1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "infanterie"
guerre-1914-1918-annee-1915-002-a.jpg
LA GUERRE ET LA MALADIE ONT TERRIBLEMENT VIELLI LE KAISER12 viewsAVANT LA GUERRE

Le premier de ces portraits fut exécuté peu de temps avant la guerre.
L’autre est tout récent.
Publié par le "Deutsche Illustrierte Zeitung", il fut trouvé trop éloquent, car ce journal a été interdit en Allemagne.
guerre-1914-1918-annee-1915-002-b.jpg
LA GUERRE ET LA MALADIE ONT TERRIBLEMENT VIELLI LE KAISER10 viewsPENDANT LA GUERRE

Le premier de ces portraits fut exécuté peu de temps avant la guerre.
L’autre est tout récent.
Publié par le "Deutsche Illustrierte Zeitung", il fut trouvé trop éloquent, car ce journal a été interdit en Allemagne.
guerre-1914-1918-annee-1915-002.jpg
LA GUERRE ET LA MALADIE ONT TERRIBLEMENT VIELLI LE KAISER0 viewsLe premier de ces portraits fut exécuté peu de temps avant la guerre.
L’autre est tout récent.
Publié par le "Deutsche Illustrierte Zeitung", il fut trouvé trop éloquent, car ce journal a été interdit en Allemagne.
guerre-1914-1918-annee-1915-003-a.jpg
DUNKERQUE BOMBARDÉ PAR LES AVIATIK - SUR LES QUAIS, LES MARINS OBSERVENT LE VOL DES AÉROPLANES ENNEMIS11 viewsÀ plusieurs reprises, des aéroplanes allemands sont venus survoler Dunkerque, lançant des bombes, suivant leur habitude,
sur une paisible population parmi laquelle ils ont malheureusement fait de nombreuses victimes.
Ils sont même venus une fois, en compagnie d’un Zeppelin qui tenta en vain de s’élancer vers la côte anglaise et,
dut rebrousser chemin vers Calais et la Belgique à cause du mauvais temps.
Les Dunkerquois, gardant tout leur sang-froid, sortaient de chez eux pour regarder ces oiseaux sinistres
guerre-1914-1918-annee-1915-004-a.jpg
SUR LA LIGNE DE FEU DEVANT PERTHES-LES-HURLUS - LA "MAISON FORESTIÈRE" QUI FUT L’OBJET DE FURIEUX COMBATS292 viewsCette "maison forestière", qui se trouve sur le passage des projectiles,
à deux cents mètres des sapes qui mènent aux tranchées de première ligne, est presque aussi célèbre que la fameuse Maison du Passeur.
Elle fut prise et reprise plusieurs fois au prix de sanglants engagements.
Les obus laissent journellement leurs traces tout autour et jusque sur ses murs.
Au fond, un cimetière, les nôtres, se dresse à l’ombre des sapins.
Au premier plan, on distingue les excavations creusées par des marmites.
guerre-1914-1918-annee-1915-005-a.jpg
L’OFFENSIVE ALLEMANDE SUR SOISSONS RAMENÉE À SES PROPORTIONS - Carte montrant les positions occupées par les Français et les Allemands le 8, puis le 14 janvier14 viewsLa comparaison des deux versions officielles, la française et l’allemande, a permis de ramener à ses exactes proportions
l’importance des batailles livrées autour de l’éperon 132 entre le 8 et le 14 janvier.
Sur la carte, où nous avons figuré par des lignes blanches les positions occupées à ces dates par les troupes françaises et des lignes noires celles des Allemands, on peut juger de la minime bande de terrain qui a été reprise par l’ennemi par suite de la retraite.
guerre-1914-1918-annee-1915-005-b.jpg
L’ÉPERON 132 12 viewsVu de la bifurcation des routes de LAON & de MAUBEUGE
ROUTE DE LAON →
guerre-1914-1918-annee-1915-006-a-1.jpg
FRANÇAIS ET ALLEMANDS, FACE À FACE À 6 MÈTRES LES UNS DES AUTRES, DANS LA MÊME TRANCHÉE18 viewsUne tranchée mixte dans laquelle les Français ne sont séparés des Allemands que par un mur de sacs qui figure la frontière

Il y a tranchées et tranchées. Certaines sont considérées – relativement certes ! – comme des "postes de tout repos" par leurs occupants eux-mêmes qui gardent une admirable gaîté.
D’autres, comme celle-ci, sont vraiment tragiques, la mitraille y siffle, les grenades y pleuvent,
les attaques ‘y succèdent quotidiennement et on y entend sans relâche le bruit angoissant de la "rafale".
guerre-1914-1918-annee-1915-006-a.jpg
FRANÇAIS ET ALLEMANDS, FACE À FACE À 6 MÈTRES LES UNS DES AUTRES, DANS LA MÊME TRANCHÉE18 viewsIci les physionomies sont graves.
C’est une ancienne tranchée de première ligne des Allemands.
Nous l’avons occupée par l’est et par l’ouest, jusqu’au point extrême ou "saillant" qui reste aux mains des Allemands.
Nous sommes donc dans la même tranchée qu’eux et nous tentons, comme eux-mêmes, de gagner du terrain en poussant les sacs du mur mobile qui sépare les uns des autres.
Le sapeur, sans armes, que l’on vit au dernier plan, se livre à ce travail terriblement périlleux.
guerre-1914-1918-annee-1915-010-c.jpg
GÉNÉRAL SCHEMUA EX-COMMANDANT D'ARMÉE EN GALICIE11 views
guerre-1914-1918-annee-1915-010-d.jpg
GÉNÉRAL D'AUFFENBERG EX-COMMANDANT D'ARMÉE EN GALICIE8 views
guerre-1914-1918-annee-1915-010-e.jpg
GÉNÉRAL DANKL ex-COMMANDANT D'ARMÉE EN GALICIE13 views
1420 files on 119 page(s) 1