1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "maroc"
guerre-1914-1918-annee-1915-073-g.jpg
PENDANT SON VOYAGE EN BELGIQUE, LE GÉNÉRAL JOFFRE A DÉCERNÉ DES RÉCOMPENSES AUX TROUPES D’AFRIQUE0 views
LE GÉNÉRAL ET L’ÉTAT-MAJOR DES MAROCAINS

TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-082-b.jpg
PRISONNIERS ALLEMANDS AU MAROC, LISANT LES TÉLÉGRAMMES DE FRANCE 0 viewsDans les camps lointains du Maroc, où ils travaillent à créer des routes, les prisonniers ne se
désintéressent pas de la guerre, bien que leur rôle soit terminé, et c'est avidement qu'ils lisent les télégrammes de France...
où jamais n'est annoncée la prise de Paris.
Ce document provient de l’Oued-Inja, le camp le plus avancé, entre Meknès et Fez, où se trouvent des prisonniers.
guerre-1914-1918-annee-1915-171-a.jpg
RETOUR DU FRONT : BLESSÉS ALGÉRIENS ET MAROCAINS DANS UN TRAIN SANITAIRE 0 viewsNous avons, dans ce numéro, consacré plusieurs pages à nos héroïques blessés.
En voici quelques-uns mis hors de combat en Champagne et photographiés dans un wagon.
Ils supportent leurs souffrances sans un mot.

guerre-1914-1918-annee-1915-171.jpg
RETOUR DU FRONT : BLESSÉS ALGÉRIENS ET MAROCAINS DANS UN TRAIN SANITAIRE 0 viewsCinquième année. — N° 73. Le Numéro: 25 centimes. DIMANCHE 18 Avril 1915.

LE MIROIR

PUBLICATION
HEBDOMADAIRE, 18, Rue d'Enghien, PARIS
LE MIROIR paie n'importe quel prix les documents photographiques relatifs à la guerre,
présentant un intérêt particulier.

Nous avons, dans ce numéro, consacré plusieurs pages à nos héroïques blessés.
En voici quelques-uns mis hors de combat en Champagne et photographiés dans un wagon.
Ils supportent leurs souffrances sans un mot.
guerre-1914-1918-annee-1915-276-a.jpg
NOS MAHOMÉTANS SONT FRANÇAIS AVANT TOUT 0 viewsUNE GROSSIÈRE EXCITATION À LA DÉSERTION QUI SE RETOURNE CONTRE SES AUTEURS

On sait avec quelle ténacité et quelle perfidie les Allemands ont essayé de soulever contre nous nos fidèles sujets islamiques, en invoquant Mahomet, prophète des Arabes et des Turcs.

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-276-b.jpg
0 viewsUNE GROSSIÈRE EXCITATION À LA DÉSERTION QUI SE RETOURNE CONTRE SES AUTEURS

On sait avec quelle ténacité et quelle perfidie les Allemands ont essayé de soulever contre nous nos fidèles sujets islamiques, en invoquant Mahomet, prophète des Arabes et des Turcs.

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-276.jpg
NOS MAHOMÉTANS SONT FRANÇAIS AVANT TOUT 0 viewsUNE GROSSIÈRE EXCITATION À LA DÉSERTION QUI SE RETOURNE CONTRE SES AUTEURS

On sait avec quelle ténacité et quelle perfidie les Allemands ont essayé de soulever contre nous nos fidèles sujets islamiques, en invoquant Mahomet, prophète des Arabes et des Turcs.

LIRE LE TEXTE COMPLET EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-307-a.jpg
DES FEMMES QUI SE BATTENT EN VRAIS SOLDATS - Fathima la Marocaine et Mlle Cokovtseva, l’heroïne russe blessée et décorée0 views
FATHIMA LA MAROCAINE

Mlle COKOVTSEVA, L'HÉROÏNE RUSSE
guerre-1914-1918-annee-1915-307-b.jpg
DES FEMMES QUI SE BATTENT EN VRAIS SOLDATS 0 viewsFathima la Marocaine

Plusieurs femmes prennent une part active à la guerre. Le fait n'est pas nouveau ; déjà Mlle Iovanovitch, de Belgrade, avait fait le coup de feu en 1912. Fathima, la Marocaine, dont nous donnons ici le portrait, a suivi nos spahis depuis le début de la guerre, se battant courageusement comme un homme.
guerre-1914-1918-annee-1915-307-c.jpg
DES FEMMES QUI SE BATTENT EN VRAIS SOLDATS 0 viewsMlle Cokovtseva, l’heroïne russe blessée et décorée

Plusieurs femmes prennent une part active à la guerre. Le fait n'est pas nouveau ; déjà Mlle Iovanovitch, de Belgrade, avait fait le coup de feu en 1912.
De même Mlle Cokovtseva a fait preuve, dans l'armée russe, d'une admirable bravoure. Blessée deux fois, elle a reçu la médaille de St-Georges.
La voici dans un hôpital avec des camarades blessés.
guerre-1914-1918-annee-1915-307-d.jpg
DES FEMMES QUI SE BATTENT EN VRAIS SOLDATS - Fathima la Marocaine et Mlle Cokovtseva, l’heroïne russe blessée et décorée 0 viewsPlusieurs femmes prennent une part active à la guerre.
Le fait n'est pas nouveau ; déjà Mlle Iovanovitch, de Belgrade, avait fait le coup de feu en 1912.
Fathima, la Marocaine, dont nous donnons ici le portrait, a suivi nos spahis depuis le début de la guerre, se battant courageusement comme un homme.
De même Mlle Cokovtseva a fait preuve, dans l'armée russe, d'une admirable bravoure. Blessée deux fois, elle a reçu la médaille de St-Georges.
La voici dans un hôpital avec des camarades blessés.
guerre-1914-1918-annee-1915-307.jpg
DES FEMMES QUI SE BATTENT EN VRAIS SOLDATS - Fathima la Marocaine et Mlle Cokovtseva, l’heroïne russe blessée et décorée0 views
FATHIMA LA MAROCAINE

Mlle COKOVTSEVA, L'HÉROÏNE RUSSE
30 files on 3 page(s) 1