1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "spahis"
guerre-1914-1918-annee-1915-036-a.jpg
LES TROUPES ALLIÉES PROGRESSENT DANS LES DUNES3 views
CAVALIERS BELGES EN PATROUILLE SUR LA CÔTE À L’OUEST DE NIEUPORT

OFFICIERS BELGES EN RECONNAISSANCE

SPAHIS ALGÉRIENS TIRANT EN EMBUSCADE
guerre-1914-1918-annee-1915-036-d.jpg
SPAHIS ALGÉRIENS TIRANT EN EMBUSCADE7 viewsDans ces sables de la côte, nos spahis se sont retrouvés un peu chez eux, le soleil en moins.
Bien mieux que l’immobilité des tranchées, cette guerre d’embuscade était faite pour leur plaire et ils l’ont prouvé.
Le premier que l’on apperçoit ici à gauche, est le lieutenant Ferhat Aïssa qui a formé, en Algérie, un contingent de volontaires.

guerre-1914-1918-annee-1915-036.jpg
LES TROUPES ALLIÉES PROGRESSENT DANS LES DUNES6 views
CAVALIERS BELGES EN PATROUILLE SUR LA CÔTE À L’OUEST DE NIEUPORT

OFFICIERS BELGES EN RECONNAISSANCE

SPAHIS ALGÉRIENS TIRANT EN EMBUSCADE
guerre-1914-1918-annee-1915-037-b.jpg
TERRIER FERMÉ PAR UN PANNEAU RÉCLAME PRIS SUR LES DUNES5 viewsLes Allemands croyaient pouvoir installer une base maritime et aérienne à Zeebrugge, sur la côte, pour s’élancer de là vers l’Angleterre.
Les canons de la flotte britannique ont fait échouer ce beau projet.
C’est aussi à la protection très efficace des navires de guerre que nos troupes doivent de progresser méthodiquement dans les dunes.
Les spahis ont construit des abris très pittoresques pour se mettre à l’abri des pluies et du vent du large.
C’est là qu’ils viennent se reposer en arrière de la ligne.
guerre-1914-1918-annee-1915-037-c-1.jpg
LES INSCRIPTIONS LISIBLES SUR CETTE BARAQUE NE VONT PAS SANS QUELQUE IRONIE7 viewsSur la plage de Bray-Dunes, en Belgique, les spahis algériens ont utilisé, pour édifier leurs cabanes, les grands panneaux de bois qui, il y a quelques mois encore, invitaient les touristes à passer leurs vacances dans le pays ou à y acquérir des terrains.
À côté des inscriptions arabes qu’ils ont tracés, celles qui vantent encore le confort des hôtels et promettent la prochaine installation de l’éclairage électrique apportent dans le paysage une note inattendue car elles semblent s’appliquer aux cabanes.
guerre-1914-1918-annee-1915-037-c.jpg
LES INSCRIPTIONS LISIBLES SUR CETTE BARAQUE NE VONT PAS SANS QUELQUE IRONIE5 viewsSur la plage de Bray-Dunes, en Belgique, les spahis algériens ont utilisé, pour édifier leurs cabanes, les grands panneaux de bois qui, il y a quelques mois encore,
invitaient les touristes à passer leurs vacances dans le pays ou à y acquérir des terrains.
À côté des inscriptions arabes qu’ils ont tracés, celles qui vantent encore le confort des hôtels et promettent la prochaine installation de l’éclairage électrique apportent dans le paysage une note inattendue car elles semblent s’appliquer aux cabanes.
guerre-1914-1918-annee-1915-037.jpg
DEUX CURIEUX GOURBIS DE SPAHIS ALGÉRIENS7 viewsTERRIER FERMÉ PAR UN PANNEAU RÉCLAME PRIS SUR LES DUNES

LES INSCRIPTIONS LISIBLES SUR CETTE BARAQUE NE VONT PAS SANS QUELQUE IRONIE
Miroir-1914-num-46-47-11-18_10_14-15-g.jpg
SPAHIS SÉNÉGALAIS RÉCEMMENT DEBARQUÉS7 viewsLes spahis, si braves, si impétueux, viennent, eux aussi, renforcer nos troupes.
Ils ne seront pas les derniers à s’illustrer.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-11-a.jpg
LES GOUMIERS FONT DES PRISONNIERS DANS LE NORD2 views SPAHIS MAROCAINS ESCORTANT UN CONVOI D’ALLEMANDS À FURNES

LE DÉBARQUEMENT À CASABLANCA D’UN CONTINGENT DE PRISONNIERS
Miroir-1914-num-55-13_12_14-11-b.jpg
SPAHIS MAROCAINS ESCORTANT UN CONVOI D’ALLEMANDS À FURNES8 viewsDans cette lutte gigantesque où ils ont vu se dresser devant eux des soldats de races différentes, les Allemands ne savent ceux qu’ils doivent haïr le plus, de tous ces hommes noirs ou bronzés qui sèment la terreur dans leurs rangs, mais ils redoutent particulièrement nos splendides goumiers marocains dont la bravoure restera légendaire.
Les fiers enfants du "bled" ont fait de nombreux prisonniers depuis leur arrivée sur le front et c’est avec un légitime orgueil qu’ils les conduisent en arrière du front.
Miroir-1914-num-55-13_12_14-11-c.jpg
LE DÉBARQUEMENT À CASABLANCA D’UN CONTINGENT DE PRISONNIERS8 viewsLes prisonniers allemands ont, en général, grand peur d’être envoyés au Maroc car on leur a, chez eux, représenté ce pays comme un enfer.
Ceux que nous y avons expédiés ont immédiatement changé d’avis en voyant le ciel serein sous lequel ils allaient vivre,
en constatant la générosité avec laquelle ils étaient traités.
Plusieurs convois sont arrivés à Casablanca.
Voici un instantané pris au moment du débarquement tandis que les hommes étaient amenés à quai par petits paquets dans des barcasses.
 
11 files on 1 page(s)