1914-1918.fr

La première Guerre mondiale par les documents

Image search results - "tombe"
guerre-1914-1918-annee-1915-017-e.jpg
DES JEUNES FILLES FLEURISSENT LES TOMBES5 viewsSur un plateau où la lutte fut particulièrement acharnée et meurtrière, de modestes tombes, anonymes pour la plupart, se dressent côte à côte.
Les jeunes filles revêtent leurs costumes de fêtes pour aller, pieusement, les orner de fleurs et de couronnes.
guerre-1914-1918-annee-1915-109-c.jpg
LE CONVOI FUNÈBRE ET LA TOMBE DE M.NORTIER , DÉPUTÉ DE BOULOGNE À BŒSINGHE, EN BELGIQUE0 viewsMortellement blessé au cours d’un engagement très vif, en novembre dernier, M.Nortier, maire de Neuilly et député de Boulogne-sur-Seine,
qui était parti au feu comme capitaine au 73ème territorial, repose dans le modeste cimetière de Bœsinghe, en Belgique.
guerre-1914-1918-annee-1915-130-a.jpg
LA VILLE QUI FUT LE PLUS SOUVENT BOMBARDÉE - L'hospice St-François en ruines et la tombe du maréchal Duroc au cimetière 0 views
De toutes les villes qui ont eu à subir plusieurs bombardements depuis le début de la guerre, aucune probablement n'a reçu plus d'obus que Pont-à-Mousson.

L'HOSPICE ST-FRANÇOIS EN RUINES

LA TOMBE DU MARÉCHAL DUROC AU CIMETIÈRE
guerre-1914-1918-annee-1915-130-c.jpg
LA TOMBE DU MARÉCHAL DUROC AU CIMETIÈRE 0 viewsÀ Pont-à-Mousson, dans le cimetière ravagé, le monument du maréchal Duroc, le compagnon fidèle de Napoléon.
guerre-1914-1918-annee-1915-130-d.jpg
L'hospice St-François en ruines et la tombe du maréchal Duroc au cimetière 0 viewsDe toutes les villes qui ont eu à subir plusieurs bombardements depuis le début de la guerre, aucune probablement n'a reçu plus d'obus que Pont-à-Mousson.
À cause de sa proximité de la frontière, die fut atteinte l'une des premières et, depuis, les Allemands se sont acharnés sauvagement sur ses ruines.
Ces deux photographies montrent dans quel état se trouvent actuellement l'hospice Saint-François et,
dans le cimetière ravagé, le monument du maréchal Duroc, le compagnon fidèle de Napoléon.
guerre-1914-1918-annee-1915-130.jpg
LA VILLE QUI FUT LE PLUS SOUVENT BOMBARDÉE - L'hospice St-François en ruines et la tombe du maréchal Duroc au cimetière 0 views
De toutes les villes qui ont eu à subir plusieurs bombardements depuis le début de la guerre, aucune probablement n'a reçu plus d'obus que Pont-à-Mousson.

L'HOSPICE ST-FRANÇOIS EN RUINES

LA TOMBE DU MARÉCHAL DUROC AU CIMETIÈRE

guerre-1914-1918-annee-1915-135-d.jpg
PHOTOGRAPHIE PRISE EN AÉROPLANE AU-DESSUS DU CIMETIÈRE DE LÉPINE PENDANT LES OBSÈQUES 0 viewsLe jour des obsèques, les camarades de l'aviateur ont eu la pensée touchante d'assister du haut des airs à la cérémonie.
Et tandis que dans le modeste cimetière attenant à l'église de Lépine, officiers et soldats se pressaient autour des deux tombes, les avions de l'escadrille se croisaient sans discontinuer dans le ciel, symbolisant ainsi la confiance et l'opiniâtreté des combattants aériens.
Sur cette photographie prise en aéroplane on voit, à gauche, une aile de l'appareil.
guerre-1914-1918-annee-1915-142-a.jpg
CRIMES ALLEMANDS DU DÉBUT DE LA GUERRE 0 views
PAYSANS FUSILLÉ À DANNEVOUX

LA TOMBE DU MARSOUIN AUBINEAU À (HOLLERICH) LUXEMBOURG
guerre-1914-1918-annee-1915-142-d.jpg
LA TOMBE DU MARSOUIN AUBINEAU À (HOLLERICH) LUXEMBOURG EN 1915 (ET AUJOURD'HUI)0 viewsCette photo représente la tombe du marsouin Aubineauassassiné à Luxembourg le 24 août 1914.
Un blessé demandant à boire, un soldat allemand cracha dans le verre qu'on lui tendait.
Révolté, Aubineau souffleta le misérable qui, lâche jusqu'au bout, le transperça d'un coup de baïonnette.
Les Luxembourgeois ont élevé au petit soldat la tombe que l'on voit ici au cimetière de Hollerich.
guerre-1914-1918-annee-1915-142-e.jpg
Paysans fusillés à Dannevoux - Tombe d'un soldat prisonnier assassiné 0 viewsCes infortunés paysans, prétendue francs-tireurs, ont été fusillés en août à Dannevoux, près de Sedan.
Notre troisième photo représente la tombe du marsouin Aubineau assassiné à Luxembourg le 24 août.
Un blessé demandant à boire, un soldat allemand cracha dans le verre qu'on lui tendait.
Révolté, Aubineau souffleta le misérable qui, lâche jusqu'au bout, le transperça d'un coup de baïonnette.
Les Luxembourgeois ont élevé au petit soldat la tombe que l'on voit ici au cimetière de Hollerich.
guerre-1914-1918-annee-1915-142.jpg
CRIMES ALLEMANDS DU DÉBUT DE LA GUERRE 0 views
PAYSANS FUSILLÉ À DANNEVOUX

LA TOMBE DU MARSOUIN AUBINEAU À (HOLLERICH) LUXEMBOURG
guerre-1914-1918-annee-1915-196-a.jpg
ÉMOUVANTES FUNÉRAILLES DE HÉROS OBSCURS0 views
Le corbillard se rend au cimetière

Le transbordement des glorieux morts
64 files on 6 page(s) 1