1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "route"
guerre-1914-1918-annee-1915-040-a.jpg
LA VALLÉE DE L’AIRE PAR LAQUELLE NOS SOLDATS SE SONT AVANCÉS À LA CONQUÊTE DE BOUREUILLES5 views
ENTRE BOUREUILLES ET LA FORÊT D'ARGONNE

BOUREUILLES SOUS LA NEIGE

CLERMONT EN ARGONNE: UN DÉSOLANT AMAS DE RUINES

UN OFFICIER PRÈS DU FOUR-DE-PARIS
guerre-1914-1918-annee-1915-040-e-1.jpg
UN OFFICIER EXAMINE LES POSITIONS ENNEMIES PRÈS DU FOUR-DE-PARIS21 viewsL'ennemi a très habilement tiré parti de la nature du terrain en Argonne, pour s'y retrancher
solidement. Nous avons, de notre côté, profité des mêmes avantages, mais nos progrès sont forcément lents. La position des pièces d'artillerie est très difficile à repérer et les réseaux de fils de fer ne se voient que de très près. Cette photo a été prise devant le Four-de-Paris
guerre-1914-1918-annee-1915-040-e.jpg
UN OFFICIER EXAMINE LES POSITIONS ENNEMIES PRÈS DU FOUR-DE-PARIS27 viewsL'ennemi a très habilement tiré parti de la nature du terrain en Argonne, pour s'y retrancher solidement.
Nous avons, de notre côté, profité des mêmes avantages, mais nos progrès sont forcément lents.
La position des pièces d'artillerie est très difficile à repérer et les réseaux de fils de fer ne se voient que de très près. Cette photo a été prise devant le le Four-de-Paris.
guerre-1914-1918-annee-1915-040.jpg
LA VALLÉE DE L’AIRE PAR LAQUELLE NOS SOLDATS SE SONT AVANCÉS À LA CONQUÊTE DE BOUREUILLES14 views
ENTRE BOUREUILLES ET LA FORÊT D'ARGONNE

BOUREUILLES SOUS LA NEIGE

CLERMONT EN ARGONNE: UN DÉSOLANT AMAS DE RUINES

UN OFFICIER PRÈS DU FOUR-DE-PARIS
guerre-1914-1918-annee-1915-075-b.jpg
LE POTEAU INDICATEUR DE TRAUBACH-LE-BAS0 viewsÀ Traubach-le-Bas , nos soldats n’ont eu qu’à retourner la plaque indicatrice pour retrouver celle, en français, qui servait avant 1870.
guerre-1914-1918-annee-1915-091-a.jpg
L'ENTERREMENT À THANN, VILLE FRANÇAISE, D'UN PETIT SOLDAT TOMBÉ POUR LA REPRISE DE L'ALSACE 0 viewsEn tête du cortège marchent les habitants du pays portant des bannières alsaciennes, et un pompier qui a revêtu un uniforme français.
Au loin, les premières maisons de Thann.

LIRE LE TEXTE EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-091.jpg
L'ENTERREMENT À THANN, VILLE FRANÇAISE, D'UN PETIT SOLDAT TOMBÉ POUR LA REPRISE DE L'ALSACE 0 viewsEn tête du cortège marchent les habitants du pays portant des bannières alsaciennes, et un pompier qui a revêtu un uniforme français.
Au loin, les premières maisons de Thann.

LIRE LE TEXTE EN PDF
guerre-1914-1918-annee-1915-109-d.jpg
SOLDATS TURCS FAITS PRISONNIERS AU COURS DE L’ATTAQUE DU CANAL DE SUEZ ET AMENÉS AU CAIRE0 viewsAprès leur échec au Caucase et à la frontière de Perse, les Turcs ont fait une tentative encore plus lamentable pour traverser le canal de Suez à El Kantara et à Toussoum.
Mis en déroute, ils ont laissé de nombreux prisonniers entre les mains des Anglais.
guerre-1914-1918-annee-1915-110-a.jpg
LES AUTOBUS PARISIENS SUR LA ROUTE DE L’EST0 views
ZOUAVES BLESSÉS RAMENÉS EN ARRIÈRE

DANS LA NEIGE, SUR LES ROUTES D’ALSACE

UN AUTOBUS PARISIEN CHARGÉ DE SOLDATS PASSE DANS LES RUINES DE CLERMONT-EN-ARGONNE
guerre-1914-1918-annee-1915-110-b.jpg
ZOUAVES BLESSÉS RAMENÉS EN ARRIÈRE0 viewsLes autobus parisiens, utilisés pour le ravitaillement et qui apportent sur le front la viande nécessaire aux repas des combattants, ne s’en retourne pas toujours à vide.
On les utilise pour amener aux ambulances de l’arrière les soldats peu grièvement blessés.

guerre-1914-1918-annee-1915-110-c.jpg
DANS LA NEIGE, SUR LES ROUTES D’ALSACE0 viewsSous la pluie et la neige, par les routes coupées de fondrières, les autobus parisiens vont cahin-caha, rendant d’inappréciables services.
parfois ils croisent un autobus de Londres, une lourde voiture de livraison venue d’Algérie, réquisitionnés comme eux.
guerre-1914-1918-annee-1915-110-d.jpg
UN AUTOBUS PARISIEN CHARGÉ DE SOLDATS PASSE DANS LES RUINES DE CLERMONT-EN-ARGONNE0 viewsQuel contraste il y a entre cette voiture dont l’aspect est si familier aux Parisiens et les ruines lamentables de la malheureuse localité où rien n’est resté debout !...
Plus d’un petit soldat des faubourgs les a salués, ces autobus qui lui apportaient, tout à coup, au détour d’un chemin, le souvenir de la grande ville.
Et, sur la plate-forme, tandis qu’ils vont au front ou en reviennent, les loustics, malgré la gravité de l’heure, réclament volontiers un billet pour Montrouge, Montmartre ou Ménilmontant.
194 files on 17 page(s) 1