1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "incendie (feu)"
guerre-1914-1918-annee-1915-050-a.jpg
LES HABITANTS DE LILLE ONT VECU, SOUS LE BOMBARDEMENT, DES HEURES PARTICULIÈREMENT TRAGIQUES0 views
LA RUE FAIDHERBE. AU FOND LA GARE, À DROITE LE CAFÉ JEAN, À GAUCHE UNE PHARMACIE DÉTRUITE

CHEVAUX TUÉS PAR DES BOMBES

LE QUARTIER DE LA GARE

LE THÉÂTRE ÉPARGNÉ
guerre-1914-1918-annee-1915-050-b.jpg
LA RUE FAIDHERBE. AU FOND LA GARE, À DROITE LE CAFÉ JEAN, À GAUCHE UNE PHARMACIE DÉTRUITE0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-050-c-1.jpg
CHEVAUX TUÉS PAR DES BOMBES À L'ANGLE DE LA PLACE DE REIGNEAUX ET DE LA RUE DES PONTS-DE-COMINES0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-050-c.jpg
CHEVAUX TUÉS PAR DES BOMBES À L'ANGLE DE LA PLACE DE REIGNEAUX ET DE LA RUE DES PONTS-DE-COMINES0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-050-d.jpg
PHOTOGRAPHIE PRISE PRÈS DE LA GARE DANS LE QUARTIER QUI A ÉTÉ LE PLUS ÉPROUVÉ PAR LES OBUS0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-050-e.jpg
LE THÉATRE QUI A ÉTÉ ÉPARGNÉ. DERRIÈRE, ON APERÇOIT UNE TOUR INTACTE QUI EST CELLE DE LA BOURSE0 views
guerre-1914-1918-annee-1915-050.jpg
LES HABITANTS DE LILLE ONT VECU, SOUS LE BOMBARDEMENT, DES HEURES PARTICULIÈREMENT TRAGIQUES0 viewsC’est le vendredi 8 octobre, à 11 heures, que les Allemands firent leur apparition à Lille.
Une vingtaine de uhlans commandés par un officier entrèrent dans la ville, venant de Roubaix. Des otages furent désignés, ...

LIRE LE TEXTE EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-062-c.jpg
VIEILLE FEMME ARROSÉE DE PÉTROLE ET BRULÉE DANS UNE PETITE ÉGLISE DU NORD0 viewsL’Allemagne inonde les pays neutres de photographies bien faites pour semer le doute dans l’esprit des spectateurs de la guerre : soldats teutons faisant manger leur soupe aux petits enfants des villages occupés, distribuant leurs rations aux habitants ou protégeant des édifices publics;
rien n’y manque pour établir le caractère généreux de la vertueuse armée allemande.
Les photographes officieux du kaiser négligent, intentionnellement, les scènes comme celle-ci qui ont pourtant leur valeur documentaire.
guerre-1914-1918-annee-1915-067-a.jpg
COMMENT ILS FONT LA "GUERRE EN DENTELLES" - Dans Gerbéviller en feu, les soudards dansaient, en chemises de femmes0 viewsDans la plupart des villes qu’ils pillèrent, chez nous et en Belgique, les Allemands, humoristes lourds, crurent plaisant de s’affubler de lingerie féminin volée.
À Châlons-sur-Marne notamment, on les vit circuler dans les rues en pantalons de linon et débraillés dans des corsets rouges.
À Gerbéviller, tandis que des maisons, incendiées par eux, brûlaient,
ils se livrèrent à la plus répugnante des bacchanales sous les yeux de leurs officiers satisfaits qui ne s’étaient pas moins enivrés qu’eux.
guerre-1914-1918-annee-1915-067.jpg
COMMENT ILS FONT LA "GUERRE EN DENTELLES" - Dans Gerbéviller en feu, les soudards dansaient, en chemises de femmes0 viewsDans la plupart des villes qu’ils pillèrent, chez nous et en Belgique, les Allemands, humoristes lourds, crurent plaisant de s’affubler de lingerie féminin volée.
À Châlons-sur-Marne notamment, on les vit circuler dans les rues en pantalons de linon et débraillés dans des corsets rouges.
À Gerbéviller, tandis que des maisons, incendiées par eux, brûlaient,
ils se livrèrent à la plus répugnante des bacchanales sous les yeux de leurs officiers satisfaits qui ne s’étaient pas moins enivrés qu’eux.
guerre-1914-1918-annee-1915-070-a.jpg
LE SEUL SUCCÈS DES AUTRICHIENS EN SERBIE A ÉTÉ LE BOMBARDEMENT DE BELGRADE ÉVACUÉE0 views
LA SALLE DE RÉCEPTION DU PRINCE ALEXANDRE AU PALAIS ROYAL DE BELGRAD

LA MANUFACTURE DES TABACS DE BELGRADE DÉTRUITE PAR DES OBUS INCENDIARES

LA GRANDE SALLE DE RÉCEPTION DU PALAIS ROYAL BOULEVERSÉE PAR UN OBUS
guerre-1914-1918-annee-1915-070-b.jpg
LA SALLE DE RECEPTION DU PRINCE ALEXANDRE AU PALAIS ROYAL DE BELGRADE0 viewsPendant bien des jours les communiqués autrichiens se bornèrent à mentionner le bombardement de Belgrade.
On aurait pu croire qu’une telle avalanche de mitraille transformerait en monceaux de cendres la capitale du fier petit royaume.
Quand les Serbes y rentrèrent, après avoir infligé une défaite écrasante à l'ennemis, ils constatèrent que le mal n’était pas irréparable.
parmi les édifices qui ont le plus souffert ils convient de mentionner le palais royal, particulièrement visé par l’artillerie ennemie.
83 files on 7 page(s) 1