1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "officier"
guerre-1914-1918-annee-1915-015-c-1.jpg
DOUANIERS ALLEMANDS INSPECTANT, À ANVERS, LES COLIS ADRESSÉS AUX SOLDATS POUR NOËL 9 viewsLa garnison d’Anvers se compose surtout de Bavarois de l’active et du landsturm et son entretien coûte actuellement 80.000 francs par jour.
Les Allemands ont remis les forts en état et construisent autour de la ville des tranchées profondes renforcées par des réseaux de fils de fer barbelés.
Les hommes désertent à raison de 150 en moyenne par semaine pour passer en Hollande.
Malgré les efforts faits par l’autorité militaire pour célébrer Noël et le nouvel an, ces fêtes ont sombré dans la tristesse.
guerre-1914-1918-annee-1915-015-c.jpg
DOUANIERS ALLEMANDS INSPECTANT, À ANVERS, LES COLIS ADRESSÉS AUX SOLDATS POUR NOËL 7 viewsLa garnison d’Anvers se compose surtout de Bavarois de l’active et du landsturm et son entretien coûte actuellement 80.000 francs par jour.
Les Allemands ont remis les forts en état et construisent autour de la ville des tranchées profondes renforcées par des réseaux de fils de fer barbelés.
Les hommes désertent à raison de 150 en moyenne par semaine pour passer en Hollande.
Malgré les efforts faits par l’autorité militaire pour célébrer Noël et le nouvel an, ces fêtes ont sombré dans la tristesse.
guerre-1914-1918-annee-1915-018-a.jpg
LE CHATEAU DE FOUGÈRES TRANSFORMÉ EN PRISON - Major allemand se rendant à un examen pour y montrer ses connaissances médicales 4 viewsLe château féodal de Fougères abrite en ce moment cent vingts officiers allemands de tous grades. Parmi eux se trouvent des médecins-majors qui,
d'après les lois de la guerre, peuvent être renvoyés dans leur pays en échange de majors français. Avant d'être dirigés sur la Suisse,
ils sont soumis à un interrogatoire très serré pour justifier de leurs connaissances médicales.
Celui que l'on voit ici et qui a le grade de capitaine, se rend à
cet examen. Devant lui marche le commandant de la place.
guerre-1914-1918-annee-1915-018.jpg
LE CHATEAU DE FOUGÈRES TRANSFORMÉ EN PRISON - Major allemand se rendant à un examen pour y montrer ses connaissances médicales 4 viewsLe château féodal de Fougères abrite en ce moment cent vingts officiers allemands de tous grades. Parmi eux se trouvent des médecins-majors qui,
d'après les lois de la guerre, peuvent être renvoyés dans leur pays en échange de majors français. Avant d'être dirigés sur la Suisse,
ils sont soumis à un interrogatoire très serré pour justifier de leurs connaissances médicales.
Celui que l'on voit ici et qui a le grade de capitaine, se rend à
cet examen. Devant lui marche le commandant de la place.
guerre-1914-1918-annee-1915-033-g.jpg
UN GROUPE D'OFFICIERS AU CHAMP D'EXERCICE 5 viewsLe nombre des officiers s'élève à 4.600. Il est considérablement
augmenté en temps de guerre, le service étant obligatoire.
guerre-1914-1918-annee-1915-040-a.jpg
LA VALLÉE DE L’AIRE PAR LAQUELLE NOS SOLDATS SE SONT AVANCÉS À LA CONQUÊTE DE BOUREUILLES5 views
ENTRE BOUREUILLES ET LA FORÊT D'ARGONNE

