ONT JETÉ DES BOMBES ASPHYXIANTES: UNE TRANCHÉE SOUS POELCAPPELLE0 viewsAu petit jour, des Français, installés dans un entonnoir, contemplent les cadavres d'Allemands tombés près des fils de fer, au cours d'une attaque de nuit

Les Allemands ont lancé contre nos troupes un grand nombre d'engins asphyxiants qui répandaient, en nuages lourds, des vapeurs de brome.

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-233-b.jpg
RÉGION OÙ LES ALLEMANDS ONT JETÉ DES BOMBES ASPHYXIANTES: UNE TRANCHÉE SOUS POELCAPPELLE0 viewsAu petit jour, des Français, installés dans un entonnoir, contemplent les cadavres d'Allemands tombés près des fils de fer, au cours d'une attaque de nuit

Les Allemands ont lancé contre nos troupes un grand nombre d'engins asphyxiants qui répandaient, en nuages lourds, des vapeurs de brome.

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-233.jpg
RÉGION OÙ LES ALLEMANDS ONT JETÉ DES BOMBES ASPHYXIANTES: UNE TRANCHÉE SOUS POELCAPPELLE 0 viewsAu petit jour, des Français, installés dans un entonnoir, contemplent les cadavres d'Allemands tombés près des fils de fer, au cours d'une attaque de nuit

Les Allemands ont lancé contre nos troupes un grand nombre d'engins asphyxiants qui répandaient, en nuages lourds, des vapeurs de brome.

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-277-a.jpg
CES PÉNITENTS EN CAGOULE SONT DES SOLDATS 0 viewsLa guerre moderne ou plutôt la guerre telle que la comprennent des barbares qui ne reculent pas
devant les moyens les plus odieux, aura donné aux soldats de 1915 des aspects étranges.
Robida lui-même, qui avait beaucoup prévu, n'aurait jamais imaginé semblable spectacle.
Il a fallu se défendre contre le goudron enflammé, les liquides corrosifs, les gaz asphyxiants.

[url=http://1914-1918.fr//albums/pdf-tx/PENITENTS.pdf] TEXTE COMPLET PDF[/url
guerre-1914-1918-annee-1915-277.jpg
CES PÉNITENTS EN CAGOULE SONT DES SOLDATS 0 viewsLa guerre moderne ou plutôt la guerre telle que la comprennent des barbares qui ne reculent pas
devant les moyens les plus odieux, aura donné aux soldats de 1915 des aspects étranges.
Robida lui-même, qui avait beaucoup prévu, n'aurait jamais imaginé semblable spectacle.
Il a fallu se défendre contre le goudron enflammé, les liquides corrosifs, les gaz asphyxiants.

[url=http://1914-1918.fr//albums/pdf-tx/PENITENTS.pdf] TEXTE COMPLET PDF[/url
guerre-1914-1918-annee-1915-364-a.jpg
LE TOCSIN À L'APPROCHE DES GAZ ASPHYXIANTS - À tour de bras, le veilleur frappe sur une bassine pour donner l’alarme0 viewsDepuis que l'ennemi emploie les gaz asphyxiants, nos soldats montent une garde vigilante pour signaler, dès qu'il apparaît, le nuage lourd lancé contre eux.
Un gong de fortune est installé dans les tranchées avancées pour donner l'alarme.
C'est tantôt une bassine, tantôt une plaque de tôle, quelquefois même une douille d'obus sur laquelle on frappe avec une barre de fer.
Dès que le signal est donné, les hommes se précipitent sur leurs masques qui neutralisent les effets des dangereuses vapeurs.
guerre-1914-1918-annee-1915-364-b.jpg
LE TOCSIN À L'APPROCHE DES GAZ ASPHYXIANTS - À tour de bras, le veilleur frappe sur une bassine pour donner l’alarme0 viewsDepuis que l'ennemi emploie les gaz asphyxiants, nos soldats montent une garde vigilante pour signaler, dès qu'il apparaît, le nuage lourd lancé contre eux.
Un gong de fortune est installé dans les tranchées avancées pour donner l'alarme.
C'est tantôt une bassine, tantôt une plaque de tôle, quelquefois même une douille d'obus sur laquelle on frappe avec une barre de fer.
Dès que le signal est donné, les hommes se précipitent sur leurs masques qui neutralisent les effets des dangereuses vapeurs.
guerre-1914-1918-annee-1915-364.jpg
LE TOCSIN À L'APPROCHE DES GAZ ASPHYXIANTS - À tour de bras, le veilleur frappe sur une bassine pour donner l’alarme 0 viewsDepuis que l'ennemi emploie les gaz asphyxiants, nos soldats montent une garde vigilante pour signaler, dès qu'il apparaît, le nuage lourd lancé contre eux.
Un gong de fortune est installé dans les tranchées avancées pour donner l'alarme.
C'est tantôt une bassine, tantôt une plaque de tôle, quelquefois même une douille d'obus sur laquelle on frappe avec une barre de fer.
Dès que le signal est donné, les hommes se précipitent sur leurs masques qui neutralisent les effets des dangereuses vapeurs.
guerre-1914-1918-annee-1915-422-a.jpg
L'ÉTONNANTE SILHOUETTE D'UN SOLDAT MODERNE0 viewsL'attirail étrange de ce combattant rappelle celui des guerriers de jadis
guerre-1914-1918-annee-1915-422-b.jpg
L'ÉTONNANTE SILHOUETTE D'UN SOLDAT MODERNE - L'attirail étrange de ce combattant rappelle celui des guerriers de jadis 0 viewsNous avons déjà publié la curieuse photographie d'un guetteur dont le masque d'acier évoquait singulièrement le heaume d'un chevalier moyenâgeux. Celle-ci, qui nous montre le type accompli d'un soldat français de 1915, n'est pas moins bizarre.
L'homme, coiffé d'un casque dernier modèle, porte les lunettes et le tampon ouaté qui le protègent contre les gaz asphyxiants et
il est armé du fusil à périscope, qui lui permet de faire feu par tir indirect avec le minimum de danger. Fantassin ?. Cavalier ?.
guerre-1914-1918-annee-1915-422-c.jpg
L'ÉTONNANTE SILHOUETTE D'UN SOLDAT MODERNE - L'attirail étrange de ce combattant rappelle celui des guerriers de jadis 0 viewsNous avons déjà publié la curieuse photographie d'un guetteur dont le masque d'acier évoquait singulièrement le heaume d'un chevalier moyenâgeux. Celle-ci, qui nous montre le type accompli d'un soldat français de 1915, n'est pas moins bizarre.
L'homme, coiffé d'un casque dernier modèle, porte les lunettes et le tampon ouaté qui le protègent contre les gaz asphyxiants et
il est armé du fusil à périscope, qui lui permet de faire feu par tir indirect avec le minimum de danger. Fantassin ?. Cavalier ?.
guerre-1914-1918-annee-1915-422.jpg
L'ÉTONNANTE SILHOUETTE D'UN SOLDAT MODERNE - L'attirail étrange de ce combattant rappelle celui des guerriers de jadis 0 viewsNous avons déjà publié la curieuse photographie d'un guetteur dont le masque d'acier évoquait singulièrement le heaume d'un chevalier moyenâgeux. Celle-ci, qui nous montre le type accompli d'un soldat français de 1915, n'est pas moins bizarre.
L'homme, coiffé d'un casque dernier modèle, porte les lunettes et le tampon ouaté qui le protègent contre les gaz asphyxiants et
il est armé du fusil à périscope, qui lui permet de faire feu par tir indirect avec le minimum de danger. Fantassin ?. Cavalier ?.
12 files on 1 page(s)