1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "navire (bateau)"
guerre-1914-1918-annee-1915-003-b.jpg
LES ÉQUIPAGES D’UN MONITOR ET D’UN AVION DESTROYER ANGLAIS FONT FEU SUR LES AVIONS12 viewsAu cours de leur incursion du 11 janvier, les pilotes des Aviatik qui, de 11 heures à 3 heures 30, survolèrent la ville et sa banlieue,
y laissèrent tomber de nombreuses bombes explosives ou incendiaires.
À Dunkerque, ils ne tuèrent qu’un infirmier mais firent cinq victimes à Malo.
En outre des biplans français qui leur donnèrent la chasse et des canons qui tirèrent sur eux,
les marins des navires anglais abrités dans le port, firent feu sur eux sans discontinuer.
C’est la scène que représente cette photo.
guerre-1914-1918-annee-1915-014-c.jpg
TROUPES COLONIALES PARTANT POUR LA FRANCE6 viewsL"’Amiral Olry" vient d’amener des troupes d’Indo-Chine.
Au départ, les marsouins
brandissaient des drapeaux japonais et français.
guerre-1914-1918-annee-1915-060-b.jpg
LE NAVIRE-HÔPITAL ANGLAIS "ASTURIAS" QU’UN SOUS-MARIN TENTA DE TORPILLER EN RADE DU HAVRE0 viewsL’un des plus lâches attentats commis par les sou-marins allemands est celui dont faillit être victime le navire-hôpital n°2 "Asturias" devant le Havre.
Ce vapeur de 12.00 tonnes transportait, en effet, des blessés, et il était impossible de se méprendre sur son rôle.
guerre-1914-1918-annee-1915-101-a.jpg
LE FORCEMENT DES DÉTROITS PAR LES ALLIÉS - Après les Dardanelles, les îles des Princes sont un obstacle peu important . (Composition inédite de Carrey) 0 viewsLes premiers coups de canons tirés sur les forts des Dardanelles par la flotte anglo-française
ont eu d'autant plus de retentissement à Constantinople
que des navires de guerre russes croisaient déjà devant le Bosphore.
Notre carte montre la tâche qui reste à accomplir aux flottes alliées pour forcer les détroits, dont les principaux forts sont anéantis.
À gauche, le golfe de Saros, au fond duquel un débarquement de troupes peut être effectué pour couper la presqu'île de Gallipoli.
guerre-1914-1918-annee-1915-101.jpg
LE FORCEMENT DES DÉTROITS PAR LES ALLIÉS - Après les Dardanelles, les îles des Princes sont un obstacle peu important . (Composition inédite de Carrey) 0 viewsLes premiers coups de canons tirés sur les forts des Dardanelles par la flotte anglo-française.
ont eu d'autant plus de retentissement à Constantinople
que des navires de guerre russes croisaient déjà devant le Bosphore.
Notre carte montre la tâche qui reste à accomplir aux flottes alliées pour forcer les détroits, dont les principaux forts sont anéantis.
À gauche, le golfe de Saros, au fond duquel un débarquement de troupes peut être effectué pour couper la presqu'île de Gallipoli.
guerre-1914-1918-annee-1915-123-a.jpg
UNE ENTREVUE DU GÉNÉRAL D’AMADE ET DE L’AMIRAL NICOLLE À BIZERTE (TUNISIE)0 views
LE MIROIR - DIMANCHE 28 MARS 1915

En route pour la Turquie où il va commander le corps expéditionnaire d'Orient, le général d'Amade a touché Bizerte.
Le voici avec l'amiral Nicolle.
À droite, le capitaine de frégate Montcabrier , officier d'ordonnance du général.
guerre-1914-1918-annee-1915-123.jpg
UNE ENTREVUE DU GÉNÉRAL D’AMADE ET DE L’AMIRAL NICOLLE À BIZERTE (TUNISIE)0 viewsCinquième année. — N° 70. Le Numéro: 25 centimes. DIMANCHE 28 mars 1915.

En route pour la Turquie où il va commander le corps expéditionnaire d'Orient, le général d'Amade a touché Bizerte.
Le voici avec l'amiral Nicolle.
À droite, le capitaine de frégate Montcabrier , officier d'ordonnance du général.
guerre-1914-1918-annee-1915-128-a.jpg
DANS LES EAUX D’ORIENT, NOS NAVIRES DE GUERRE ONT FOURNI UN BEL EFFORT DEPUIS HUIT MOIS0 views
SOUS-MARIN & TORPILLEURS EN ADRIATIQUE

FLOTTE FRANÇAISE À DUKATO

HYDRAVION FRANÇAIS - CANAL DE SUEZ

ESCADRE EN ROUTE POUR L’ADRIATIQUE
guerre-1914-1918-annee-1915-128-b.jpg
SOUS-MARINS ET TORPILLEURS FRANÇAIS MOUILLÉS DANS LA MER ADRIATIQUE0 viewsVenus de France par leurs propres moyens, nos sous-marins attendent au mouillage l'heure de l'action.
Les torpilleurs poussent leurs feux pour entreprendre une reconnaissance dans l'Adriatique, où la flotte autrichienne tout entière reste prudemment cachée.
guerre-1914-1918-annee-1915-128-c.jpg
FLOTTE FRANÇAISE EMBOSSÉE DANS LA RADE DE DUKATO, À L'ENTRÉE DU GOLFE DE CORINTHE 0 viewsChiens de garde vigilants, nos navires ont, depuis le début de la guerre, tenu la flotte autrichienne en respect.
Des cuirassés sont demeurés quatre mois loin de tout port, des torpilleurs sont restés un mois sans éteindre leurs feux, ce qui constitue un vrai record.
guerre-1914-1918-annee-1915-128-d.jpg
HYDRAVION FRANÇAIS REMORQUÉ DANS LE CANAL DE SUEZ PAR UNE CHALOUPE DU "HMS MINERVA" 0 viewsDans la mer Rouge, nos navires de guerre ont contribué avec ceux de nos alliés à tenir les Turcs en échec, secondés par des hydravions.
Voici l'un de ceux-ci, affecté au service du croiseur anglais "Minerva"", remorqué sur le canal de Suez vers le port Sidi-Ibrahim.
guerre-1914-1918-annee-1915-128-e.jpg
ESCADRE SORTANT DE LA RADE DE NAVARIN POUR REMONTER VERS LA MER ADRIATIQUE 0 viewsLes machines et les coques, tout comme les équipages, ont fourni un rude effort en huit mois, et l'on a navigué plus qu'on ne l'avait fait depuis la marine à voiles.
En barrant l'Adriatique, notre flotte a complété l'œuvre accomplie par les Anglais dans la mer du Nord.
214 files on 18 page(s) 1