BOUREUILLES SOUS LA NEIGE

CLERMONT EN ARGONNE: UN DÉSOLANT AMAS DE RUINES

UN OFFICIER PRÈS DU FOUR-DE-PARIS
guerre-1914-1918-annee-1915-040-e-1.jpg
UN OFFICIER EXAMINE LES POSITIONS ENNEMIES PRÈS DU FOUR-DE-PARIS21 viewsL'ennemi a très habilement tiré parti de la nature du terrain en Argonne, pour s'y retrancher
solidement. Nous avons, de notre côté, profité des mêmes avantages, mais nos progrès sont forcément lents. La position des pièces d'artillerie est très difficile à repérer et les réseaux de fils de fer ne se voient que de très près. Cette photo a été prise devant le Four-de-Paris
guerre-1914-1918-annee-1915-040-e.jpg
UN OFFICIER EXAMINE LES POSITIONS ENNEMIES PRÈS DU FOUR-DE-PARIS27 viewsL'ennemi a très habilement tiré parti de la nature du terrain en Argonne, pour s'y retrancher solidement.
Nous avons, de notre côté, profité des mêmes avantages, mais nos progrès sont forcément lents.
La position des pièces d'artillerie est très difficile à repérer et les réseaux de fils de fer ne se voient que de très près. Cette photo a été prise devant le le Four-de-Paris.
guerre-1914-1918-annee-1915-040.jpg
LA VALLÉE DE L’AIRE PAR LAQUELLE NOS SOLDATS SE SONT AVANCÉS À LA CONQUÊTE DE BOUREUILLES14 views
ENTRE BOUREUILLES ET LA FORÊT D'ARGONNE

BOUREUILLES SOUS LA NEIGE

CLERMONT EN ARGONNE: UN DÉSOLANT AMAS DE RUINES

UN OFFICIER PRÈS DU FOUR-DE-PARIS
guerre-1914-1918-annee-1915-044-a.jpg
LE KRONPRINZ AIME SE FAIRE CINÉMATOGRAPHIER - Trois des films les plus réussis tournés sur l’ordre du "Raté"0 viewsGuillaume II, empereur à transformations, s’est fait photographier sur toutes les coutures, et même statufier en saint Daniel.
Ultra-moderne, son grand dadais de fils aîné, que les Allemands appellent le "vainqueur de Longwy" et les Anglais le "Clown-Prince", préfère léguer à la postérité son image vivante.
C’est devant un appareil de cinéma qu’il prend des poses avantageuses.
Pas plus là qu’ailleurs il ne saurait trouver le succès, et les vedette de l’écran n’ont pas à craindre sa concurrence.
guerre-1914-1918-annee-1915-044-b.jpg
LE KRONPRINZ AIME SE FAIRE CINÉMATOGRAPHIER - Trois des films les plus réussis tournés sur l’ordre du "Raté"0 viewsGuillaume II, empereur à transformations, s’est fait photographier sur toutes les coutures, et même statufier en saint Daniel.
Ultra-moderne, son grand dadais de fils aîné, que les Allemands appellent le "vainqueur de Longwy" et les Anglais le "Clown-Prince", préfère léguer à la postérité son image vivante.
C’est devant un appareil de cinéma qu’il prend des poses avantageuses.
Pas plus là qu’ailleurs il ne saurait trouver le succès, et les vedette de l’écran n’ont pas à craindre sa concurrence.
guerre-1914-1918-annee-1915-044-c.jpg
LE KRONPRINZ AIME SE FAIRE CINÉMATOGRAPHIER - Trois des films les plus réussis tournés sur l’ordre du "Raté"0 viewsGuillaume II, empereur à transformations, s’est fait photographier sur toutes les coutures, et même statufier en saint Daniel.
Ultra-moderne, son grand dadais de fils aîné, que les Allemands appellent le "vainqueur de Longwy" et les Anglais le "Clown-Prince", préfère léguer à la postérité son image vivante.
C’est devant un appareil de cinéma qu’il prend des poses avantageuses.
Pas plus là qu’ailleurs il ne saurait trouver le succès, et les vedette de l’écran n’ont pas à craindre sa concurrence.
255 files on 22 page(s) 1